Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 12 octobre.

La guerre de postes au MENA : Une guerre de gloriole sans gloire

 mercredi 2 novembre 2016

Depuis un certain temps, une « guerre » a éclaté au ministère de l’Education nationale. Nous n’avons aucune parcelle de pouvoir décisionnel ; mais, obligé parfois par la force des choses ou le devoir de participation aux débats sur la vie de la cité et aussi pour la gouverne du décideur, nous prenons la plume, non pas pour critiquer, mais juste pour opiner et lancer les débats.
Nous n’avons pas non plus les meilleures idées, loin s’en faut, cependant, nous n’en avons pas non plus peut-être les pires. (...)

Lettre ouverte d’Aly T. MANA aux magistrats du Burkina : « Prenez vos responsabilités »

 mardi 25 octobre 2016

Ancien responsable de l’Association nationale des étudiants du Burkina (ANEB) et victime de la répression des luttes estudiantines, Ali T. Mana, dans cette tribune, appelle les magistrats du Burkina à assumer pleinement leur indépendance et leurs responsabilités dans les dossiers pendants.
Mesdames et Messieurs les Magistrats du Faso, Qu’il vous plaise de dire le droit, rien que le droit, en toute indépendance. La cohésion sociale, la paix et l’unité nationale dépendent désormais de vous !!!
Je (...)

La négritude pour résister à la séduction totalitaire

 lundi 24 octobre 2016

Le centre géographique de la sous-région est quelque part à la frontière du Burkina et du Mali, et c’est une zone stratégique pour ceux qui veulent la déstabiliser à leur avantage. C’est l’endroit parfait pour y préparer un dispositif “explosif” afin qu’il fasse le maximum de dégâts : au pied de l’édifice à détruire. Et cet édifice, c’est l’Occident représenté par un “monde chrétien” imaginé, et pas tout-à-fait imaginaire : au sud de la RCI, au Ghana, au Togo, au Bénin, au centre et à l’est du Burkina, les (...)

Réduction du train de vie de l’Etat au Burkina : Politique économique ou mesure conjoncturelle ?

 vendredi 21 octobre 2016

En partant du constat que le secteur public est coûteux et inefficace, la compression des dépenses publiques a été un pilier des programmes d’ajustement structurel dans les années 90. Ces programmes passaient par une rationalisation du service public non marchand et la restructuration du secteur public marchand.
Sous la houlette des institutions de Breton Wood, la plupart des économies en développement -dont la nôtre- se sont soumis à ces programmes et les résultats, nous les connaissons tous (...)

Pensée et système politiques chez Thomas Sankara

 vendredi 21 octobre 2016

Docteur en philosophie de l’Université Paris I-Panthéon Sorbonne, diplômé de l’Académie diplomatique internationale de Paris, Abdoulaye Barro est un des philosophes et penseurs les plus talentueux de sa génération. Acteur de la Révolution Démocratique et Populaire (RDP), à travers l’une de ses organisations dirigeantes, il a mis un terme définitif à son engagement politique national en 1989. Depuis, il consacre ses travaux académiques et ses combats politiques à la réalisation du projet panafricain, et à (...)

Attaques terroristes contre le Burkina : A quel point avons-nous perdu la tête ?

 mardi 18 octobre 2016

La dernière attaque essuyée par le détachement de l’armée nationale à Intagom a été l’occasion pour voir surgir des critiques de tous ordres qui sont empreintes pour moult d’entre elles de mauvaise foi ou d’ignorance. Des critiques émanant de profanes de la menace terroriste et qui jouent sur les peurs et l’émotion, empêchant un débat raisonné.
Grosso modo, ce qui apparait de ces blâmes, c’est que d’une part, nos militaires sont incompétents pour se laisser surprendre par quelques individus qui, après avoir (...)

Journal d’un vacancier de la justice

 mardi 18 octobre 2016

Le présent article fait un retour sur une folle année judiciaire marquée par tant de soubresauts. L’article scrute l’étrange destin du droit et de la justice dans la marche de la République, détricote les fils de la manipulation qui ourdissent les consciences citoyennes et pointe l’urgence d’une gouvernance de rupture.
1. Justice et diabolisation politique
Chaque régime politique croit devoir trouver son ennemi et son « axe du mal ». Ce savant procédé, qui se déploie principalement sur le territoire (...)

15 octobre 1987 : Retour sur une infamie

 lundi 17 octobre 2016

Si Blaise Compaoré, l’homme fort du Burkina Faso un quart de siècle durant, fort d’avoir fait tuer son meilleur ami, avait écouté cette belle phrase « Ne tirez pas, on ne tue pas les idées ! », dont se souviennent les révolutionnaires, les grands révolutionnaires, il n’aurait pas, en “valet local de l’impérialisme néocolonial français”, fait de Thomas Sankara un martyr.
Certains prétendent que c’est Sankara qui aurait “choisi” de devenir martyr, en ne laissant pas d’autre choix à Blaise Compaoré que de le (...)

Politique économique du MPP : Droit de réponse au Dr Yacouba GNEGNE de l’UPC

 vendredi 14 octobre 2016

Monsieur GNEGNE, dans une publication parue le mercredi 05 Octobre dernier dans le quotidien d’information l’Observateur Paalga intitulée : « Burkina Faso : Au secours, la politique économique est en panne » dont vous êtes l’auteur, vous avez attiré notre attention sur certains sujets d’actualité .De cet article sous forme de réquisitoire contre le régime du président KABORE dans lequel vous associez sentiments personnels et théorie économique, nous pouvons retenir deux choses importantes :
 D’abord (...)

BURKINA FASO : Que l’on ne se trompe pas de combat !

 dimanche 9 octobre 2016

On croirait d’entrée de jeu, que se plaindre d’un pouvoir qui n’a même pas un an d’exercice, c’est tomber dans le piège de « l’oppositionisme ». Nous sommes de ceux qui se sont toujours refusés de juger l’action d’un gouvernement à peine installé. Mais nous croyons que si l’inertie manifeste dont fait preuve cette équipe gouvernementale n’aurait pu nous émouvoir outre mesure, son agitation à l’étranger, signe d’un amateurisme notoire, oblige une sortie du citoyen que nous sommes.
Comme si parce que l’on est (...)

Trente ans après : une école moribonde

 mercredi 5 octobre 2016

Il y a trente ans de cela, courant 1986, le projet de révolutionner l’école burkinabè (pour que cessent d’en sortir des perroquets acculturés ou des chômeurs patentés dont la seule issue est “l’espoir” d’entrer au service de l’État), a été, paraît-il, rejeté par le peuple burkinabè. Il était pourtant si ambitieux, ce projet !
Qui pouvait le refuser, sinon des esprits réactionnaires, rétrogrades ?
Faut-il en déduire qu’une majorité de burkinabè étaient réactionnaires, réfractaires au changement, et que ce sont (...)

Poursuite contre Blaise compaoré : L’opinion de Wilfried Zoundi sur le vide juridique

 mardi 4 octobre 2016

Suite au point de presse animé par le procureur général près la haute cour de justice, nous avons assisté à une salve d’interrogations et de commentaires allant jusqu’aux invectives à l’endroit des auteurs de la mise en accusation ; d’où la nécessité de la mise au point suivante.
Les fondements juridiques de la mise en accusation contre Blaise COMPAORE « La trahison de la patrie et l’atteinte à la constitution constituent les crimes les plus graves commis à l’encontre du peuple » énonce l’article 166 de (...)

Mouvements sociaux : Voilà la rentrée colère

 mardi 4 octobre 2016

Il est à craindre que le Burkina Faso ne soit actuellement assis sur un volcan de crises sociales dont l’irruption commencerait à partir de ce mois d’octobre marquant la rentrée effective dans tous les cycles de l’éducation nationale : préscolaire, primaire, secondaire, supérieur. Une rentrée qui s’annonce comme un vrai cass-tête burkinabè avec déjà une bonne dizaine de préavis de grève sur la table du gouvernement.
La rentrée administrative a déjà montré sa face tumultueuse, étant donné que les acteurs ne (...)

Sortie de Salifou Diallo sur l’Exécutif : Et s’il suggérait ainsi que les Burkinabè ont fait un mauvais choix à la présidentielle de 2015 ?

 samedi 24 septembre 2016

Une telle interrogation pourrait sonner comme une provocation aux yeux des sympathisants du pouvoir MPP (Mouvement du Peuple pour le Progrès), qui y verraient une tentative malsaine d’attiser des tensions internes déjà palpables. Pourtant, loin de toute considération partisane, une telle interrogation n’est pour tout lecteur avisé, qu’une simple déduction de l’interview du Président de l’Assemblée Nationale (PAN), parue dans le journal en ligne Lefaso.net le 29 août 2016, à la loupe du projet de société (...)

Burkina Faso : Alerte, la politique économique en panne !

 vendredi 23 septembre 2016

Tout le monde est d’accord pour dire que les dirigeants actuels du Burkina Faso héritent de problèmes si nombreux et si difficiles qu’ils ne peuvent être résolus en quelques mois ou années du mandat. En revanche, il est déjà possible d’apprécier si notre pays se dote de la bonne stratégie et des armes nécessaires pour ne pas perdre la guerre contre le chômage, la pauvreté, les inégalités, et donner de l’espoir à notre jeunesse.
A ce jour, aucun véritable plan concret pour l’économie n’est en exécution. Ni (...)

L’urgence de l’imagination au pouvoir

 mercredi 21 septembre 2016

« J’ai appris, en vous voyant franchir en peu d’années un écart intellectuel qu’on aurait pu croire de l’ordre de plusieurs décennies, comment disparaissent et comment naissent les sociétés, et que ces grands bouleversements de l’histoire qui semblent, dans les livres, résulter du jeu des forces anonymes agissant au cœur des ténèbres, peuvent aussi, en un clair instant, s’accomplir par la résolution virile d’une poignée d’enfants bien doués. »
C’est ainsi que Claude Lévi-Strauss, mettant en perspective la (...)

« La justice burkinabè doit se respecter » dixit Me Alexandre VARAUT du Barreau de Paris ?

 mardi 20 septembre 2016

Invité sur le plateau de France 24 le 16 septembre 2016, Me Alexandre VARAUT, l’un des avocats du Général Djibril BASSOLE a lâché à la fin de son entretien avec la journaliste de cette chaîne, Pauline, des mots qui ne pouvaient laisser indifférent aucun patriote burkinabè du pays des hommes intègres. Me VARAUT dit : « …la justice burkinabè doit se respecter… » dès lors que le Burkina Faso a ratifié les textes de la CEDEAO et de l’ONU dans le cadre du respect des principes d’un procès équitable.
En face (...)

Burkina Faso : Le peuple, la classe politique, les RSS et le vice du régime indemnitaire des magistrats

 mardi 20 septembre 2016

La gouvernance des RSS a été attendue comme un messie par tout un peuple pour plusieurs raisons.
La première, pour tous ceux qui leur ont donné leur suffrage, est qu’ils étaient l’incarnation de l’effet vase communicant d’intelligences politiques multiformes qui fait d’eux un même corps politique, "les RSS", et les rend plus forts et outillés pour gérer le pays dans le contexte où il se trouve.
La seconde est qu’ils semblaient avoir suffisamment appris les secrets de la gestion de ce pays auprès de leur (...)

La police vers l’institution d’une « amende » juridiquement infondée ?

 lundi 19 septembre 2016

Veiller à la commodité du passage dans les rues, les places et voies publiques, veiller à la sécurité dans les marchés et « yaars » et surtout garantir la tranquillité publique en réprimant les auteurs des bruits et nuisances de toutes sortes qui troublent le repos des habitants de la cité, maintenir le bon ordre dans les lieux de grands rassemblements tels que foires, cérémonies publiques, spectacles, jeux et autres lieux publics, la répression des infractions au code de la route… telles seraient, (...)

Koudraogo Ouédraogo à Christophe Dabiré : « La tragédie du roi Christophe »

 vendredi 16 septembre 2016

Un dicton moaga, pensé et énoncé en mooré et qui n’enlève rien à sa teneur dit (ma transcription), « lorsqu’on lui parle de sa sorcellerie, la sorcière vous raconte que la pluie se prépare ». En d’autres termes, C. Dabiré se dérobe aux questions accablantes qui lui sont posées. C’est peut-être la seule chose sur laquelle nous sommes d’accord : il n’y a pas de débat entre nous ; même pas une polémique ! C’est plutôt un soliloque (sinon deux), où j’argumente pendant que lui, professe sa foi avec ses glissements (...)

Pages : 0 | ... | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180 | ... | 4380

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 16/10/2017

ARR : 1-2-14-3 NP : 00
ORD : 163 500
DES : 2 500
QUARTE V :
BONUS :

C G : 9 000
C P A : 3 000
C P B : 8 500
C P C : 2 500

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés