Actualités :: Les syndicats chez le Premier ministre : la primauté du dialogue (...)

Le chef du gouvernement Paramanga Ernest Yonli a reçu en audience le 07 février 2005 une délégation de 13 organisations syndicales. La rencontre a eu lieu sur invitation du Premier ministre.

La rencontre du 07 février 2005 entre le Premier ministre et les syndicats n’avait pas pour but de débattre de la plate-forme revendicative de ces derniers. C’est la précision que le président du mois des centrales syndicales M. Joseph Tiendréobéogo a tenu à donner à l’issue de l’audience. Toutefois, il a signalé que le chef du gouvernement Paramanga Ernest Yonli a beaucoup apprécié leur démarche qui a consisté à résumer le nombre des points de leurs revendications (32 au départ) à cinq (5).

D’autres questions, notamment la subvention de l’Etat accordée aux organisations syndicales, les difficultés pour les syndicalistes d’obtenir des badges d’accès à l’aéroport ou des passeports ont été débattues au cours de la rencontre. Le secrétaire général de la CGTB, Tolé Sagnon est également intervenu pour complément d’informations.

Selon lui, la problématique de la Bourse du travail, de par son positionnement dans la zone ZACA, a été posée au Premier ministre. Les syndicats ont souhaité l’appui du gouvernement pour le maintien de la Bourse du travail dans son emplacement actuel et son réaménagement en vue de se conformer au cahier de charges de la ZACA. La question du Centre d’éducation ouvrière a également été abordée, relève M. Sagnon. Il pense plutôt que la gestion de ce centre doit revenir aux syndicats et non au gouvernement comme c’est le cas actuellement.

Pour terminer, souligne Tolé Sagnon, le chef du gouvernement leur a fait le point de sa vision sur les revendications soumises à l’appréciation de son équipe. Il a laissé entendre que Paramanga Ernest Yonli leur a expliqué les difficultés que le gouvernement avait à satisfaire la doléance d’augmentation de 25% des salaires.

La réhabilitation de Rood Woko également est une préoccupation pour le gouvernement, même si des difficultés subsistent, a confié le Premier ministre aux syndicats. Ces visions de Yonli donnent déjà un avant-goût de la rencontre du 24 février 2005 prévue entre le gouvernement et les organisations syndicales pour débattre de la plate-forme revendicative de ces dernières.

Un avant-goût qui va permettre aux travailleurs de se préparer en conséquence, a conclu Tolé Sagnon. Le ministre en charge du Travail Alain Ludovic Tou présent avec certains de ses pairs aux côtés de Paramanga Ernest Yonli, s’est réjoui de la volonté et la disponibilité du gouvernement à faire prévaloir le partenariat et le dialogue social avec les syndicats.

Alassane KARAMA
Sidwaya

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés