Actualités :: Vœux des épouses de personnalités : ambiance chaleureuse autour de (...)

Mme Chantal Compaoré a reçu jeudi 6 janvier dernier les vœux des épouses de personnalités. C’était à l’occasion d’un buffet offert dans la soirée en la résidence présidentielle.

C’est dans une ambiance chaleureuse, entretenue par l’orchestre Afuni de Mountaga Tall, que les épouses de personnalités ont présenté leurs vœux pour la nouvelle année à la Première Dame. C’est d’abord au nom des épouses de diplomates accrédités dans notre pays, que Mme Hélène Blondet, épouse de l’ambassadeur de France, a pris la parole. Dans une brève intervention, Mme Blondet, tout en présentant ses vœux les meilleurs à Mme Compaoré, s’est réjouie de ces retrouvailles empreintes de chaleur et de convivialité.

Au nom des épouses des responsables d’institution et des membres du gouvernement, Mme Kadiatou Yonli, épouse du Premier ministre, a présenté à la Première Dame ses vœux « de santé surtout afin que vous puissiez répondre présente chaque jour sur les multiples chantiers que vous avez initiés ».

Parmi ceux-ci, Mme Yonli a cité le lancement officiel de « Vision 2010 » pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale au Burkina, l’inauguration du centre « hymne aux enfants - Koamba Zaka » pour le traitement et la prise en charge des enfants victimes du noma. Mme Chantal Compaoré s’est ensuite vu remettre en cadeau pour la nouvelle année, un tableau offert par l’ensemble de ses invitées.

Dans sa réponse, l’hôtesse a salué la mobilisation des épouses de personnalités ainsi que leur action déterminée dans les défis relevés par notre pays au cours de l’année 2004. Pour Chantal Compaoré en effet, « bien au-delà d’une rencontre de routine, nos échanges de vœux constituent un moment fort, qui raffermit notre solidarité et nous rappelle nos engagements vis-à-vis des grands chantiers de développement du Burkina Faso ».

Après les discours, les convives se sont retrouvées autour du buffet. La soirée s’est poursuivie sur une piste de danse improvisée au rythme du warba et du couper décaler.

H. Marie Ouédraogo
L’Observateur Paalga

Plaies saisonnières chez l’enfant : Les conseils de Dr (...)
Lutte contre le tabagisme au Burkina : L’ancien ministre (...)
Burkina Faso : L’amicale des femmes de Bank of Africa (...)
Bien-être des employés au Burkina : Le directeur pays de (...)
Dédougou : Des femmes d’OSC et de partis politiques à (...)
Distinction Nansen pour les réfugiés 2021 : Les (...)
Investir au Burkina : www.businessprocedures.bf, la (...)
Burkina Faso : Le SPONG met en place un groupe (...)
Burkina : Le Forum national de réconciliation se tiendra (...)
Massacres de Solhan et Seytenga : Les ressortissants (...)
Mois de la famille et de l’enfant au Burkina : « Aucun (...)
Burkina/Indemnisation des victimes : « Les choses (...)
Situation nationale : Le collectif des OSC de la (...)
Burkina : L’organigramme du ministère des Affaires (...)
Formation et insertion professionnelle au Burkina Faso (...)
Âge de la Ménopause : Les recettes du Pr Charlemagne (...)
Burkina/Santé : Un nouveau projet pour améliorer la lutte (...)
Promotion de la paix au Burkina : Le ministre de la (...)
Nayala : Rencontre avec des producteurs pour des essais (...)
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de (...)
Problèmes fonciers à Yagma : « Toute activité de vente et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30744

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés