Actualités :: Enseignement technique et professionnel : Youma Zerbo entreprend des prises (...)

Le ministre délégué chargé de l’enseignement technique et professionnel, M. Youma Zerbo a entamé jeudi 27 janvier 2005, une série de visites dans les établissements d’enseignement technique et professionnel de Ouagadougou, chef-lieu de la région du Centre.

Pour cette première étape de ces tournées, le Centre d’enseignement technique et de la formation professionnelle Bruno-Buchweiser (CETFP/BB) ex Centre-Austro burkinabè, le Centre de formation féminine artisanale (CFFA) et son nouveau site de production, le groupe scolaire Universalis, ont eu l’honneur d’accueillir le ministre Zerbo et son staff technique.

Cette série de visites qui a été initiée par le premier responsable du département en charge de l’enseignement technique et professionnel, rentre dans le cadre d’une prise de contacts et d’échanges avec les responsables, personnel enseignant, élèves et parents d’élèves de ces différents établissements.

Au CETFP/BB, le ministre Zerbo, ses proches collaborateurs et l’ensemble du personnel ont échangé sur un certain nombre de préoccupations touchant à la vie et au fonctionnement de l’établissement. Le directeur du centre, M. Windé Issa Gandéma dans son mot de bienvenue a tout d’abord fait l’historique de son établissement, les mutations qui se sont opérées depuis sa création, les objectifs généraux et spécifiques qui sont : former des ouvriers qualifiés, compétents dans les domaines de la mécanique générale, de l’électronique et de l’électromécanique pour favoriser l’esprit d’auto-entreprenariat.

Dans son message adressé à l’ensemble du personnel du CETFP/BB, le ministre Zerbo a situé l’objet de sa visite qui a comme objectif la création d’un cadre de partenariat et d’échanges pour la promotion de l’Enseignement technique et professionnel au Burkina Faso. "L’Enseignement technique et professionnel contribue à la mise en place de compétences nécessaires au développement du pays," a souligné le ministre. Il a invité tous les acteurs et partenaires dans ce domaine à s’investir au mieux à créer les meilleures conditions de travail, et à cultiver le sens de la probité intellectuelle et morale en vue d’une bonne orientation et une atteinte des objectifs. Les échanges ont été principalement axés sur les projets élaborés, réalisés, ou en voie de réalisation, les difficultés techniques, (manque d’équipement, vieillissement des machines, besoins énormes en matière d’œuvre ou en consommables, les moyens financiers limités avec des retards dans le déblocage des tranches de la subvention de l’Etat, le déficit en personnel enseignant...). En réponse à toutes ces doléances, le ministre Zerbo a promis d’examiner les requêtes en vue de trouver des solutions idoines.

A l’issue de ces échanges, le ministre Zerbo et la délégation qui l’accompagne ont pu visiter les salles de cours, les ateliers techniques de maintenance en électronique et génie civil, électromécanique et de machines-outils avant de prendre congé de ses hôtes du CETFP/BB.

Le C.F.F.A traverse beaucoup de difficultés

Au Centre de formation féminine et artisanale de Gounghin, de nombreuses difficultés existent. Au nombre de ces difficultés, on peut citer : le fonctionnement timide du nouveau site de production au secteur 17 (Pissy) financé par la Banque africaine de développement (BAD), le recyclage des enseignants, l’approche pédagogique, le manque de documentation technique de salle informatique, un site Web, une infirmerie, l’absence de politique de promotion de la filière, l’inadéquation du contenu du programme d’enseignement, la situation administrative du personnel (statut particulier du corps enseignant, absence de plan de carrière), dysfonctionnement dans la gestion... sont autant de difficultés qui ont été évoquées par le délégué du personnel et quelques membres de l’administration. Mais avant leur arrivée sur les lieux, la délégation ministérielle a constaté de visu, la non-fonctionnalité du nouveau site de production du CFFA. Le message du ministre à l’endroit des responsables, élèves et partenaires du Centre est l’élaboration d’un cadre de concertation permanent en vue de trouver des solutions aux problèmes que vit le CFFA. Ce centre forme des jeunes filles dans les métiers de tissage, couture, broderie, tapisserie, etc.... et prépare les élèves au CAP d’artisanat et art ménager. Le ministre Zerbo a promis d’examiner toutes les doléances qui ont été soumises et d’apporter dans la mesure du possible des solutions aux difficultés tantôt évoquées.

La délégation ministérielle a bouclé la première étape de sa visite au groupe scolaire Universalis, en début d’après-midi. Là-bas, tout comme au CETFP/BB et au CFFA, le proviseur de l’établissement, le corps enseignant et les élèves se sont mobilisés pour l’accueil. La délégation a pu s’imprégner des réalités de fonctionnement de ce groupe scolaire qui forme spécifiquement en comptabilité, bureautique et matières scientifiques. La première responsable, Mme Marie Louise Nignan a félicité la création d’un ministère en charge de l’enseignement technique et professionnel et s’est par ailleurs réjoui de l’initiative du ministre Zerbo, d’opérer des visites auprès de ces différents établissements. Elle a souhaité l’appui matériel de l’Etat à l’enseignement technique et une vision prospective pour ce type d’enseignement. Les préoccupations qui ont été soulevées au niveau de cet établissement ont porté sur le programme d’enseignement comptable OHADA, la formation et la requalification des enseignants en rapport avec le système SISCOA...

En réponse à toutes ces doléances, le ministre dit avoir pris en compte toutes ces préoccupations en vue d’un examen et d’apporter un soutien autant que possible. A l’issue de ces échanges, la délégation a visité les salles de classe, les salles informatiques et bureautique, la bibliothèque et les laboratoires scientifiques. Avant de prendre congé de ses hôtes du groupe scolaire Universalis, le ministre a souligné que ces visites se poursuivront en vue d’établir des contacts et un esprit de partenariat favorable à la promotion de l’enseignement technique et professionnel au Burkina Faso.

Privat OUEDRAOGO
Sidwaya

Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés