Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes

Dernier ajout : 18 juillet.

Extrémisme au Sahel : La leçon de l’Evêque de Dori aux jeunes

 lundi 6 mars 2017

Le Nord du Burkina a de nouveau essuyé une attaque terroriste, vendredi 3 mars 2017 près de Djibo. Deux personnes ont été abattues par des individus non identifiés. L’une des victimes n’est autre que Salifou Badini, le directeur de l’école de Kourfayel. Il a été inhumé le même jour dans la soirée en présence des autorités de l’éducation de la région du Sahel. Face à la psychose de ce énième affront des fous du désert et la montée de l’extrémisme dans la zone, l’Evêque de Dori, Mgr Laurent Dabiré a invité les (...)

Attaque de l’école de Kourfayel : Deux morts, selon le bilan officiel

 samedi 4 mars 2017

Dans ce communiqué, le gouvernement burkinabè confirme l’attaque d’une.école dans la province du Soum par des inconnus. Le.bilan officiel est de deux morts.
Communiqué
Ce jour 3 mars 2017, aux environs de 10h, deux individus armés non identifiés ont fait irruption à l’école de Kourfayel, dans la commune de Djibo. Ils ont ouvert le feu et se sont enfuis tuant deux personnes dont le directeur de l’école.
Le gouvernement présente ses sincères condoléances aux familles éplorées.
Les constatations ont été (...)

Nord du Burkina : Une nouvelle attaque aurait fait au moins 1 mort à Kourfayel

 samedi 4 mars 2017

Selon des sources concordantes, une attaque aurait eu lieu ce vendredi à Kourfayel dans le hameau de Bagadoumba, localité située à 7 km de Djibo. Un enseignant aurait été tué.
Cette attaque intervient seulement trois jours après celle perpétrée contre le poste de police et la mairie de Tongomayel, dans la province du Soum, dans la nuit du Lundi 27 au 28 Février 2017 par des individus non identifiés.
Nous y (...)

Attaques du poste de police et de la mairie de Tongomayel (Soum) : Signé « Ansaroul Islam »

 mercredi 1er mars 2017

Dans la nuit du Lundi 27 au 28 Février 2017, des individus non encore identifies ont attaqué le poste de police et la mairie de Tongomayel, dans la province du Soum. Bilan : des bureaux incendiés, vandalisés et du matériel emporté. Une série d’attaques revendiquée par une association dénommée Ansaroul Islam.
Plus d’une dizaine de motocyclettes brulées, des bureaux saccagés ou incendiés et du matériel roulant emporté, dont deux motos et un tricycle. Tel est le bilan de l’attaque contre le commissariat et (...)

Attaques terroristes au Burkina : Barabulé et Tongomaël sous le coup de l’hydre djihadiste

 mardi 28 février 2017

Dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 février 2017 aux environs de 23 heures, le mouvement islamiste Ansarul Islam d’Ibrahim Malam Dicko a attaqué deux commissariats dans la province du Soum au nord du Burkina Faso : celui de Barabulé et celui de Tongomaël. Bilan, un civil blessé légèrement, des motos et des bâtiments incendiés.
A quelques encablures de la frontière malienne, les commissariats de Barabulé et Tongomaël dans la province du Soum, ont fait l’objet d’attaques simultanées de djihadistes dans (...)

Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

 mardi 28 février 2017

Dans la nuit du 27 au 28 février 2017, les terroristes ont encore frappé le Burkina Faso. Encore une fois, des attaques dans le Nord réveillent la peur du peuple, remuent les plaies de ceux dont les parents sont déjà tombés impuissants dans les cas précédents. Les commissariats de police de Baraboulé et de Tongomayel ont été la cible de ces nouvelles.
Une chose bizarre m’intrigue. Qui a remarqué les coïncidences entre le dossier Djibril BASSOLE, le Général en prison, et l’avènement de ces attaques. (...)

Flintlock 2017 : Trois semaines pour perfectionner une centaine de commandos

 lundi 27 février 2017

Après 2010, le Burkina Faso accueille, pour la 2e fois, du 27 février au 16 mars 2017, la manœuvre militaire multinationale dénommée « Flintlock ». La cérémonie d’ouverture de cet exercice qui vise à renforcer les capacités des pays dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent s’est tenue, ce lundi 27 février, au camp Général Bila Zagré. Le chef d’Etat-major général adjoint des armées et le Premier conseiller de l’ambassade américaine étaient présents.
Prévu pour 7h, le départ des journalistes du (...)

Equipement des forces anti-terroristes : Des armes, oui, mais la volonté de se battre d’abord ; note CEMGA Gal Oumarou Sadou

 lundi 20 février 2017

A l’occasion de la clôture du Conseil d’administration du secteur ministériel de la défense nationale et des anciens combattants, le 17 février dernier, le chef d’Etat-major général des armées a été interrogé sur la question des conditions de vie ; de la disponibilité et de la performance des armes des forces déployées surtout au Nord dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Ce n’est pas seulement l’équipement qui fait le bon combattant, dit-il en substance.
Depuis les attaques terroristes (...)

Extrémisme religieux : Ces zones du Burkina Faso qui se radicalisent en silence !

 jeudi 9 février 2017

La région du Nord et surtout celle du sahel attirent toutes les attentions et mobilisent les énergies dans la lutte contre le terrorisme au Burkina. A juste titre, puisque les attaques des positions des Forces de défense et de sécurité et des populations civiles sont enregistrées surtout dans cette partie du territoire. Mais en silence, les discours d’intolérance et de radicalisation sont entendus ailleurs. Konga, Sémè, Ganagoulo dans la province du Sourou se transforment peu à peu. Les discours (...)

Nord du Burkina : Silence, on traque et on tue !

 mardi 7 février 2017

Le Burkina Faso n’a pas (encore) perdu le nord. Mais, ce qui s’y passe actuellement est inquiétant. Des Burkinabè, présentés comme des informateurs, sont traqués dans leur dernier retranchement, puis abattus. Comme au Far West, une zone de non droit. Pourtant sans ces sources, la lutte contre le terrorisme est vouée à l’échec. Dans cette psychose entretenue par les terroristes, finalement qui les dénoncera tout en sachant qu’il ne sera pas protégé ?
Une chasse à l’homme est ouverte dans le septentrion (...)

Un conseiller municipal et son fils tués par des assaillants au Nord du Burkina

 dimanche 5 février 2017

Un conseiller municipal du village de Soboulé (dans la province du Soum) et son fils ont été abattus à Yorsala, village situé à 45 km de Titao, dans la région du Nord du Burkina, par des individus non encore identifiés, dans la nuit du vendredi au samedi, a-t-on appris de source proche de la localité.
Selon cette source, le conseiller qui se nommerait Abdoulaye Dicko (55 ans) a été tué avec son fils âgé de sept ans, précisant que les assaillants ont également blessé un autre enfant de cinq ans du même (...)

La Coordination des Syndicats de l’éducation du Sahel condamne fermement les menaces proférées à l’endroit des enseignants

 dimanche 5 février 2017

Le 15 janvier 2015, le Burkina Faso est entré dans la triste liste des pays victimes de terrorisme. Depuis, un certain nombre d’attaques terroristes ont frappé le pays à différents endroits, surtout dans la partie nord sahélienne. Ces attaques ont endeuillé de nombreuses familles, aussi bien de civils que surtout des Forces de défense et de sécurité. Le pouvoir du président Rock Kaboré a, à différentes occasions, affirmé sa volonté de lutter contre ce phénomène. Des déclarations dans le sens de rassurer (...)

Une cache d’armes terroriste découverte dans le Nord du Burkina ?

 vendredi 3 février 2017

Les troupes burkinabè positionnées à la frontière Nord du pays auraient découvert ces jours-ci un important dépôt logistique composé de vivres, de carburant et de denrées diverses lors d’une opération de ratissage dans les environs du village de Nassoumbou.
Si l’origine exacte du contenu de ce dépôt n’est pas encore formellement établie, il y aurait une forte probabilité, selon nos sources, qu’il s’agisse d’une cache appartenant à des terroristes.
Affaire à suivre (...)

Menaces sur des enseignants par des hommes armés dans le Soum : Le Ministre Coulibaly apporte le soutien du gouvernement

 mardi 31 janvier 2017

Dans la journée du Mercredi 25 janvier 2017, des individus armés ont proféré des menaces pour dissuader des enseignants de la province du Soum de dispenser les cours en langue française dans des écoles. Ils leur auraient intimé l’ordre de le faire en arabe, faute de quoi ils en subiraient les conséquences. Ce lundi 30 janvier 2017 dans la matinée, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Jean Martin Coulibaly, s’est rendu dans les écoles périphériques qui ont été directement (...)

Intégrisme religieux : Un citoyen appelle le président du Faso à sévir

 lundi 30 janvier 2017

Dans la lettre ouverte ci- après, Casimir Yaméogo invite de président du Faso à tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des burkinabè, face à la montée de l’intégrisme religieux.
J’ai appris par voie de presse Monsieur le Président, que dans mon pays, des individus fortement armés et vêtus d’uniforme ont sillonné des communes pour intimer l’ordre de ne plus utiliser le français comme langue d’enseignement. J’aimerais bien me tromper sur la véracité de ladite information car cela dépasserait, la (...)

Attentat du 15 janvier 2016 : « Ma mère conjure de résister au mal qui divise »

 mercredi 18 janvier 2017

Un an après l’attaque terroriste du 15 janvier 2016 à Ouagadougou, l’association des étudiants burkinabè de Québec à l’Université Laval a rendu un hommage aux victimes à travers une soirée mémorial. Au cours de cette cérémonie, un mot a été dit. Un message empreint de douleur mais dont l’écho rime avec optimisme et détermination. Un message qui rappelle sans cesse avec dignité que la mère patrie ne courbera pas l’échine mais « résistera au mal qui divise ». Lisez Justin Ilboudo !
Hier, avant le coucher du (...)

Attaque terroriste au Burkina : Les familles victimes sollicitent toujours l’accompagnement du Chef de l’Etat

 lundi 16 janvier 2017

Dans l’après-midi de ce lundi 16 janvier 2017, une délégation de l’Association des familles victimes des attentats du Burkina Faso (AFVAB) a été reçue par le président du Faso, Roch Kaboré, à Kosyam. La délégation était conduite par le président de ladite association, Pascal Lankoandé.
Dans le cadre de la commémoration de l’acte terroriste qui a endeuillé plusieurs familles, le 15 janvier 2016 à Ouagadougou, le président du Faso, Roch Kaboré multiplie ses actions. Il a reçu une délégation de l’Association (...)

Attentats du Cappuccino et du Splendid à Ouagadougou : Dépôt de gerbe à l’Ambassade du Burkina Faso à Paris

 lundi 16 janvier 2017

(Paris, 16 janvier 2017) Regroupées au sein de l’Association des victimes et familles de victimes françaises des attentats du 15 janvier 2016 à Ouagadougou (AVAO), une trentaine de personnes se sont retrouvées le dimanche 15 janvier 2017 au 159, Boulevard Haussmann.
En ce jour commémoratif de l’acte terroriste qui a endeuillé plusieurs familles, elles sont venues déposer une gerbe de fleurs en hommage aux proches disparus. « C’est le seul endroit en France où nous pouvons être en contact avec le (...)

Attaque terroriste du 15 janvier 2016 : Un an après, la nation burkinabè s’en souvient

 lundi 16 janvier 2017

Déjà un an qu’est intervenue l’attaque terroriste (Splendid Hotel, restaurant Cappucino, maquis Taxi brousse) qui a fauché la vie à 30 personnes, blessé 70 personnes et causé d’innombrables dégâts matériels. Ce dimanche 15 janvier 2017, la nation a décidé, le Président du Faso Roch Kaboré en tête, de marquer une halte pour s’en souvenir et rendre hommage à ceux qui ont perdu leur vie lors de cette journée fatidique du samedi 15 janvier 2016 dans la ville de Ouagadougou.
C’est par une marche silencieuse qu’a (...)

Attaque terroriste : Il y a un an, l’horreur à Ouagadougou

 dimanche 15 janvier 2017

Dans la soirée du 15 janvier 2016 le temps s’est arrêté sur l’avenue Kwame N’krumah, dans la capitale Ouagadougou et sur tout le Burkina. Ils se sont retrouvés en famille, entre amis ou collègues pour manger, prendre un verre, décompresser et oublier les durs moments de la journée en ce début de weekend. Certains étaient à leurs lieux de travail. Mais l’esprit du mal est passé par là. Fauchant sauvagement 30 vies. La capitale Burkinabè venait d’être frappée en plein cœur, par des terroristes.
Comme une (...)

Pages : 0 | ... | 260 | 280 | 300 | 320 | 340 | 360 | 380 | 400 | 420 | ... | 520

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« 4+1 » DU 22/07/2018
ARR : 15-16-6-11-14 NP : 2-7
ORD : NEANT
DES : 409 000 FCFA
TIERCE V : 48 000
COUPLE V :
C G : 53 500
C P A : 11 000
C P B : 2 500
C P C : 21 000

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés