Actualités :: Epidémie de choléra : La région sanitaire de Bobo-Dioulasso en état (...)

Dans la première décade du mois d’août, une épidémie de choléra a été déclarée à Ouagadougou. Depuis, le nombre de victimes de cette redoutable maladie ne fait que s’accroître. Même si la deuxième ville du Burkina, Bobo-Dioulasso est jusque-là épargnée, les autorités sanitaires restent prudentes et incitent les populations à prendre les mesures d’hygiène qui s’imposent dans de telles circonstances.

« On n’a pas encore enregistré de cas de choléra jusqu’à présent dans la région sanitaire des Hauts-Bassins ». Ces propos rassurants de M. Raymond Yonli, chef de service du Centre régional d’éducation pour la santé et l’assainissement (CRFSA), un démembrement de la direction régionale de la Santé des Hauts-Bassins traduisent également une certaine psychose de voir l’apparition de l’épidémie.

Le flux massif des populations entre les villes de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou et les conditions d’insalubrité ambiante à Sya font de cette ville cosmopolite une zone à risque. Alors qu’à Ouagadougou, le nombre de victimes se propage, les autorités sanitaires de Bobo-Dioulasso ont jugé utile de prendre des mesures préventives en mettant en place un dispositif axé principalement sur l’information et la sensibilisation sur les mesures d’hygiène.

Depuis, des équipes mobiles sanitaires sillonnent les sites à risque (latrines publiques, marchés, gares routières et ferroviaires, etc.) pour porter le message dans ces lieux de grande fréquentation. Les restaurateurs, les gérants de débits de boissons, les grilleurs de viande et vendeurs ambulants d’aliments ont également été ciblés. « Il faut que les gens prennent l’habitude de désinfecter les fruits avant de les consommer », avertit M. Yonli.

Tout en reconnaissant l’insalubrité dans la ville, il déplore l’absence de certains gestes considérés comme étant d’une grande portée de santé comme se laver convenablement les mains après les selles et avant les repas.

Certaines habitudes comme prendre le repas dans la rue ou des aliments froids ou non protégés et même boire l’eau vendue dans les sachets doivent être bannies. Face à la gravité de la menace il va jusqu’à conseiller d’éviter de se serrer les mains lors des salutations. « On ne sait pas d’où vient l’autre », prévient-il. Du reste un communiqué radiodiffusé passe à longueur de journée en français et en langues nationales sur les ondes de Radio Bobo.

Ce communiqué émanant des autorités sanitaires de la région revient sur la nécessité de la salubrité et les mesures élémentaires d’hygiène à observer par la population. Toujours dans le cadre de la prévention, des services déconcentrés ou décentralisés de l’Etat ont été, entre autres, mis à contribution notamment l’environnement, la municipalité, le service d’hygiène.

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a été également sollicité pour augmenter la quantité de chlore résiduel (un désinfectant) dans l’eau de consommation de son réseau. Les différents services de santé recommandent, en ce moment, aux populations la vigilance à tous les niveaux et de signaler tous les cas suspects. La gratuité du traitement étant assurée. Bien entendu, ce qui est primordial c’est d’éviter la maladie et cela passe inéluctablement par un changement de comportement.

Frédéric OUEDRAOGO
Sidwaya

Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés