Actualités :: Les faits divers de Sacré : Match nul !

La chanson dit « tu as pris mon mari j’ai pris ton mari, match nul ; tu as pris ma femme, j’ai pris ta femme, match nul ». C’est cette histoire incroyable qui est arrivée à deux couples amis. Richard et François étaient deux anciens amis qui ont bourlingué et tiré leurs quatre cents coups ensemble. Puis ils se sont mariés et naturellement se sont présenté leurs épouses.

L’amitié a donc rejailli sur les femmes scellant ainsi une belle entente entre les deux familles. Mais cette entente-là était trop belle pour durer. Richard s’étant mis en tête de faire la cour à l’épouse de son ami François. Cela prit certes du temps, mais à force de patience, de roublardise, il parvint à ses fins. Mme François devint donc la maîtresse de Richard, l’ami de son mari.

Richard eut 1e terrain franchement libre lorsque son ami vint lui annoncer qu’il était admis à un stage de quelques mois à Abidjan. Dès lors, Mme François et lui s’en donnèrent à plein sexe négligeant même la discrétion qui avait entouré leurs coupables relations. Et c’est ce qui les perdit car son épouse à lui commença à se douter de quelque chose. Ses soupçons se précisant, elle fila son mari qui sans le savoir la conduisit à l’hôtel où il avait rendez-vous avec Mme François. Elle les vit même monter les escaliers bras dessus, bras dessous.

Mme Richard ne fit pas de scandale. Elle garda le silence car la vengeance se conçoit et mûrit dans 1e silence. Quelques jours après cette choquante découverte elle prétexta des douleurs cardiaques et aidée de son mari Richard, elle monta rapidement un dossier médical et décida de se rendre à Abidjan pour la suite des examens. Richard tout heureux de se débarrasser quelques temps de son épouse, ce qui signifie avoir toute la liberté pour jouir de Mme François, téléphona à son ami pour le prévenir de l’arrivée de sa femme et de fait, lorsque celle-ci arriva à Abidjan elle fut accueillie et hébergée par l’ami de son mari qui avait bénéficié d’une maison assez grande.

Il lui donna la chambre d’amis. Mais François ne mit pas de temps pour remarquer la bizarrerie du comportement de Mme Richard : elle ne s’intéressait plus aux visites médicales, préférant de loin qu’il la fasse sortir chaque soir. Elle s’occupait personnellement de sa cuisine et de son lit, déchargeant ainsi la bonne qui avait été embauchée pour cela.

La troisième nuit de son arrivée, François la retrouva installée dans son propre lit. Pour briser son étonnement, elle se mit à lui expliquer les vraies raisons de sa présence. François qui l’écoutait subjugué, s’assit au bord du lit. Elle l’attira à lui et la « consommation » eut lieu. Et ce fut ainsi tout le séjour de Madame Richard, séjour qu’ elle prolongea pour mieux assouvir leur vengeance, car ils savaient qu’à Ouaga Richard faisait de même avec la femme de François.

Puis Mme Richard demanda à rentrer. François lui donna une forte somme d’argent dont une partie servit à acheter des pagnes. Et l’on téléphona à Mme François de venir la chercher à l’aéroport. Ce qu’elle fit. Lorsqu’elles arrivèrent chez les Richard, Mme François voulut s’en aller. Mme Richard la retint pour lui offrir un complet de pagnes. Pendant que Mme François s’extasiait devant la beauté des pagnes, Mme Richard lui dit ceci : « ce que tu faisais depuis avec mon mari-là, c’est ce que je suis allée faire avec ton mari à Abidjan. Il m’a donné 300.000 F CFA et c’est avec cet argent que je t’ai acheté ces pagnes ». Je vous laisse imaginer la suite de cette histoire, sinon, je vous la conterai un de ces jours.

Sacré Chédou OUEDRAOGO
Sidwaya

Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)
Développement endogène : Le SPONG réaffirme son engagement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés