Actualités :: Le vieillissement, n’est pas une fatalité, c’est un phénomène naturel

Marginaliser les personnes âgées, c’est refuser soi-même de vieillir. Voilà un paradoxe qui, quand bien même sans fondement réel, ne préoccupe que lorsque l’on se trouve confronté au problème de la personne âgée de notre époque où le père et la mère sont banalement appelés « le vieux, la vieille » par les jeunes.

Des termes quelquefois non moins affectifs qui se révèlent être une manière délibérée ou inconsciente de marginaliser ses parents même jeunes. Ces comportements à connotation péjorative s’inscrivent de nos jours dans le vocable de nos jeunes générations.

S’il est établi que le vieillissement est un phénomène auquel tout commun des mortels chanceux n’échappe pas, il faut aussi reconnaître que les personnes âgées passent souvent pour les oubliées des processus de développement même dans les pays les plus nantis.

Car prétextant toujours un « soutien » de fait ou la pension dont ils bénéficient (pension insuffisante de surcroît) on croit ne plus rien leur devoir. C’est ainsi que des milliers de retraités, pour la plupart, des personnes âgées, oubliées des mesures de soins spécifiques dues aux personnes fragiles ont été « décimées » par la canicule qu’a connue un pays européen en 2003.

Chez nous aussi, il serait difficile de dénombrer les personnes âgées qui subissent dans l’anonymat ou dans l’indifférence totale le même sort durant la période du froid ! Et pourtant il y en a. Cette remarque n’est qu’une simple illustration de la situation, qu’il faut éviter de banaliser.

Lorsque l’on parle de personnes âgées on ne voit que les retraités de plus en plus nombreux dans nos villes. Cependant ils sont des milliers, sans pension et sans soutien, qui croupissent dans la misère de nos campagnes, oubliés des défenseurs de la cause des personnes nécessiteuses ou en détresse, alors qu’ils vivent les mêmes souffrances de la vieillesse bien que n’ayant pas les mêmes avantages que leurs pairs bénéficiaires de bons « égards » d’institutions ou de structures philanthropiques.

Elles sont également nombreuses ces personnes âgées qui vivent en campagne à côté de leurs pairs allocataires de pension ou d’une quelconque rente viagère. Plus qu’un phénomène naturel, l’état de vieillesse se révèle être un symbole de sagesse et de maturité consacrées, qui valent leur pesant d’or dans nos traditions. Mais de nos jours, force est de constater que la vieillesse, aux yeux de nos jeunes générations, se trouve être un état d’épuisement qui représente un motif de « mise à l’écart » synonyme de marginalisation.

La vieillesse, à notre humble avis, devrait incarner un état de maturité incontestable, de sagesse et de dignité. Jouir de la plénitude de sa vieillesse c’est aussi vivre heureux et se nourrir d’espoir de vivre plus longtemps. Etre à la retraite ou vieillir c’est aussi avoir la chance, car aujourd’hui où notre planète est en proie à des calamités meurtrières, l’espérance de vie s’amenuise et seuls les chanceux peuvent espérer vieillir.

La retraite est aussi un art de vivre ; elle se prépare moralement, mentalement, et même physiquement (car l’oisiveté peut tuer, dit-on). Soignez votre vie, veillez sur votre santé parce que la vieillesse est aussi une source de tous les maux physiques, psychologiques et mentaux.

Alors, personnes âgées, retraitées, vieux ou jeunes, il ne faut pas céder à la déliquescence de vos valeurs humaines intrinsèques. La retraite ou le vieillissement ne sont pas synonymes de galère qui mène aux enfers. Vieux ou retraités, acceptez bien votre état ! Et vous jeunes, acceptez bien de vieillir !

Paulin Z. Konkobo (Amicale « Cœur ouvert ») DRASSN/HB-Bobo

Observateur Paalga

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés