Actualités :: Civisme et patriotisme : Le SND forme les jeunes du Centre

Du 22 au 26 août 2005 se déroule à la Maison du peuple de Ouagadougou une séance de formation civique et patriotique au profit des jeunes de la région du Centre. La cérémonie d’ouverture a eu lieu lundi dernier en présence du Directeur général (DG) du Service national pour le développement (SND), le colonel Antoine Sanou.

"La morale agonise au Faso". Les vols, les détournements de deniers publics, les actes de vandalisme sont légion. Cette tendance reconnue par le Service national pour le développement (SND), tout comme bon nombre de Burkinabè, mérite d’être inversée.
Comment ? Par l’inculcation à la jeunesse des valeurs fondamentales telles que la tolérance, la solidarité, le patriotisme, a estimé le Directeur général (DG) du SND, le colonel Antoine Sanou.

C’est dans cette logique qu’il a situé les motivations de l’organisation par son service d’une formation patriotique et civique du 22 au 26 août 2005 au profit de la jeunesse de la région du Centre. Laquelle formation, a tenu à préciser le colonel Sanou, s’inscrit en marge de la formation annuelle spécifique des appelés du SND.

Pendant cinq (5) jours, les 1200 participants à la présente formation, première du genre, auront à s’approprier l’historique du SND, l’organisation administrative et politique de l’Etat burkinabè. Les notions de civisme, d’éducation à la citoyenneté, de la culture de l’environnement, du sens du service public, d’honnêteté, d’intégrité entre autres, seront également partagées avec les participants. Mais avant, le colonel Antoine Sanou s’est adressé à la jeunesse de la région du Centre en tant que père de famille. Dans un langage franc et direct, il a reconnu avec cette jeunesse que les temps changent. Ce qui, à son avis, ne doit pas justifier la relégation des valeurs universelles. Bien au contraire, a martelé le DG du SND, "il faut écouter la première voix qui parle en nous, celle de la conscience qui recommande le bien".

Après la région du Centre, ce type de formation se déportera sur d’autres régions du Burkina Faso, promet le colonel Sanou pour qui, le SND reste un tremplin pour l’éducation d’une société exemplaire au Burkina Faso.

Alassane KARAMA
Alban KINI (Stagiaire)
Sidwaya

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés