Actualités :: Police de proximité : Un commissariat de police à Ouaga’2000

Les locaux du commissariat de police de Ouaga’2000 ont été inaugurés hier. Une occasion pour Sambaré Palguim, directeur général de la Police nationale, de présenter quelques doléances au ministre des Finances et du Budget.

Le quartier Ouaga’2000 dispose désormais d’un commissariat de police. Il a été inauguré officiellement hier, 5 janvier 2005, en présence de Djibril Bassolet, ministre de la Sécurité et de bien d’autres ministres. Ce commissariat comprend une guérite située à l’entrée, un poste de police qui regroupe une salle de repos pour les agents et 5 violons pour les gardés à vue et enfin, un bâtiment principal à niveau composé de 14 bureaux tous climatisés et de six salles à usage de toilettes et de magasins. Le coût global des locaux est de 151.328.984 F CFA.

Pourquoi Ouaga’2000 ? Selon Sambaré Palguim, directeur général de la Police nationale, ce commissariat sera une vitrine de la police nationale, car c’est bien dans ce quartier que se tiennent régulièrement les grandes rencontres internationales. Aussi faut-il lui assurer un minimum de sécurité. Il faut dire qu’en 52 jours d’activités du commissariat, soit du 9 novembre au 31 décembre, 82 suspects ont été interpellés dont 34 délinquants déférés au parquet. Ce qui fait dire à Sambaré Palguim que "l’opportunité de son implantation à Ouaga’2000 n’est plus à démontrer".

Le problème de la sécurité étant, selon le directeur général, plus un problème de société que d’institutions ou de personnes, il a invité les populations à s’impliquer davantage dans la lutte contre l’insécurité, la meilleure sécurité étant " celle que l’on assure soi-même". Tout en exhortant les résidents de Ouaga’2000 et ses riverains à s’opproprier ce commissariat, il les a appelés à développer une collaboration exemplaire avec le personnel.

Sambaré Palguim a saisi l’occasion pour faire des doléances au ministre des Finances et du Budget. Il s’agit de l’édification d’ouvrages similaires dans chaque chef-lieu de Région, de l’achat d’un véhicule utilitaire pour plus d’opérationnalité de la structure, de l’acquisition de 2 cyclomoteurs pour les patrouilles, de l’achat de micro-ordinateurs, de l’implantation d’une antenne relais de réseaux de communication radios portatives et enfin, de l’installation d’un autocommutateur permettant une bonne desserte en téléphone des bureaux. Il a annoncé l’installation prochaine d’une nouvelle unité de gendarmerie à Ouagadougou.

Par Cheick Beldh’or SIGUE
Le Pays

Situation nationale : Le rassemblement des mains (...)
Burkina Faso : Des biens et services soumis à (...)
Efficacité du contrôle de la commande publique : Dr (...)
Burkina : L’opération coup de compassion pour Seytenga (...)
Burkina : Danielle Bougaïré perd le procès contre (...)
10e anniversaire de l’Ordre des ingénieurs en génie civil (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : Des encadreurs pédagogiques
Santé sexuelle et reproductive des jeunes : L’association (...)
Entrepreneuriat des jeunes : « J’ai toujours été (...)
Bobo-Dioulasso : Plus de 1 600 cartons de poissons (...)
Insécurité au Burkina : Un nouveau braquage sur l’axe (...)
Modernisation de l’état civil au Burkina : 118 000 (...)
Assainissement des structures sanitaires au Burkina : (...)
Promotion de l’agroécologie : Des producteurs modèles de (...)
Education nationale au Burkina : Des progrès enregistrés (...)
Journée des nations-unies pour la fonction publique : Le (...)
Burkina : L’Ordre des ingénieurs en génie civil célèbre (...)
Burkina/ONU-Habitat : Une nouvelle approche pour une (...)
Gestion des ressources en eau au Burkina : Les acteurs (...)
Burkina Faso : L’INSS et l’université d’Uppsala célèbrent (...)
Analyse et validation des scénarios bas carbone de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30660

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés