Actualités :: Comité National Catholique de Lutte contre le SIDA

Sous l’égide du Secrétariat permanent du Conseil national de Lutte contre leSIDA et les IST (SP/CNLS), le Royaume des Pays-Bas, à travers son Ambassade au Burkina Faso a signé une convention de financement avec les structures communautaires de lutte contre le SIDA et les IST, dont le Comité national catholique de lutte contre le SIDA (CNCLS).

A une époque où les bailleurs de fonds exigent en Afrique et dans le reste du monde, résultats et transparence dans l’utilisation des financements, le programme de suivi et d’évaluation constitue pour le CNCLS une phase importante dans l’exécution de ses projets.

L’évaluation en tant qu’examen épisodique des réalisations générales permet de déterminer les activités efficientes et effectives qu’il convient de développer davantage et celles qui ne le sont pas et qui devraient être interrompues ou bénéficier d’un renforcement des capacités.

C’est donc dans cette optique que le Comité national catholique de lutte contre le SIDA (CNCLS) a organisé un atelier d’évaluation de ses plans d’actions 2002 et 2003 (financement Royaume des Pays-Bas) du 07 au 09 juillet 2004 au Centre polyvalent de Ouagadougou devenu Centre national Paul Zoungrana.

Afin que cet atelier d’évaluation interne atteigne des résultats probants et soit crédible, le CNCLS a sollicité les services de M. Claude Mikem socio-économiste et consultant international.

Au nom de l’Evêque Titulaire du CNCLS, son Excellence Mgr Basile Tapsoba, Evêque de Koudougou, le Père François Sedgo, Président du CNCLS a, avant tout, souhaité la bienvenue aux délégués des 12 diocèses. Il les a félicités pour leur disponibilité, leur dynamisme et leur engagement généreux dans la lutte contre le VIH/SIDA.

En matière de lutte contre le SIDA au Burkina Faso il faut le rappeler, l’Eglise catholique intervient sur toute l’étendue du territoire national. Et pour preuve, outre les 12 diocèses, il existe des comités de lutte contre le SIDA dans plus de 140 paroisses.

Cette envergure nationale nécessite des ressources humaines compétentes et des moyens financiers substantiels. C’est pourquoi le Président du CNCLS a confié à Dieu les activités déjà menées et l’avenir même du CNCLs dans l’espoir que la Providence pourvoira aux multiples besoins.

L’ évaluation proprement dite a commencé par un exposé pratique de Monsieur Claude sur la méthodologie d’évaluation des activités de luttecontre le SIDA. Les grandes étapes de cet exposé, a-t-il soutenu, sont l’approche pédagogique, la pertinence et l’efficacité des actions, la capacité d’organisation des acteurs, l’impact sur les bénéficiaires.

Cet exposé fait à partir d’exemples concrets a inspiré les délégués des 12 diocèses qui, tour à tour ont fait les bilans de leurs activités physiques menées en 2002 et en 2003. Il s’est agi conformément au questionnaire adressé à chaque Président diocésain de faire part des acquis, activités prévues et réalisées) des difficultés rencontrées sur le terrain et des suggestions.

Résultats satisfaisants

Les rapports d’activités des 12 Comités diocésains catholiques de lutte contre le SIDA (CDCLS) font remarquer que toutes les activités prévues dans les plans d’actions 2002 et 2003 ont été réalisées avec satisfaction avec un taux de réalisation estimé à 152%.

Il faut noter que le nombre de personnes sensibilisées (6 087 857) est donné à titre indicatif de même que le nombre de malades PVVIH visités en 2 ans (5 266) et le nombre de personnes ayant été formées (9 732). Les chiffres sont nettement supérieurs.

L’impact des radios diocésaines sur les populations locales est certain tout comme l’implication des agents pastoraux (prêtres, religieux, religieuses catéchistes) dans la lutte contre le SIDA. Cela explique le nombre important de personnes sensibilisées sur le VIH/SIDA.

Difficultes et suggestions

Le Comité National Catholique de Lutte contre le SIDA (CNCLS) exprime très sincèrement sa reconnaissance et ses remerciements au SP/CNLS et au Royaume des Pays-Bas pour l’appui technique et financier reçu pour la réalisation des activités des plans d’actions 2002 et 2003.

Pendant les 2 années, les difficultés essentielles se résument à l’insuffisance des moyens financiers, étant donné le caractère national du CNCLS qui couvre les 45 provinces. L’Eglise catholique engagée dans la prise en charge des malades depuis la nuit des temps manque cruellement de moyens pour remplir sa mission face à la prise en charge des PVVIH et des orphelins et enfants vulnérables.

La stigmatisation a un impact négatif sur la lutte contre le SIDA et annihile les efforts. Le bénévolat, alors un des atouts de l’église n’est plus monnaie courante.

Le test de dépistage ne connaît pas encore un engouement. A moins de subventionner les tests de dépistage et de rassurer les Burkinabè de la prise en charge effective des PVVIH.

Tout en réitérant toute la gratitude des êvêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger aux différents partenaires, les responsables de l’église catholique au Burkina Faso souhaitent vivement une subvention financière substantielle pour le CNCLS. Car, compte tenu de son organisation et de son impact, le CNLS offre des atouts lui permettant de participer efficacement à la lutte contre le VIH/SIDA au Burkina Faso.

Comité national catholique
de lutte contre le Sida (CNCLS)
Tél. : 50-36-44-22

Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés