Actualités :: Santé de la reproduction et lutte contre le Sida : Les hommes de médias (...)

Le Réseau africain des jeunes contre le Sida du Burkina Faso (RAJS/BF) a réuni les hommes de médias, mercredi 26 janvier 2005, à la Maison de la femme. La problématique de la promotion de la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes était au centre des débats.

Une trentaine de journalistes de la presse privée et publique se sont rencontrés à la Maison de la femme à Ouagadougou pour discuter de la promotion de la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes au Burkina Faso.

"Je vous demande, journalistes de la presse écrite, audiovisuelle, publique, privée, confessionnelle et responsables de communication des départements ministériels de vous engager davantage dans la promotion de la santé de la reproduction de la population en général et surtout, celle des adolescents et des jeunes en particulier," a souligné le coordinateur national du RAJS, Bagnomboé Bakiono.

La rencontre des journalistes s’inscrit dans les activités du groupe de plaidoyer pour la promotion de la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes. Ce groupe est composé de spécialistes en population, de journalistes, des responsables du ministère de l’Action sociale, de la direction de la santé de la famille, des chefs coutumiers et leaders religieux, des responsables d’association. Il veut amener les décideurs politiques et les partenaires financiers et techniques à prendre en compte, en plus de la lutte contre le Sida, les autres questions de la santé de la reproduction, à savoir : la planification familiale, les grossesses précoces et/ou non désirées, les avortements provoqués et clandestins, l’alcoolisme, le tabagisme, l’excision etc.

En effet, cette prise en compte de la santé de la reproduction est une nécessité en ce sens qu’elle permettra de mieux lutter contre le Sida. Les statistiques montrent que sur le plan mondial, une naissance sur dix provient d’une mère adolescente. Dans les pays en développement comme le Burkina Faso, une naissance sur six émane de jeunes femmes ayant entre 15 et 19 ans.

Plus de 4,4 millions de jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans subissent un avortement chaque année, la moitié étant dans des circonstances dangereuses. Une enquête de l’Unité d’enseignement et de recherche en démographie (UERD) a montré que la ville de Ouagadougou enregistre par an, au moins 7 800 avortements clandestins.

"C’est pourquoi, les actions de sensibilisation doivent être intégrées et prendre en compte en terme d’objectifs à atteindre tous les problèmes de santé des jeunes notamment en matière de sexualité" a indiqué M. Bakiono.

La représentante-résidente de l’UNFPA au Burkina Faso, Mme Geneviève Ah Sue, qui a suivi les travaux de la rencontre du mercredi, a manifesté sa volonté à accompagner le groupe de plaidoyer dans la promotion de la santé de la reproduction pour un bien-être des populations burkinabè.

Charles OUEDRAOGO
Sidwaya

Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)
Développement endogène : Le SPONG réaffirme son engagement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés