Accueil > Diasporas

Dernier ajout : 18 juin.

Une mission consulaire au Ghana : Echo d’une journée laborieuse

 jeudi 15 juillet 2004

Du 14 avril au 12 mai 2004, une mission consulaire a sillonné le territoire ghanéen. Cette mission était chargée d’établir des pièces d’état civil à nos ressortissants résidant au Ghana. Après Accra, Takoradi, Cape Coast, la mission a terminé son séjour à Kumasi.
Mercredi 12 mai, dernier jour de l’établissement des pièces, une ambiance de fête régnait à Assawassi comminity concil. C’est dans cette Maison des jeunes que nos ressortissants se sont retrouvés en masse pour se faire prendre en compte sur différents (...)

Intégration africaine : Les communautés étrangères en fête à Bobo-Dioulasso

 mardi 29 juin 2004

Les communautés étrangères vivant à Bobo-Dioulasso ont célébré pour la deuxième fois consécutive leurs journées les samedi 26 et dimanche 27 juin 2004 sous le thème : "la contribution de la culture au renforcement du processus d’intégration au Burkina Faso". C’est la Place Tiéfo Amoro qui a servi de cadre à cette manifestation.
La cérémonie d’ouverture a connu la présence d’éminentes personnalités comme le ministre délégué chargé de la Coopération régionale, le président du Conseil supérieur de l’information (...)

Béatrice Den - Jonas Drabo : Un couple d’escrocs au bout du fil

 jeudi 24 juin 2004

Une enquête ouverte par le Bureau central - Interpol de la Direction générale de la police nationale (DGPN), suite à une plainte d’une personne ayant été victime d’une escroquerie, a permis de mettre la main sur Jonas Drabo. L’information nous a été donnée le mercredi 23 juin vers 9 heures par le commissaire de police Salvador B. Nébié. Nous nous sommes rendu dans les locaux de la DGPN, pour en savoir davantage.
Né le 20 juillet 1975, Jonas Drabo, qui se trouve actuellement entre les mains des hommes du (...)

Abraham Nignan, le burkinabè de Sao Tomé

 mercredi 9 juin 2004

Il se nomme Abraham Nignan. Né en 1968 à Wayou dans la province du Ziro, Abraham Nignan, parti à l’aventure en 1977, est aujourd’hui l’un des rares opérateurs économiques burkinabè à avoir choisi São Tomé et Principe comme lieu de résidence. Rentré au Burkina Faso voilà cinq mois, il dévoile dans cet entretien ses projets d’investissement et surtout la situation des compatriotes burkinabè vivant au Gabon et à São Tomé.
Sidwaya (S.) : Pourquoi avez-vous choisi d’aller à l’aventure ?
Abraham Nignan (A. N.) : (...)

S.E.M. Sanné Mohamed Topan : « Au Burkina comme au Mali, je me sens en mission »

 vendredi 28 mai 2004

Il est le neuvième sur la liste de nos représentants diplomatiques accrédités auprès du pays frère malien, depuis l’ère des indépendances, mais le septième à y résider effectivement, et ce, depuis avril 2003.
En marge du 6e Sommet de la CEN-SAD (Communauté des Etats sahélo-sahariens), qui s’est tenu à Bamako du 9 au 16 mai dernier, nous avons échangé autour de plu sieurs sujets avec S.E.M. Sanné Mohamed Topan dans les locaux ô combien prestigieux de l’ambassade du Burkina dans la capitale malienne. Un (...)

Les Nuits du "Kaosweogo" : Une manifestation culturelle de solidarité

 mercredi 26 mai 2004

Du 22 mai au 6 juin 2004, se tiennent les "Nuits du Kaosweogo" dans plusieurs villes de l’Est et du Nord Burkina. Elles ont pour finalité, le renforcement de l’intégration des artistes musiciens burkinabè, issus de la diaspora et la collecte de fonds en vue de soutenir les rapatriés de Côte d’Ivoire.
Sur une "idée originale de Sana Bob", artiste musicien burkinabè, se tiennent du 22 mai au 6 juin 2004, la caravane culturelle de solidarité ou "Nuits du Kaosweogo". Et cela, afin de renforcer d’une (...)

Burkina : diplomatie sans frontières

 mardi 18 mai 2004

Le monde est un village planétaire. Aujourd’hui ceux qui, dans un combat d’arrière-garde, tentent d’ériger des frontières physiques et morales entre les nations se rendent compte que l’attrait du grand large est plus fort que la politique de repli sur soi-même.
C’est ainsi que chaque jour que Dieu fait, des passagers clandestins font la une des médias. Au Burkina, depuis des temps immémoriaux, le goût de l’aventure a toujours été un comportement de tous les jours.
En témoignent les (...)

Burkina-Ghana : le Col S. Pierre Sanou nommé ambassadeur

 jeudi 13 mai 2004

En sa séance du mercredi 12 mai 2004, le conseil des ministres a nommé le colonel Sini Pierre Sanou ambassadeur du Burkina au Ghana. Le colonel Sanou était jusqu’à cette date, attaché militaire et de l’Air près de l’Ambassade du Burkina Faso à Paris depuis 1996.
Il a avait été auparavant : commandant de la 3è région militaire et chef de Corps du régiment Parachutiste Commando (RPC) de Dédougou (1992-1995) ; chef de Corps de l’Ecole des Cadre des Forces Armées (ECFA) à Kamboinsé (1990-1991) ; Directeur (...)

Premières journées du Burkina au Canada : Les paris et enjeux d’une relance diplomatique

 jeudi 6 mai 2004

Du 14 au 25 avril, la mission du Burkina Faso au Canada a tenu promesse en organisant pour la première fois des Journées culturelles dans deux villes essentielles que sont les cités de Québec et de Montréal. Cette démarche à elle seule, apparaît comme une témérité dans un environnement qui n’est pas souvent ouvert au changement.
Or, toute innovation, toute remise à niveau d’une institution entraîne une modification de manières de faire qui ne sont pas sans conséquences sur les habitudes de routine et (...)

Emigration internationale des Burkinabè : Der Laurent Dabiré défend ce thème avec brio

 mercredi 5 mai 2004

La problématique de la gestion de l’émigration internationale, tel était le thème de mémoire de Der Laurent Dabiré de la section diplomatie de l’ENAM Il a défendu son chef d’œuvre le mercredi 28 avril dernier.
Amis, parents , promotionnaires n’ont pas hésité à effectuer le déplacement pour suivre l’exposé de Der Laurent Dabiré qui préparait le diplôme de conseiller des affaires étrangères, . Le thème d’actualité de l’imégration internationale des Burkinabè a été bien mené par l’impétrant. Le jury lui a (...)

Décès de Salfo-Albert Balima

 mardi 20 avril 2004

M. Salfo-Albert Balima, l’un des premiers diplomates du Burkina Faso, est décédé dans la nuit du 18 au 19 avril à l’hôpital Pellegrin de Bordeaux (France) des suites d’insuffisance cardiaque.
De sa biographie officielle, l’on retient que M. Salfo-Albert Balima est né le 9 juillet 1930 à Tenkodogo au Burkina Faso.
Licencié de la faculté de droit et de sciences économiques de Paris, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, breveté de l’Ecole nationale de la France d’outre-mer, il a été notamment (...)

Côte d’Ivoire : le bilan des victimes burkinabè continue de s’allonger

 samedi 3 avril 2004

La liste des Burkinabè victimes des exactions suite aux événements du 25 mars continue de s’allonger. Au 1er avril, on dénombrait officiellement 11 personnes tuées, deux personnes disparues, six personnes blessées, 47 personnes ayant subi des violences diverses.
Personnes tuées :
1. Moussa Sana (Abobo gare)
2. Awa Porgo (Abobo gare)
3. Mamadou Seri (Abobo gare)
4. Daniel Tondé (Abobo gare)
5. Hermann Yankiné (au lieu de Bambara) Attécoubé
6. Abibata Rouamba (Anyama)
7. Moussa Koné (Adjamé) (...)

Violences à Abidjan : le Burkina Faso proteste auprès de la Côte d’Ivoire

 mercredi 31 mars 2004

Le gouvernement burkinabè a officiellement protesté mardi avec "véhémence" auprès de l’ambassade de Côte d’Ivoire au Burkina Faso après les violences du 25 mars à Abidjan, où "au moins quatre" ressortissants burkinabè ont été tués selon lui par les forces de l’ordre.
"Le Burkina Faso déplore cette situation malheureuse et exprime sa profonde préoccupation", indique une note du ministère burkinabè des Affaires étrangères remise à l’ambassadeur ivoirien, convoqué pour la circonstance.
"Toutefois, le Burkina (...)

Ousmane : Ivoirien d’origine burkinabé en exil...au Burkina

 jeudi 18 mars 2004

Ousmane, Ivoirien d’origine burkinabè, a fui la Côte d’Ivoire en pleine guerre. Il raconte la montée du racisme, la violence, son exil. Loin de sa famille, malgré l’accalmie, son retour dépendra du déroulement des prochaines élections en 2005.
Ousmane, 40 ans, fait partie de ces milliers d’Ivoiriens que la guerre a exilés parce qu’ils sont d’origine burkinabé. Devenu étranger dans son propre pays, victime de discrimination, de racisme et de violences, Ousmane a dû fuir vers le Burkina Faso, terre (...)

Trois Burkinabè tués à Duékoué

 mercredi 18 février 2004

Les démons de la violence se réveillent à nouveau à l’Ouest et singulièrement à Duékoué. Hier mardi, 17 février, peu après 8 heures du matin, selon les informations parvenues à notre rédaction, quatre paysans burkinabè (tous des hommes) venus de la sous-Préfecture de Guehiebly dans le département de Duékoué ont été pris à partie par des jeunes Guéré du quartier, alors que ceux-ci passaient devant l’hôtel le mont Gao.
Battus, molestés, trois des paysans ont été tués sur le champ. Et l’autre a été grièvement (...)

"La compagnie Siamois expression" va réconcilier Ivoiriens et Burkinabè

 vendredi 13 février 2004

La Côte d’Ivoire sera représentée au Festival International de Théâtre et de Marionnette de Ouagadougou (FITMO) du 18 au 28 février par la " Compagnie Siamois Expression de Yoboué Delphine (comédienne) et de Django Benjamin (metteur en scène et comédien) " répond au besoin d’assurer la relève en théâtre en Côte d’Ivoire ".
Avec à son actif trois créations : "Ça, c’est mon héritage ", " je suis engagé ". " La médaille de la honte", la troupe a participé au Masa off 2003 avec sa première création, puis au FITMO en (...)

Discrimination raciale : un rapporteur spécial de l’ONU en Côte d’Ivoire

 mardi 10 février 2004

Le rapporteur spécial de la Commission des droits de l’homme de l’ONU sur le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance, Doudou Diène, doit séjourner en Côte d’Ivoire du 9 au 20 février à l’invitation du gouvernement ivoirien, a-t-on appris samedi de source officielle.
Selon un communiqué de la Mission des Nations unies en Côte d’Ivoire (Minuci), "l’objet de cette visite est d’examiner les relations intercommunautaires et interethniques dans le contexte actuel" de la crise (...)

Ambassade du Burkina en France : Une année de grands défis

 vendredi 6 février 2004

La communauté burkinabè en France a présenté le dimanche 1er février, ses voeux de nouvel an à l’ambassadeur du Burkina en France, S.E.M. Filippe Savadogo. Par la voix de M. Hamidou Zouba, délégué des Burkinabè de l’étranger, les Burkinabè de France ont souhaité que l’année 2004 se déroule « sous le signe du large rassemblement pour la prospérité ».
En réponse à leurs voeux, l’ambassadeur Filippe Savadogo a relevé que pour la huitième fois qu’il a la joie d’assister à une telle cérémonie, il est de son devoir (...)

Consulat de Bouaké : Le Burkina rouvre ses portes

 mardi 3 février 2004

Fermé dès le déclenchement de la crise politico-militaire dans notre pays, pour dit-on, raison d’insécurité, le consulat général du Burkina Faso a repris du service le week-end dernier par la prise de fonction du nouveau consul général M. Ouédraogo Adama Pascal.
Une réouverture qui, selon ce dernier, s’inscrit dans la perspective de la normalisation de la situation en Côte d’Ivoire et qui vise à renouer le dialogue et consolider les liens traditionnels d’amitié entre les peuples ivoirien et burkinabè (...)

Meurtre d’un jeune Burkinabè à Aboisso : Son oncle témoigne

 jeudi 22 janvier 2004

Un jeune Burkinabè a été tué le 19 décembre 2003 à Aboisso par des gendarmes. Son oncle qui a suivi les péripéties du drame, de retour au pays, a livré son témoignage à Sidwaya le 21 janvier 2004.
"Des gendarmes maltraitent et tirent sur un Burkinabè. La victime témoigne avant de mourir", c’est le titre qu’arborait notre confrère ivoirien "24 heures" à sa parution du 26 décembre 2003. Le 21 janvier 2004, l’oncle de la victime, Boukari Kafando est venu se confier à Sidwaya.
En arrivant à notre rédaction (...)

Pages : 0 | ... | 840 | 860 | 880 | 900 | 920 | 940 | 960 | 980 | 1000 | 1020

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 18/06/2018
ARR : 16 - 6 - 18 - 4 NP : 00
ORD : 1 235 500 FCFA
DES : 87 500 FCFA
TIERCE V :
COUPLE V :
C G :
C P A :
C P B :
C P C :

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés