Actualités :: Lutte contre le grand banditisme : La gendarmerie acquière un véhicule (...)

Le ministre de la Justice, M. Boureima Badini a procédé à la remise des clés d’un véhicule technique d’identification criminelle (TIC) au ministre de la Défense, M. Yéro Boly pour le compte de la gendarmerie. La cérémonie a eu lieu mardi 15 mars 2005, à l’Etat-major général de la gendarmerie sis à Paspanga.

Le véhicule technique d’identification criminelle (TIC) remis par le ministre de la Justice à la gendarmerie est le fruit du bon partenariat avec le PADEG (Programme d’appui au renforcement et à la consolidation du processus démocratique et la bonne gouvernance). C’est un véhicule de marque Peugeot Boxer 350LH et de type Fourgon tôle.

C’est un véhicule d’un coût global avec équipement) de vingt cinq millions huit cent mille francs CFA (25 800 000 FCFA). Le véhicule comporte deux types d’équipement. Un équipement de commodité comprenant une climatisation et une radio cassette et CD. Le second type d’équipement est purement technique avec une mallette PJ contenant les matériels de police technique (matériels de prise d’empreintes, de moulage, de transfert, de révélation d’empreinte et de scellé) ainsi que du matériel informatique et une caméra numérique.

Le ministre Yéro Boly qui a reçu le véhicule au compte de la gendarmerie, a dit sa satisfaction pour cet équipement qui vient à point nommé dans ce contexte de grand banditisme. "Le phénomène du banditisme qui nous préoccupe aujourd’hui doit être enrayé à tous les niveaux.

Pour cela il faut multiplier les efforts pour être à la hauteur des obligations de sécurité. Ce matériel acquis est d’une très grande importance pour la police judiciaire", a-t-il indiqué.

C’est un véhicule qui, aux yeux des techniciens, permettra de déterminer avec le maximum d’exactitude, les auteurs de crimes.

Le responsable du PADEG, partenaire technique et financier, M. Pierre Meyer a dit à l’endroit des officiers de police judiciaire que sa structure fera de l’année 2005-2006, une année d’écoute des doléances de la police judiciaire, dont le travail est d’une importance capitale pour la justice. En plus donc de la formation que le PADEG assure aux officiers de police judiciaire, il veut mettre l’accent sur l’équipement car la formation et l’équipement sont indispensables pour de bonnes enquêtes.

Ismaël BICABA (bicabai@yahoo.fr)
Sidwaya

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés