Accueil du site > Actualités > DOSSIERS > France-Burkina : des relations mouvementées

Dernier ajout : 12 novembre 2012.

  Dossier  
  Dossier  

Coopération : « Le Burkina à beaucoup évolué grâce à la paix qui y règne » dixit Jean Paul Grollemund, Consul Honoraire du Burkina Faso à Lyon.

Il est un grand ami du Burkina Faso qui se bat depuis plus de vingt ans pour le développement du pays des hommes intègres. Il est aussi un pacifiste qui œuvre pour la paix et contre la division des peuples. Lui c’est Jean Paul Grollemund Consul Honoraire du Burkina Faso à Lyon (France) pour la région Rhône-Alpes. En séjour au Burkina Faso dans le cadre du SIAO, il a bien voulu nous accorder l’entretien suivant. Le Consul nous parle avec passion du Burkina et de son Président Blaise Compaoré mais (...)

Pierre Michaillard : "La personnalisation, l’accaparement par quelques-uns ont souvent fait dévier les projets "

Du 29 mai au 4 juin, le président Blaise Compaoré était en visite de travail et d’amité en France ; visite consacrée essentiellement aux acteurs de la coopération décentralisée. Parmi les organisateurs de l’étape de Belfort (jumélé aux départements de Tanghin Dasouri et de Komki Ipalla), il y avait M. Pierre Michaillard qui en a été la cheville ouvrière. Son bilan. Qui est Pierre Michaillard ? Je suis né dans le Territoire de Belfort, y ai fait les études jusqu’au bac, puis j’ai fait mon Doctorat (...)

Coopération décentralisée : Blaise Compaoré à la rencontre de la France profonde

Avril 1994. Nous sommes à Saint-Fons, une petite commune de la région de Lyon (Centre-est) de la France). Quelque 400 personnes réunies dans le cadre d’un colloque intitulé « Burkina’94 » ont à débattre d’un thème que l’on qualifierait d’exotique « Coopération, développement et démocratie : l’exemple burkinabè ». Parmi les participants, un invité de marque, le président Blaise Compaoré. Le clou de l’événement sera le débat en direct, sans intermédiaire, sans préalable, sans esquive, qu’il tiendra pendant près de (...)

Filippe Savadogo : « La coopération décentralisée a un rôle majeur dans les relations entre le Burkina Faso et la France »

L’ambassadeur du Burkina Faso en France, S.E.M. Filippe Savadogo a fait de la consolidation de la coopération décentralisée entre les deux pays l’un des principaux axes de son mandat entamé en septembre 1996. Pour lui, au-delà de la plus-value qu’elle apporte à la coopération tout court, la coopération décentralisée est d’abord synonyme d’amitié et de solidarité entre le hommes ; ce qui est irremplaçable. Quelle est la place de la coopération décentralisée dans les relations France-Burkina ? Filippe (...)

Jean R. Guion, Président du CISAB :"Magré tout !"

Jean R. Guion est Juriste de formation, co-organisateur de la première Fondation d’Art d’Entreprise et Président de l’Alliance Francophone. Par amitié et fidélité au Président Blaise Compaoré (ils se connaissent depuis plusieurs dizaines d’années), il a fondé en 1987, le CISAB (Conseil International de Solidarité avec le Burkina Faso) afin de mobiliser au profit du Burkina Faso et de son Président toutes formes de solidarité. Son témoignage sur les relations franco-burkinabè et sur l’évolution du Burkina (...)

La coopération décentralisée, l’autre voie du développement

Les assises de la coopération décentralisée entre la France et le Burkina prévues fin mai 2006 à Belfort, dans la région Franche-Compté montrent que le Burkina accorde une grande importance à cette forme de partenariat en vue d’impulser un développement dont les premières acteurs et bénéficiaires sont les collectivités locales. La création d’un ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation chargé de la mise en œuvre et du suivi de la politique en matière de décentralisation répond à (...)

Burkina-France, des échanges commerciaux déséquilibrés

Pays enclavé, le Burkina affiche une balance commerciale structurellement déficitaire, signe de la faiblesse du secteur de l’exportation qui ne représente que 8% du Produit intérieur brut (PIB) en 2004 contre 26,5% en moyenne dans la zone UEMOA. Depuis 1997, le taux de couverture des exportations par les importations est de l’ordre de 26% en moyenne, le secteur de l’exportation se réduisant à quelques produits agricoles comme le coton qui représente près de 63% des exportations et l’élevage qui (...)

Le Père Henri Leroy : le plus burkinabè des Français

Chaque année, le premier dimanche du mois de juillet, un grand rassemblement réunit plusieurs dizaines de Burkinabè de France à Mours, petite commune du Val d’Oise dans la région parisienne. Ce qui est devenue aujourd’hui une manifestation incontournable pour beaucoup de nos compatriotes résidant en France est l’initiative d’un religieux, le Père Henri Leroy. C’est en 1954 que le Père Henri Leroy, de la congrégation des Pères Blancs débarque au Burkina pour la première fois, à l’âge de 27 ans. Il est (...)

Hamidou Zouba, le « Délégué »

C’est devenu un rituel. A chaque début d’année, au 159 Boulevard Haussman, dans le huitière arrondissement de Paris, une cérémonie est organisée au cours de laquelle l’ambassadeur du Burkina et les représentants des quelque cinq mille Burkinabè résidant en France se présentent les meilleurs vœux. Et depuis 1994, C’est Hamidou Zouba qui, de sa voix posée, calme, jamais en colère, parle au nom de la communauté burkinabè de France. A 56 ans, marié et père de cinq enfants, ce responsable de la logistique chez (...)

Boureima Zoromé, expert-comptable à Marseille

Boureima Zoromé est arrivé en France en 1990 pour achever des études entamées au Burkina. Il est désormais diplômé d’expertise comptable et depuis quatre ans, il dirige une société de conseil en gestion des entreprises, audit, formation et de consulting à Marseille où il reside. Fortement engagé dans le milieu associatif, il est notamment responsable d’un réseau national de chef d’entreprises françaises et de l’association des Burkinabè de la région Provence Alpes Côte d’Azur (Paca), une association (...)

Emile Yaogo, expert en systèmes informatiques chez France Télécom

Arrivé en France en 1986 pour des études supérieures, Emile Yaogo obtiendra tour à tour un DESS de Téléinformatique à l’Université de Paris 6, Jussieu et un diplôme de statisticien économiste de niveau maîtrise. En 1989, il commence à travailler comme ingénieur d’études dans une société de services informatiques. Trois ans plus tard, en 1992, il se met à son compte pour offrir des services informatiques aux entreprises. Répondant à l’appel du pays, il interrompt son séjour français trois années durant, (...)

Paul Kéré, avocat au Barreau de Nancy

Paul Kéré est avocat au Barreau de Nancy et subsidiairement enseignant de Droit dans plusieurs établissements de formation de la ville. D’origine burkinabè, il réside en France depuis 17 ans mais s’emploie à faire connaître son pays de naissance à la population nancéenne à travers les structures associatives dont le Lions Club. Pour lui, il faut prendre garde à ce que la France ne perde pied totalement en Afrique. Comment appréciez-vous l’évolution des relations franco-burkinabè ? L’évolution des (...)

Sidi Napon : profession footballeur

Il a fait les beaux jours de l’équipe nationale de football en participant activement aux phases finales de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de 1996 et surtout à l’édition de 1998 organisée au Burkina Faso. Cette année-là les Etalons avaient réalisé une bonne performance en se qualifiant brillamment pour le second tour avant d’occuper la quatrième place au classement final du tournoi continental. Après 12 ans de service en équipe nationale qu’il a intégrée dès l’âge de 17 ans, Sidi Napon, que les (...)

Chasse, tourisme : le Burkina, une destination conviviale

A côté de l’humanitaire, le tourisme et la chasse constituent la deuxième raison pour la quelque vingt mille Français se rendent au Burkina chaque année. En la matière, ils sont tous unanimes, le Burkina est avant une destination conviviale ; au-delà de ses riches réserves fauniques malheureusement si peu connues du public. Nous avons rencontré quelques fidèles lors du salon de chasse tenu à Rambouillet en avril dernier. Didier Durand, directeur d’école Je suis allé déjà deux fois au ranch de Sindou. (...)

Marc Jaubert : « Le Burkina Faso perd de son originalité mais paradoxalement, se développe »

Marc Jaubert est militant de plusieurs associations de solidarité internationale dont l’historique « Ouaga-Bordeaux-Partage » connue dans la capitale burkinabè pour sa pharmacie à prix social et qui, pendant des années, a symbolisé la richesse des échanges entre le Burkina et cette région du sud-ouest de la France. Aujourd’hui, c’est avec quelques pointes de désillusion qu’il analyse les relations franco-africaines. Au début du 20è siècle, l’Afrique était présentée comme un continent peuplé de barbares (...)

Pages : 0 | 15

  Météo
Orage
22°C
Ouagadougou
Orage
Humididté : 94%
Jeudi
Soleil et nuages épars
23|33°C
Vendredi
Orage épars
23|33°C
Samedi
Orage épars
22|31°C
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« TIERCE » DU 30 Juillet 2014

2 - 13 - 1 NP : 00

ORD :24 500 F

DES :4 500F

C G : 3 000F

C P A : 1 000F

C P B : 6 500F

C P C : 2 000F


REPORT ORDRE DU VENDREDI 1er AOÛT

18 674 854 F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter



LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés