Actualités :: Pèlerinage diocésain : Les reliques de Ste Thérèse à Yagma

Le pèlerinage diocésain s’est déroulé, le 06 février 2005, à Yagma. La présence des reliques de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus a rehaussé l’éclat de la prière.

En vingt-quatre (24) ans d’existence, Sainte Thérèse a été sel et lumière du Christ dans le monde. "Un siècle ou cent (100) ans après sa mort, elle laisse comme témoignage vivant au monde, son corps, sa foi, ses écrits sur sa vie et sur Dieu et les miracles qui accompagnent ceux ou celles qui lui demandent son intercession auprès de Dieu", a expliqué le recteur de la Basilique de Lisieux, Monseigneur Bernard Lagoute. Il a précisé qu’à Lisieux (ville d’origine de Thérèse), une basilique a été construite, en hommage à Sainte Thérèse. "Les fidèles catholiques du monde entier y allaient en pèlerinage et comme tout le monde n’a pas les moyens d’y aller, sainte Thérèse a décidé d’aller vers ceux qui ne peuvent la rejoindre à Lisieux. Ainsi s’expliquent les fréquents déplacements des reliques de Sainte Thérèse ces dernières années, selon Monseigneur Lagoute. Celui-ci a par ailleurs souligné qu’il a été émerveillé par l’accueil chaleureux qui a été réservé à Sainte Thérèse dès qu’elle a foulé le sol burkinabè.

Pour la circonstance, il y a deux cent cinquante et une (251) intentions pour la messe dite au cours de ce pèlerinage".

"Le Verbe s’est fait homme et il a habité parmi nous ! Ecoutons-le, suivons le", est le thème retenu pour l’année pastorale 2004 - 2005. Dans ce sens l’Evangile du jour s’est basée sur les paroles du Christ s’adressant à ses disciples : "Vous êtes le sel de la terre... Vous êtes la lumière du monde...". L’archevêque de Ouagadougou, Mgr Jean-Marie U. Compaoré, a dit, dans son homélie, que ces paroles l’ont ramené à Sainte Thérèse dont les reliques sont en train de faire le tour du monde et de revigorer la foi de nombreux fidèles chrétiens.

Pour Mgr Jean-Marie U. Compaoré, Sainte Thérèse, en 24 ans de vie sur terre, a atteint la pleine mesure d’authentique disciple du Christ. Il estime que "le secret de cette maturité insolite fut sans conteste l’Eucharistie dont elle se nourrissait". En effet l’Eucharistie ou la communion, la transformait quotidiennement, donnant au Christ de vivre en elle plus qu’elle-même, a révélé l’archevêque de Ouagadougou.

Justification du déplacement des reliques de Ste Thérèse

Selon Mgr Jean-Marie Compaoré, cette visite de Sainte Thérèse à toutes les communautés où elle a déjà passé ou passera, elle en avait révelé les buts, quand elle était encore vivante. C’était à travers des paroles qu’elle adressait à Dieu : "Malgré ma petitesse, je voudrais éclairer les âmes comme les prophètes, les docteurs, les apôtres. Je voudrais parcourir la terre, prêcher ton nom, planter ta croix sur le sol infidèle. Je voudrais annoncer l’Evangile dans les cinq (05) parties du monde et jusque dans les îles les plus reculées. Je voudrais être missionnaire depuis la création du monde jusqu’à la consommation des siècles".

De l’avis de l’archevêque Compaoré, Sainte Thérèse n’est pas seulement venue pour offrir ses reliques à vénérer. Elle est également venue interpeller les fidèles à un engagement toujours renouvelé dans la vie de foi. Et cela dans la logique de ce qu’elle avait dit : "Je ne prendrai aucun repos au Ciel tant qu’il y aura des âmes à sauver. Je passerai mon Ciel à faire du bien sur la terre".

Se basant sur cette promesse, les fidèles catholiques courent derrière les reliques de Ste Thérèse pour que quelque chose change en mieux, dans leur vie. En revanche, pour que les uns et les autres ne sombrent pas dans l’idolatrie et laissent échapper les grâces qu’apporte Sainte Thérèse, l’archevêque a invité les fidèles à dépasser l’aspect extérieur et superstitieux de ses reliques pour aller au cœur des messages dont elle est porteuse. Il s’agit spécialement et entre autres, de la grâce qui nous donnerait de partager son amour de l’Eucharistie et du culte eucharistique.

En clair, lors de sa première communion à onze (11) ans, Ste Thérèse avait relaté que : "Ce fut le premier baiser de Jésus à mon âme... Jésus et Thérèse s’étaient regardés et s’étaient compris. Ce jour-là, ce n’était plus un regard mais une fusion, ils n’étaient plus deux. Ste Thérèse avait disparu dans le Christ comme la goutte d’eau qui se perd dans l’océan". Découvrant ainsi de quel amour Dieu l’aime, Thérèse décide de répondre à son amour en ces termes : "... Ma vocation je l’ai enfin trouvée, ma vocation, c’est l’amour ! Oui j’ai trouvé ma place dans l’Eglise..." Par un tel témoignage, Ste Thérèse laisse la saveur de l’amour de Dieu dans le monde et invite tous les fidèles à en faire autant, par leurs actes, leurs paroles et en travaillant dur. C’est à ce prix seulement que l’on peut être sel et lumière, à en croire tous les intervenants qui se sont succédé au cours de la liturgie.

Aimée Florentine KABORE (kaborette@yahoo.fr)
Sidwaya

Affaire LONAB : 11 ans de prison et 750 millions (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Burkina-Centre-nord : L’Organisation internationale pour (...)
Personnes déplacées internes au Burkina : La communauté (...)
Commune de Ouagadougou : Du 28 janvier au 5 février les (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Le personnel et (...)
Crise humanitaire au Burkina : Une campagne de collecte (...)
Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui (...)
Civisme fiscal au Burkina : Le directeur général des (...)
Burkina : Le Programme de développement d’urgence dresse (...)
Education des filles au Burkina : Le projet FASST en (...)
Audience : Le ministre de l’éducation échange avec des (...)
Tombola Paongo de UBA : Les clients reçoivent leurs lots (...)
Projet sésame au Burkina : Lutheran World Relief lance (...)
Entrepreneuriat : Les entreprises bénéficiaires du projet (...)
Loterie nationale burkinabè : Plus de 71 millions de (...)
Journée internationale des douanes : Le brassage (...)
Burkina Faso : Une stratégie de gestion durable des (...)
Promotion de l’entrepreneuriat résilient au Burkina : Les (...)
Programme officiel du Pèlerinage national au sanctuaire (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32361



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés