Actualités :: Affaire Saul Traoré : le parquet demande la peine de mort

Au deuxième jour d’audience du dossier Saul de Tarse Traoré et compagnie, hier 17 février, la majorité des témoins ont fait leurs dépositions et particulièrement le père de l’accusé, Benjamin Traoré. Le parquet général a, lui, requis la peine de mort pour l’auteur des deux assassinats.

Devant la cour, de nombreuses contradictions ont été révélées dans les déclarations de Saül de Tarse Traoré par rapport à la première journée d’audience. Ainsi, l’accusé a reconnu avoir voulu attenter à la vie de la nommée Irène (selon lui, la maîtresse de son père). A la barre, Christian compaoré dit Goroko, vendeur de voitures, a expliqué comment Saul de Tarse a essayé de l’élimer en le "tournant" dans plusieurs espaces vides de la ville. La déposition la plus importante a été celle de son géniteur, Benjamin Traoré.

Ce dernier avoue que son fils n’aimait que la belle vie alors qu’il voulait faire de lui un homme (qui aime le travail). "Il n’y avait pas de problème entre nous". De plus, avec son expérience de 18 ans dans la Police et dirigeant un cabinet de détectives privés, il a évoqué les indices démontrant que son fils voulait attenter à sa vie. Enfin, Benjamin Traoré a indiqué qu’au moment de ces faits, Saul de Tarse était devenu bizarre".
L’audience s’est poursuivie avec les plaidoiries de la partie civile et les réquisitions du parquet général. L’avocat de la famille Lingani affirme que l’accusé ne mérite aucune clémence de la Cour.

Pour lui, il a choisi de plaider l’état d’inconscience au moment des faits, alors qu’il élaborait des plans pour assassiner. "Son calme et sa sérénité traduisent la personnalité d’un monstre froid. Il agit comme Jack l’éventreur", a -t-il précisé. Cependant, son regret, c’est que le fil des débats n’ait pas permis à la Cour de découvrir les mobiles de ses crimes. Pour Me Prosper Farama, avocat de la famille Kouanda, Saül de Tarse est un ange des ténèbres. Ses deux victimes ont reçu "les mêmes coups" à la poitrine et au cou, ce qui doit convaincre la Cour que c’est un "individu dangereux".

Enfin, le parquet général a requis la peine de mort pour Saul de Tarse en indiquant à la Cour que tous les chefs d’inculpation (2 assassinats, 3 tentatives d’assassinat, une tentative de parricide et les vols aggravés) sont bien fondés à la lumière des différentes déclarations.
Au moment où nous bouclions cette édition, les plaidoiries de la défense se poursuivaient et le verdict était toujours attendu.

Par D. Parfait SILGA

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés