Actualités :: Trophée Yennenga d’or 2005 : des distinctions pour onze amazones

Le 7 mars 2005, veille de la Journée internationale de la femme, le club Yennenga d’or a honoré 11 personnalités féminines leaders dans leur secteur d’activité. Cette cérémonie de récompense, qui est à sa première édition, a eu lieu en début de soirée, dans la salle Dimaako de l’hôtel Indépendance.

« Les femmes que nous célébrons ce soir ont entrepris et réussi », a déclaré M. Maël Thiam, président du Club Yennenga d’or, expliquant les raisons qui ont amené les patrons de cinq sociétés de la place, membres du club, à distinguer onze de leurs consoeurs. Un club qui ambitionne de voir se traduire dans la réalité le rayonnement de la femme burkinabé dans les activités où elle exerce. Parmi les convives, il y avait l’ambassadeur du Canada, Denis Briand, les chefs d’état-major des armées, Ali Traoré, de l’armée de terre, Dominique Djendjéré, du général Ibrahim Traoré...

Tout au long de la soirée, l’assistance a pu visionner des extraits de films consacrés à chacune des lauréates de cette première édition des trophées Yennenga d’or. Première à gravir les marches du podium, Mme Fanta Ouattara, gérante du célèbre maquis « Gazetta plus », suivie de Mme Aminata Glez- Diallo (Jovial Production) plus connue des téléspectateurs sous le nom de Kadi Jolie.

Seule représentante de la sphère politique, Mme Fatoumata Diendéré, députée CDP du Passoré, qui s’est distinguée par son action sociale notamment dans la lutte contre les violences faites aux femmes et sa constante présence aux cotés de ses sœurs du Passoré. Dynamique qu’elle est, les actions concrètes qu’elle pose en faveur de la femme rurale ne passent pas inaperçues.

Son trophée en main, Fatou Diendéré a affirmé que si elle réussit sa lutte pour le bien-être de la gent féminine, c’est grâce au soutien du parti politique dont elle est issue. Mme Yaméogo Rokia, entrepreneur dans le bâtiment, en recevant son trophée a appelé ses sœurs à dépasser le cadre de leur foyer. « Ne nous contentons pas d’être de bonnes ménagères », a-t-elle déclaré. Mme Alizèta Ouédraogo, PDG du groupe TAN-ALIZ, a profité de cette distinction pour appeler ses sœurs à emboîter le pas « pour un Burkina digne et prospère ».

Pionnière dans le domaine de l’agro-alimentaire, Mme Simone Zoundi, directrice de SODIPAL a quant à elle exhorté toutes les filles et femmes du Burkina « à prendre leur destin en main ». La grande absente à cette cérémonie, Mme Emilienne Macauley, directrice générale de Celtel Burkina, qui, en raison du récent décès de son époux, n’a pu se déplacer. Elle s’est néanmoins faite représentée par sa mère et sa fille. Une minute de silence a été observée par l’assistance, en l’honneur du disparu. Ce fut tout simplement une soirée conviviale et des artistes les plus en vue du moment ont apporté leur touche musicale.

Et le président club Yennenga d’or, Maël Thiam et directeur général du cabinet Tremplin marketing management, d’affirmer qu’il fallait que son association mette son grain de sel dans la promotion de la femme. Pour lui, ces trophées doivent être des stimulants pour les autres femmes et c’est d’ailleurs l’un des objectifs du club Yennenga d’or : améliorer au mieux l’image de la femme burkinabé. H.

Marie Ouédraogo


Les 11 amazones du Yennenga d’or 2005

- Mme Fanta Ouattara (Gazetta plus)
- Mme Aminata Glez (Jovial Production)
- Mme Fatoumata Diendéré (députée CDP Passoré)
- Mme Marie- Louise Nignan (fondatrice du lycée Universalis)
- Mme Velegda Mamounata (commerce import-export)
- Mme Ilboudo Laurence (marketing et relations publiques)
- Mme Emilienne Macauley (DG Celtel Burkina)
- Mme Rokia Yaméogo (bâtiment et travaux publics)
- Mme Alizèta Ouédraogo (PDG groupe Tan Aliz)
- Mme Simone Zoundi (SODIPAL)
- Mme Yolande Traoré (Génie civil et bâtiment)

L’Observateur

Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)
Développement endogène : Le SPONG réaffirme son engagement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés