Actualités :: Santé : Journées de ratissage de la poliomyélite

A l’instar des centaines de provinces du Burkina, le premier passage des Journées de ratissage polio a connu son démarrage effectif le vendredi 12 août 2005. Le constat a été fait par le haut-commissaire, Pierre Waongo au cours d’une tournée de supervision avec le médecin-chef du district sanitaire de Banfora, Bassirou Ouédraogo.

Les journées de ratissage polio premier passage qui dureront quatre jours se tiennent sur toute l’étendue de l’aire sanitaire de la province de la Comoé depuis le 12 août dernier. Ce sont 93 136 enfants qui sont recherchés par 466 équipes composées de 932 vaccinateurs.

Pour ces journées de vaccination qui se tiennent en pleine saison des pluies, la tâche ne semble pas facile pour les vaccinateurs.

C’est du reste le constat qui se dégage sur le terrain. En effet, de Banfora à Yendéré en passant par les aires sanitaires des CSPS de Niangoloko et Diarabakoko, c’est sous une pluie matinale que ces journées ont pris leur envol. Selon les informations recueillies sur ces aires sanitaires, toutes les équipes n’ont pas pu effectuer leurs premières sorties avant cette pluie matinale.

Mais il faut dire que cette situation de pluie n’a pu entacher le bon déroulement de la vaccination. C’est le cas par exemple dans l’aire sanitaire du CSPS de Diarabakoko ou plus de la moitié des enfants cibles ont été vaccinés dès le premier jour. Cependant au poste fixe de Yendéré, l’affluence n’était pas au grand jour ; seulement une trentaine d’enfants était vaccinée au passage de la mission de supervision. Notons aussi qu’avec les pluies qui se sont déchaînées ces derniers jours, il a été impossible ou difficile d’avoir accès à certains villages ; c’est le cas par exemple de Tagnana et Bombora dans l’aire sanitaire de Diarabakoko.

De porte en porte, de champ en champ, les vaccinateurs rencontrés, malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés, ont tous promis au haut-commissaire, Pierre Waongo et à leur médecin-chef de district, Bassirou Ouédraogo de passer par tous les moyens pour que chaque enfant en âge d’être vacciné puisse recevoir la goutte.

Mamadou YERE
AIB/Banfora

Sidwaya

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés