Accueil > Actualités > DOSSIERS > Pr Joseph Ki-Zerbo

Dernier ajout : 10 janvier.

Dix ans de la disparition de Joseph Ki-Zerbo : Hommage à l’ambassade du Burkina Faso à Paris

 mardi 10 janvier 2017

Le 3 décembre 2016 s’est tenue à l’Ambassade du Burkina Faso à Paris une conférence en hommage au Professeur Ki-Zerbo. Organisée par le Comité international Joseph Ki-Zerbo pour l’Afrique et sa diaspora, en collaboration avec la section française du Mouvement burkinabé des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP), la rencontre été ouverte par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave Ilboudo.
Cette rencontre a été animée des panélistes de haut niveau, dont les Professeurs Elikia M’BOKOLO (Modérateur), Molefe (...)

Pr Joseph Ki-Zerbo : Les combats d’un homme d’un grand panafricaniste

 mardi 29 décembre 2015

L’université de Ouagadougou porte depuis le 26 décembre 2015 le nom du Pr Joseph Ki-Zerbo. De par la volonté du gouvernement de la Transition dont le premier responsable, Michel Kafando, a lui-même présidé la cérémonie. A l’occasion de ce baptême, la famille du Pr Ki-Zerbo et la Fondation qui porte son nom ont rappelé les combats menés par ce grand panafricaniste. Nous vous proposons l’intégralité de leur allocution.
Excellence Monsieur le Président de la Transition, Président du Faso Excellences (...)

Enseignement supérieur : L’Université de Ouagadougou devient l’« Université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo »

 samedi 26 décembre 2015

L’Université de Ouagadougou a été rebaptisée, ce samedi 26 novembre 2015, Université Ouaga I Professeur Joseph Ki-Zerbo. Ainsi en ont décidé les autorités de la Transition burkinabè. Cet hommage à l’illustre historien qui intervient neuf ans après son décès en 2006, a connu la présence du président Michel Kafando et de la communauté universitaire.
Il fut le premier Africain agrégé d’Histoire et pour ses héritiers, il fait partie aujourd’hui des plus grands penseurs de l’Afrique contemporaine. Joseph Ki-Zerbo, (...)

Le gouvernement de la Transition a décidé de baptiser l’université de Ouagadougou du nom du Pr Joseph Ki-Zerbo, selon un communiqué du président de l’université, le Pr Rabiou Cissé. La cérémonie de baptême, que présidera le président du Faso, aura lieu le 26 décembre 2015 dans l’enceinte de l’université.

 jeudi 24 décembre 2015

Communiqué du président de l’université de Ouagadougou
Afin d’honorer la mémoire du Professeur Joseph KI-ZERBO, grand penseur et écrivain de notoriété unanimement reconnue en Afrique et de par le monde, le Gouvernement de la Transition a décidé de rebaptiser l’Université de Ouagadougou de son illustre nom.
Pour matérialiser cette initiative, une cérémonie de baptême est organisée le samedi 26 décembre 2015 à 10 heures dans l’enceinte de l’Université de Ouagadougou.
A cet effet, vous êtes invité à marquer (...)

Jacqueline Ki- Zerbo : Une grande dame, discrète et compétente, s’en est allée

 mardi 15 décembre 2015

Jacqueline Ki- Zerbo née Coulibaly, est décédée ce mardi 15 décembre 2015, à Ouagadougou, à l’âge de 82 ans. L’épouse du Pr Joseph Ki- Zerbo rend donc les armes après son mari décédé lui aussi un mois de décembre (le 4 décembre 2006). Avec elle, on comprenait amplement cette maxime qui dit que « derrière un grand homme, se cache une grande dame ».
A 82 ans, Jacqueline Ki- Zerbo s’est éteinte dans le même mois que son mari décédé il y a tout juste 9 ans, lui à 84 ans. Le nom de Jacqueline Ki- Zerbo a toujours (...)

Jacqueline Ki-Zerbo, la veuve du Pr Joseph Ki-Zerbo, est décédée ce mardi 15 décembre 20150 à 82 ans, en fin de matinée à Ouagadougou, des suites de maladie. Le 25 octobre 2015 (ici sur la photo), elle était à la cérémonie de sortie de la 8e promotion du Camilianum à Ouagadougou, baptisée du nom de son beau-père, Simon Alfred Diban Ki-Zerbo.

 mardi 15 décembre 2015

Avec la mort du professeur Joseph Ki-Zerbo, c’est une page de l’histoire de la Haute-Volta que tourne aujourd’hui le Burkina Faso (1/3)

 mercredi 20 décembre 2006

C’était (avec Gérard Kango Ouédraogo, (le "Duc du Yatenga"), un des derniers dinosaures de la vie politique du Burkina Faso, dans sa version Haute-Volta. Le professeur Joseph Ki-Zerbo est mort à Ouagadougou, le lundi 4 décembre 2006. Il était âgé de 84 ans. africaine bien au-delà du continent.
Historien et homme politique de l’opposition (de toutes les oppositions), il a été une figure majeure du Burkina Faso mais aussi de l’Afrique, et son nom était synonyme d’Histoire
Quand, en Afrique notamment, (...)

Avec la mort du professeur Joseph Ki-Zerbo, c’est une page de l’histoire de la Haute-Volta que tourne aujourd’hui le Burkina Faso (2/3)

 mercredi 20 décembre 2006

Dans les années 1950-1960, Joseph Ki-Zerbo est l’archétype de l’intellectuel engagé. Dans le combat pour la libération de l’Afrique. Il dira "non" au référendum de 1958, enseignera en Guinée (mais la libération prônée par le Voltaïque ne correspondait pas à la révolution dont se réclamait Ahmed Sékou Touré), reviendra au Burkina Faso pour y travailler et y rédiger son premier ouvrage d’envergure (cf. LDD Burkina Faso 0116/Vendredi 8 décembre 2006).
Ce "non" décidera de toute sa carrière. Alors que les autres (...)

Avec la mort du professeur Joseph Ki-Zerbo, c’est une page de l’histoire de la Haute-Volta que tourne aujourd’hui le Burkina Faso (3/3)

 mercredi 20 décembre 2006

Authentique intellectuel de réputation continentale et internationale, le professeur Joseph Ki-Zerbo, engagé dans un combat politique qui se réclamait du socialisme depuis de longues années (effectivement depuis les années 1950), va choisir l’exil au Sénégal au temps de la "Révolution".
Il avait quitté la Haute-Volta en 1983 ; il reviendra au Burkina Faso en 1992. Blaise Compaoré y a pris le pouvoir le 15 octobre 1987 et a entrepris la mise en place d’un processus de démocratisation politique et de (...)

Décès du Professeur Joseph Ki-Zerbo : Un fonctionnaire de l’UNESCO salue sa mémoire

 mardi 19 décembre 2006

Au panthéon des personnalités les plus illustres du continent africain, se trouve incontestablement le Professeur Joseph Ki-Zerbo, agrégé d’histoire et diplômé de sciences politiques, décédé le 4 décembre dernier.
Khadim Sylla, fonctionnaire à l’UNESCO, à travers cet hommage estime que sa stature intellectuelle le prédestinait à d’éminentes responsabilités publiques après les indépendances. Mais ses idéaux panafricains l’ont conduit sur les voies escarpées de l’engagement militant et du combat pour le (...)

Obsèques du Pr Joseph Ki-Zerbo : Pourquoi il n’a pas été inhumé dans le caveau de son père

 mardi 12 décembre 2006

Décédé le 4 décembre dernier à Ouagadougou à l’âge de 84 ans, le professeur Joseph Ki- Zerbo a été inhumé le 8 décembre dernier dans son Toma natal selon sa volonté et celle de sa famille. Il repose désormais entre le caveau de son père et la tombe de sa mère.
Plusieurs personnalités venues de l’intérieur du pays, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Mali, des parents, amis et connaissances ont accompagné le baobab africain à sa dernière demeure. Des obsèques à la dimension du professeur se sont déroulées dans (...)

Obsèqe du Pr Ki-Zerbo : Le fils entre le père et la mère

 mardi 12 décembre 2006

Depuis le vendredi 8 novembre, le professeur Joseph Ki-Zerbo repose dans l’enceinte du domicile familial de Toma, entre les deux tombes dans lesquelles gisent son papa et sa maman. Le moins que l’on puisse dire est que, de par l’affluence monstre, les cérémonies marquant l’inhumation du célèbre historien resteront longtemps dans les esprits des Tomavillois.
En ce début de journée, le petit frère du décédé, Jean Gualbert Ki-Zerbo, énergique vieillard de 72 ans, est occupé à astiquer les marches de (...)

Joseph Ki-Zerbo conduit à sa dernière demeure

 samedi 9 décembre 2006

Le professeur Joseph Ki-Zerbo, décédé à l’âge de 84 ans à son domicile à Ouagadougou, le 4 décembre dernier, a été inhumé dans sa ville natale à son domicile de Toma. Une inhumation festive sur fond de parenté à plaisanterie entre Mossé et Samo. 48 heures dans le sillage du cortège funèbre de Ouagadougou à Toma.
Désormais, Joseph Ki Zerbo repose à son domicile familial de Toma après avoir vécu 48 h d’oraison funèbre. De Ouagadougou à Toma en passant par Réo, Didyr, Sapala, Koin, c’est une salve de coups de (...)

Décès Joseph Ki-Zerbo : Témoignages de quelques proches

 samedi 9 décembre 2006

Léon Guy Ky , enseignant à la retraite, ancien militant du MLN
Le professeur, c’est une personnalité. Il est illustre sur le plan national, international et encore plus au Nayala. Ici il était respecté. Dans sa vie politique, il a eu beaucoup d’emprise sur la région.
Les gens l’ont beaucoup respecté pour cela. Moi personnellement, je ne lui reproche rien sauf qu’il n’a pas fait la politique comme les politiciens. Il était très humain dans la politique.
J’ai milité avec lui depuis 1962 au MLN. A (...)

Décès Joseph ki-Zerbo : L’hommage de l’Assemblée nationale et du gouvernement

 samedi 9 décembre 2006

Les plus hautes autorités du Burkina Faso dont le président de l’Assemblée nationale, Roch Marc Christian Kaboré et le Premier ministre Paramanga Ernest Yonli, à la tête de délégations, sont allées s’incliner une dernière fois sur la dépouille mortelle du Pr Joseph Ki-Zerbo et partager la douleur de la famille.
C’était lors de la veillée funèbre organisée dans la nuit du mercredi 6 au jeudi 7 décembre 2006 dans l’enceinte de la maison du regretté.
A l’issue de leurs adieux au grand historien et homme (...)

Hommage du CODESRIA au Pr Joseph Ki-Zerbo : Le Grand fromager s’est couché

 samedi 9 décembre 2006

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) a appris avec une grande tristesse le décès, à Ouagadougou (Burkina Faso), le 4 décembre 2006, d’un des plus illustres intellectuels-citoyens d’Afrique, l’incomparable Joseph Ki-Zerbo.
Historien émérite, panafricain par instinct et par choix, infatigable combattant du changement et de la justice sociale, militant de l’autosuffisance collective, professeur d’au moins trois générations de chercheurs africains (...)

Obsèques du Pr Ki-Zerbo : De Ouaga à Toma

 vendredi 8 décembre 2006

La dépouille mortelle du Pr Joseph Ki-Zerbo a quitté Ouagadougou pour Toma (sa ville natale) hier 7 décembre 2006 peu après 10 heures. Mais avant, une messe a été dite en la cathédrale de l’Immaculée conception pour le repos de son âme. Parents, amis, camarades de lutte, membres du gouvernement et présidents d’institution y ont pris part.
Ayant grandi et ayant été forgé dans la chrétienté, le Pr Joseph Ki-Zerbo, ce fils du premier chrétien (Alfred Diban) baptisé au Burkina Faso, ne pouvait pas rejoindre (...)

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« 4+1 » DU 22/10/2017

ARR : 4-9-12-10-11 ou
4-12-9-10-11 NP : 00
ORD : 51 812 500
DES : 123 000
BONUS : 6 000

C G : 11 500
C P A : 4 000
C P B : 4 000
C P C : 6 000

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés