Actualités :: Santé de la reproduction et lutte contre le Sida : Les chefs coutumiers et (...)

Les chefs coutumiers et les leaders religieux étaient, vendredi 14 janvier 2004, à la Maison de la femme à Ouagadougou, pour réfléchir sur la promotion de la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Jeunesse, Alain Ludovic Tou.

Ils étaient une quarantaine de chefs coutumiers et leaders religieux à se retrouver à la Maison de la femme à Ouagadougou pour discuter de la promotion de la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes. En les invitant à cette rencontre, le Réseau africain des jeunes contre le Sida du Burkina Faso (RAJS), entend les amener à inclure la composante santé de la reproduction dans les programmes de lutte contre le Sida, plus généralement, dans tous les programmes de développement.

Au cours de la journée de plaidoyer, les participants se sont penchés sur le concept de la santé de la reproduction, la situation de la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes au Burkina Faso, celle des structures de promotion de la santé de la reproduction. Ils ont abordé également les actions entreprises en faveur des jeunes, les problèmes majeurs et les solutions souhaitées. Les coordonnateur national du RAJS, Bagnomboé Bakiono a noté que "sur le plan mondial, une naissance sur dix, provient d’une mère adolescente. Dans les pays moins développés comme le nôtre, une naissance sur six émane de jeunes femmes ayant entre 15 et 19 ans. Plus de 4,4 millions de jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans subissent un avortement chaque année, la moitié se faisant dans des circonstances dangereuses".

De même, la consommation du tabac, d’alcool par les jeunes qui a des répercussions sur leur santé, est aussi une préoccupation.

"C’est pourquoi, je vous demande, chers chefs coutumiers et leaders religieux, de vous engager davantage dans la promotion de la santé de la reproduction de vos populations en général et surtout de celle des adolescents et des jeunes, en particulier", a insisté M. Bakiono.

D’ores et déjà, le ministre Alain Ludovic Tou a pris l’engagement de se mettre au-devant de cette lutte pour que la jeunesse de notre pays ne souffre plus de certains maux sociaux qui entachent son épanouissement. "Je suis convaincu que c’est ensemble que nous pourrons remporter des victoires et assurer un avenir radieux à notre chère patrie, le Burkina Faso", a-t-il souligné.

La directrice de la santé de la famille, Dr Gislaine Conombo a indiqué que la rencontre entend faire des chefs coutumiers et leaders religieux, des interlocuteurs privilégiés auprès de leurs communautés respectives afin d’induire un changement de comportement positif chez les jeunes et les adolescents du Burkina.

Convaincue que leur contribution sera primordiale pour une large diffusion de toutes les questions en rapport avec la Santé sexuelle et reproductive chez les jeunes, elle leur a demandé de s’investir également dans la mobilisation des jeunes pour une fréquentation assidue des structures de santé.

Charles OUEDRAOGO
Sidwaya

Burkina : Vers un renouvellement du parc automobile des (...)
Ouagadougou : Une moto entre en collision avec une (...)
Bobo-Dioulasso : Un cross populaire pour réconcilier les (...)
Koulpelogo : Détérioration de l’ouvrage de franchissement (...)
Promotion du genre au Burkina Faso : 25 femmes à l’école (...)
1re édition des « 12 heures de l’ingénieur-entrepreneur » : (...)
Nayala/Toma : Les nouveaux bacheliers s’informent pour (...)
Burkina/Santé : Le dialogue entre le ministère de la (...)
Foire de l’innovation paysanne : La deuxième édition (...)
Burkina/santé : L’Institut national de santé publique fait (...)
Dédougou : Un accident de la circulation fait trois (...)
Fonction publique du Burkina : Ouverture des concours (...)
Réseaux sociaux au Burkina : La page Facebook de la (...)
Engagement citoyen du projet PAFA-4R : Un « manuel de (...)
Assurance agricole au Burkina : Les résultats de l’étude (...)
Retenues et/ou suspensions irrégulières de salaires (...)
Dossiers de crimes au Burkina : Le CNP-NZ appelle le (...)
Burkina Faso : L’analyse des systèmes de résilience au (...)
Santé : L’association Drepaction offre 60 kits de (...)
Formation en arbitrage : Plus de 80 acteurs économiques (...)
Première édition de Women’s days 2022 : Aminata Komi (...)

Pages : 0 | ... | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | 231 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés