Actualités :: Au palais de justice : Le Pasteur Israël Paré jugé ce matin

A moins d’un report, c’est ce matin du 20 août que le Pasteur
Pascal Israël Paré sera jugé au Palais de justice de Ouaga.
L’homme d’Eglise répondra devant le tribunal correctionnel de
Ouaga d’homicide involontaire, de délit de fuite et de défaut de
maîtrise.

Ces préventions se rapportent à un accident de la
circulation survenu courant juillet dernier sur la route
Ouaga-Saponé et qui s’est soldé par la mort d’un jeune homme.
Ledit accident, selon notre confrère l’Observateur paalga dans
sa livraison du 3 août 2004 se basant sur les éléments de
l’enquête de Gendarmerie, a été causé par le Pasteur avec son
propre véhicule.

D’où la suspicion qui pèse sur lui et a valu sa
détention préventive à la Maison d’arrêt et de correction de
Ouaga (MACO).
L’homme d’Eglise, pour sa 2e comparution devant la justice
des hommes après celle en avril dernier devant le tribunal
militaire de Ouaga pour une tentative de putsch, sera en
compagnie de 4 autres prévenus. Ces derniers répondront de
complicité de délit de fuite.

S.D


L’ONATEL obtient gain de cause

Le tribunal du travail de Ouaga a rendu son jugement, le 3 août
dernier, dans le différend entre l’Office national des
télécommunications (ONATEL) et un ex-pensionnaire de son
école de formation Mahamadi Sidi Guigma. Le tribunal, dont
l’incompétence à connaître du différend avait été soulevée par
l’avocat de l’ex-pensionnaire à l’audience du 8 juin, s’est déclaré
d’abord compétent.

Ensuite, la juridiction a dit que le sieur
Guigma était agent de l’ONATEL et soumis au Code du travail.
Après avoir déclaré l’ONATEL fondé à faire des réclamations, le
tribunal a déclaré la démission de l’ex-pensionnaire abusive.
Par conséquent, ce dernier a été condamné à payer à l’ONATEL
1 133 670 FCFA à titre de remboursement des frais de formation
et 200 000 FCFA de dommages et intérêts.


Un employeur condamné

Abdoulaye Tiemtoré et son employeur Issaka Dipama ont vu
leur différend tranché le 3 août par le tribunal du travail de Ouaga
devant lequel chacun avait été entendu le 22 juin dernier. La
juridiction a déclaré le licenciement de l’employé Tiemtoré
abusif. Conséquence : l’employeur Issaka Dipama a été
condamné à lui payer
2 548 532 FCFA d’arriérés de salaire, 322 300 FCFA de
dommages et intérêts desquels sera déduite la somme de 675
000 FCFA représentant le prix du cyclomoteur acheté par
l’employé. Le patron a été aussi condamné à payer un préavis
de 53 700 FCFA et des congés payés du même montant.

S.D

Le Pays

Affaire LONAB : 11 ans de prison et 750 millions (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Burkina-Centre-nord : L’Organisation internationale pour (...)
Personnes déplacées internes au Burkina : La communauté (...)
Commune de Ouagadougou : Du 28 janvier au 5 février les (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Le personnel et (...)
Crise humanitaire au Burkina : Une campagne de collecte (...)
Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui (...)
Civisme fiscal au Burkina : Le directeur général des (...)
Burkina : Le Programme de développement d’urgence dresse (...)
Education des filles au Burkina : Le projet FASST en (...)
Audience : Le ministre de l’éducation échange avec des (...)
Tombola Paongo de UBA : Les clients reçoivent leurs lots (...)
Projet sésame au Burkina : Lutheran World Relief lance (...)
Entrepreneuriat : Les entreprises bénéficiaires du projet (...)
Loterie nationale burkinabè : Plus de 71 millions de (...)
Journée internationale des douanes : Le brassage (...)
Burkina Faso : Une stratégie de gestion durable des (...)
Promotion de l’entrepreneuriat résilient au Burkina : Les (...)
Programme officiel du Pèlerinage national au sanctuaire (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32361



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés