Actualités :: IVe congrès ordinaire de la FCGMB : Repartir sur de nouvelles (...)

Le 4e congrès ordinaire de la Fédération des concierges, gardiens, employés chargés du nettoyage des immeubles, agents de sécurité civile et gens de maison du Burkina (FCGMB) tenu au centre d’éducation ouvrière de Ouagadougou a pris fin le samedi 21 août dernier. Quarante-huit (48) heures durant, les participants se sont penchés sur des problèmes statutaires de leur fédération et ont élu un nouveau bureau avec Boukary Bikienga comme secrétaire général.

Les congrès de la FCGMB se suivent mais ne se ressemblent pas. Après le congrès tenu la semaine dernière par une tendance, cette fois-ci, c’est une FCGMB dite authentique qui a rassemblé ses membres sous la vigilance d’un huissier de justice en la personne de M. Anselme Tianhoun.

Pour les organisateurs, la convocation de ce congrès était capitale pour la survie de leur fédération.

Depuis son dernier congrès tenu en juillet 2001, la FCGMB a connu selon ses membres, une gestion gabégique et une division créées par un des leurs en la personne de Gabriel S. Sebgo. Suite à une action en justice, M. Sebgo qui avait obtenu le récépissé N°2201-61/MATD/SG/DGAT/DLPAP du 31-1-2001, a vu l’annulation du document par le tribunal administratif de Ouagadougou en sa séance du 17/06/2004.

Après divers échanges, les congressistes ont adopté des motions portant entre autres sur la formation des structures et des membres et sur la résolution du problème FCGMB par le ministère de l’Administration territoriale. Les congressistes ont également adopté un plan d’action triennal 2004-2007 qui prévoit la création d’activités génératrices, l’acquisition d’un terrain pour la construction de son siège et la dynamisation des structures par des actions de mobilisation. La cellule féminine, quant à elle, envisage créer une unité de fabrication de savon et de beurre et un centre de tissage. La cellule projette aussi mettre en place des moulins à grains.

Le congrès, à l’unanimité de ses 55 délégués venus des structures de base et des provinces du Burkina, a pris les mesures suivantes : l’amendement des textes fondamentaux, la mise en place du bureau exécutif, la suspension jusqu’à nouvel ordre de certains membres dont Kaboré Etienne et Sarambé Monique et enfin l’exclusion du camarade Sebgo S. Gabriel de la FCGMB.

Stanislas BADO (bado_stanislas@yahoo.fr)
Léon Herman BAKOLO, (Stagiaires)
Sidwaya

Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)
Développement endogène : Le SPONG réaffirme son engagement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés