Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 14 décembre.

Présidentielle de 2005 : les Jeunes inconditionnels de Compaoré soutiennent

 lundi 22 mars 2004

A travers cette déclaration, la Coordination des JIC (Jeunes inconditionnels de Compaoré), par la plume de son secrétaire général, Dieudonné Nitiéma, s’insurge contre ceux qui s’opposent à la candidature de Blaise Compaoré.
"Depuis un certain temps, des partis politiques dits de l’opposition et ses démembrements ont commencé déjà à battre campagne pour les scrutins de 2005 à travers conférences de presse et par des écrits dans des journaux de la place, depuis le scoop lancé par le ministre d’Etat (...)

Mémorandum de partis politiques de l’opposition : Une si curieuse argumentation

 jeudi 18 mars 2004

« Une catastrophe annoncée », tel est le titre d’un mémorandum de partis politiques de l’opposition, mémorandum publié par le quotidien « LE PAYS » dans sa livraison du 15 mars 2004 sous le titre à la une : CANDIDATURE DE BLAISE COMPAORE « une catastrophe annoncée »
A la lecture dudit mémorandum, ce qui a particulièrement retenu notre attention, c’est l’aspect notoirement curieux des arguments avancés par les auteurs. Nous nous proposons d’en examiner les principaux.
Argument : les auteurs indiquent que « (...)

Développement : "Les ONG, une nouvelle bouffe ?"

 jeudi 18 mars 2004

M. Alfred Sawadogo, de l’ONG SOS Sahel International, s’interroge, dans ce point de vue, sur la problématique de la gestion du mouvement associatif dans notre pays en particulier des ONG.
Le titre n’est pas de moi. Il provient d’un article paru dans un hebdomadaire d’un pays voisin dans les années 90. L’auteur fustigeait les promoteurs des ONG de son pays plus soucieux de se remplir les poches que de travailler pour les plus pauvres. Aujourd’hui que j’assume la présidence d’une importante (...)

Mémorandum sur l’application de l’article 37 de la Constitution pour les élections présidentielles de 2005

 lundi 15 mars 2004

Depuis quelques semaines déjà, le débat public s’est intensifié dans la presse nationale autour de la probable candidature de Monsieur Blaise Compaoré, actuel chef de l’Etat burkinabè, aux prochaines élections présidentielles de 2005. Ce débat fait suite à l’affirmation de Monsieur Salif Diallo, premier vice-président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de Blaise Compaoré, selon laquelle ce dernier sera naturellement candidat en 2005.
Si cette affirmation, d’un homme qui passe pour (...)

8-mars : Perception de la femme : hier et aujourd’hui

 lundi 15 mars 2004

La femme, compagne de l’homme n’est pas considérée dans la société à cause de certains préjugés. C’est toujours par rapport à l’homme qu’elle est définie, située, voire jugée. Cette vision condamne inévitablement la femme car elle est mise à l’écart de la gestion de la cité sur le plan politique, économique et socioculturel. Pourtant, elle joue un rôle important dans la société. Elle est symbole de vie et d’humanité.
Dans nos sociétés africaines, la femme était marginalisée, considérée comme un sexe faible. Les (...)

PAREN : Le devoir de solidarité

 jeudi 11 mars 2004

La solidarité nationale a inspiré Jeanne Traoré du PAREN qui, à travers cette réflexion invite les Burkinabè à une solidarité plus profonde, plus vraie. Tout en déplorant les résultats enregistrés lors du mois de solidarité, Mme Traoré propose d’instituer un impôt de solidarité voire un actionnariat populaire pour financer l’industrialisation et le développement national.
L’adage populaire dit que celui qui sait demander son chemin ne le perd jamais. De même, le devoir de solidarité, d’assistance à personne (...)

Aucun obstacle juridique ou politique ne s’oppose à une candidature de Blaise COMPAORE en 2005

 lundi 16 février 2004

Un bref rappel historique
Le constituant originel en 1991 avait rédigé l’article 37 de la façon suivante : « Le Président du Faso est élu pour sept ans au suffrage universel, direct, égal et secret. Il est rééligible une fois ». Le mandat était donc à l’origine fermé(limitation du nombre de mandats) et sur cette base Blaise COMPAORE a été élu pour un premier mandat de 7 ans.
Une première modification de cet article 37 est faite par la loi constitutionnelle du 27 janvier 1997 qui tout en maintenant le (...)

Mini saison de tracts au Faso : les sous-entendus de ce type de littérature

 vendredi 13 février 2004

Des tracts qui circulent au sein de l’armée burkinabè pour mettre en garde ceux qui, en son sein, seraient tentés de la diviser sur des bases politiques ; c’est ce qui a défrayé la chronique dans l’opinion il y a quelque temps. Qui en sont les auteurs ? Pourquoi une telle littérature dans les milieux de la grande muette (en apparence au moins) de la part de militaires favorables au régime Compaoré ?
Questions difficiles, ces interrogations le sont dans la mesure où le propre de cette littérature, (...)

Opposition Burkinabé : Le vrai problème et le faux débat

 lundi 9 février 2004

Depuis un certain temps les leaders de l’opposition et leurs alliés ont trouvé un sujet à mettre sous la dent pour donner l’impression non seulement d’exister mais aussi pour faire croire à un semblant de consensus autour d’un même sujet.
Même s’il est vrai que le sujet intéresse plus d’un Burkinabé, avouons que la manière dont elle s’en est saisi laisse à désirer et traduit par la même occasion une fuite en avant qui ne surprend guère. Vous l’aurez certainement deviné, il s’agit bien évidemment du faux (...)

Présidentielle de 2005 : Blaise Compaoré comme programme politique de l’opposition

 mardi 3 février 2004

A vingt mois de l’élection présidentielle de 2005, aucun observateur ou analyste de l’échiquier politique national ne peut reprocher pour une fois, à l’opposition burkinabè de ne pas disposer d’un programme politique audacieux à défendre et à proposer aux Burkinabè.
Conçu dans les hautes sphères et autres états-majors, de l’opposition, ce programme politique se décline en un prénom et un nom : Blaise Compaoré. C’est plus qu’un programme ! La forme est connue et le contenu se résume en une seule phrase : (...)

Article 37 de la Constitution : trois applications possibles

 vendredi 30 janvier 2004

L’actuel article 37 qui dispose que "le Président du Faso est élu pour cinq ans au suffrage universel direct égal et secret. Il est rééligible une fois", a été adopté à l’occasion du vote de la loi constitutionnelle du 11 avril 2000. La loi constitutionnelle a été promulguée et publiée au Journal officiel .
Cependant, l’entrée en vigueur de ses dispositions notamment celles de l’article 37, pose des problèmes d’interprétation à la classe politique.
En effet, le constituant dérivé (l’Assemblée nationale (...)

"Que Blaise reste au pouvoir !"

 vendredi 30 janvier 2004

"Chers Messieurs, Je suis un citoyen burkinabè actuellement en spécialisation en France. La lecture du journal ’Le Pays" est devenue une préoccupation dans ma vie à tel point que je ne peux m’en empêcher malgré mon séjour en France. Je consulte 2 jours sur 5 (hors mis les week-end) ce journal pour m’imprégner des vraies informations.
"Le Président Compaoré est actuellement le seul capable de gouverner le Burkina". Telle est la substance du message électronique de Gilbert Boudon, un Burkinabè en (...)

MEBA : Des chiffres complaisants ?

 mardi 27 janvier 2004

A l’occasion du nouvel an, le Syndicat national des travailleurs de l’Education de base dresse un tableau peu réluisant de l’état du système scolaire burkinabè. Parlant du taux de scolarisation, le SYNATEB doute des chiffres fournis par le gouvernement Voici son message.
Camarades militants (es) et sympathisants (es) du SYNATEB Camarades Travailleurs de l’Education de Base
Le Bureau National du SYNATEB, à l’occasion du nouvel an, vous présente ses voeux de bonne et heureuse année 2004. Il (...)

Débat sur la candidature de Blaise Compaoré : Si vous avez du temps à perdre ...

 lundi 26 janvier 2004

Le débat sur la candidature de Blaise Compaoré à l’élection présidentielle de 2005 ne peut pas aller plus loin qu’il ne l’a déjà été. Il n’y a rien à en dire qui n’ait pas été dit. Les écrits fleuve qui en discutent le bien-fondé émanent d’où l’on sait. La pauvreté des arguments qui sous-tendent la thèse de ces contestataires est déroutante. A contrario cela prouve que cette candidature n’est pas seulement souhaitée, elle est légale et légitime.
Cette légitimité se fonde sur sa liberté de citoyen burkinabé en (...)

Burkina Faso : "Grand petit pays ouvert sur le monde"

 vendredi 23 janvier 2004

Le professeur de maths-phsiques, Ali Lankoandé aujourd’hui à la retraite, avait une très bonne habitude de grand pédagogue dans les années 1960, au lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou. Il disait à ses élèves, réfractaires comme moi aux mathématiques : "A force de répéter qu’on est un âne, on finit par le devenir".
C’est tellement vrai que chacun peut le constater dans les images négatives que la majorité écrasante des élites intellectuelles et politiques africaines ont d’elles-mêmes, de leurs pays et (...)

Candidatiture de Blaise Compaoré en 2005 : Arguments et contre arguments

 mercredi 21 janvier 2004

"Que pensez-vous d’une éventuelle candidature de Blaise Compaoré à l’élection présidentielle de 2005 ? C’est la question que nous avons posée à des citoyens burkinabè.
Salif Nikiéma (Artiste musicien) : La candidature de Blaise Compaoré en 2005 est synonyme d’une dictature en jeu. Si vraiment il veut le bien de la population burkinabè, il devrait laisser quelqu’un d’autre lui succéder. Ce n’est plus la peine de se présenter comme on l’a vu en Guinée, ou au Togo où règne la dictature. Etant mon (...)

"Les fuites en avant d’une opposition en déroute"

 mardi 20 janvier 2004

On a coutume de dire que les habitudes finissent par devenir une seconde nature dont on s’en défait difficilement. Chez nous, au Burkina Faso, le comportement de l’opposition politique à bien des égards, illustre à souhait cette boutade, tant il est vrai qu’elle est coutumière des jeux subtils.
En effet, elle procède toujours par des fuites en avant, des subterfuges, des prétextes ou autres manœuvres dilatoires faute d’avancer des arguments convaincants. En témoigne le prétexte pris par Me Hermann (...)

A propos de la "Négrologie" : « SMITH »... OMANIE ! ! !

 vendredi 16 janvier 2004

Monsieur SMITH, l’africaniste américanophile du Monde, qui distille régulièrement dans cette respectable publication d’énormes erreurs de fond sur l’Afrique, nous pardonnera cette petite erreur d’orthographe française ...
Certes, un « y » eut été préférable pour parfaire ce néologisme-titre d’un article consacré au dernier de ses mensonges, une manie, commis sous la forme d’un livre, NEGROLOGIE, mais nous tenions à ne pas déformer le nom du coupable de ce regrettable, à plus d’un titre, ouvrage à n’offrir (...)

Blaise Compaoré candidat à sa succession : Une chance pour la continuité dans la stabilité et la paix

 vendredi 16 janvier 2004

Chers lecteurs,
Nous sommes très heureux de vous retrouver après cet intermède de fin d’année que nous avons-disons-pompeusement baptisé "congé annuel". Nous vous réitérons nos vœux de bonne et heureuse année 2004.
Qui connaît mieux que vous-même de ce dont vous avez besoin pour être des lecteurs, des citoyens, des hommes comblés ? Cependant la vie nous enseigne que le courage, le travail et l’espérance contre le pessimisme et le fatalisme sont les meilleurs atouts pour réaliser toute ambition.
Sans être (...)

Qualité de l’huile : "Arrêtez de semer la psychose !"

 jeudi 15 janvier 2004

Ce lecteur n’apprécie pas du tout la campagne de dénonciation d’huile fraudée au Burkina par l’entreprise locale SN-CITEC. Il estime que cette usine ferait mieux de résister à la concurrence par d’autres arguments.
"Depuis un certain temps, les journaux ne cessent de nous ressortir les statistiques de la SN-CITEC sur la qualité des huiles vendues dans notre pays. Il y a quelques jours c’était 50 marques douteuses, avant-hier, c’était 70 marques, hier c’était "plus de 90 marques d’huiles qui (...)

Pages : 0 | ... | 4220 | 4240 | 4260 | 4280 | 4300 | 4320 | 4340 | 4360 | 4380 | 4400

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 14/12/2017

ARR : 7-16-4-10 NP : 00
ORD : 3 429 000
DES : 182 500

C G : 35 500
C P A : 9 000
C P B : 11 000
C P C : 20 500

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés