Actualités :: Soutenance de thèse d’Etat en médecine : Wilfrid Ouédraogo "dissèque’’ la (...)

"Tuberculose pulmonaire au Burkina Faso : aspects épidémiologiques, cliniques, bactériologiques et évolutifs’’. Tel est l’intitulé de la thèse d’Etat, présentée et soutenue publiquement le 29 juin 2004, par Landaogo Soutongonoma Lionel Wilfrid Ouédraogo pour l’obtention du titre de docteur en médecine.

C’est devant un jury composé d’éminents spécialistes de la santé que Wilfrid Ouédraogo a défendu brillamment sa thèse d’Etat en médecine : "Tuberculose pulmonaire au Burkina Faso : aspects épidémiologiques, cliniques bactériologiques et évolutifs’’. Cette préoccupation a conduit le futur docteur en médecine a réalisé une étude rétrospective sur 207 malades tuberculeux baccillifères ou non. Et cela, dans le but d’appréhender les aspects bactériologiques de la turberculose pulmonaire au Burkina Faso. Cette étude menée sur trois (03) axes majeurs a permis d’établir les observations sur les plans épidémio-clinique, bactériologique et évolutif.

Sur le plan épidémio-clinique , les hommes étaient plus atteints que les femmes, le sexe ratio étant de 2,04 pour l’ensemble de la population d’étude . Les patients de moins de 40 ans constituaient la majorité et la moyenne d’âge était de 35,7. Lionel Wilfrid Ouédraogo, a également observé que la séroprévalence du VIH sur la population d’étude était de 40,1 %. Un taux significativement plus élevé au sein de la population féminine et dans la tranche d’âge de 25 à 34 ans. Cliniquement, la tuberculose pulmonaire reste dominée par les signes d’imprégnation tuberculose.

Sur le plan bactériologique, le futur médecin a noté que 85,5 % des patients avaient une bacilloscopie positive. La fréquence des bacilloscopies négatives était significativement plus élevée chez les tuberculeux séropositifs au VIH. Et la mise en culture a permis l’identification de plusieurs mycobactéries.

Sur le plan évolutif, Wilfrid Ouédraogo a noté que l’évolution sous traitement était favorable dans 70,9 %. Cette évolution était significativement plus défavorable chez les patients séropositifs au VIH avec un taux de mortalité de 68,4 %. Contre 31,6 % chez les VIH négatifs. Indépendamment du statut sérologique, toutes les modalités évolutives étaient significativement plus élevées dans les infections avec les batailles tuberculeux.

La tuberculose, une maladie endémique au Burkina Faso

Au regard des résultats de l’étude, Soutongonoma Lionel Wilfrid Ouédraogo, a été amené à tirer des conclusions fort intéressantes. Ainsi, la tuberculose est une maladie contagieuse qui sévit de façon endémique au Burkina Faso. La majorité des cas de tuberculose se recrute parmi les adultes jeunes, représentant la tranche de la population la plus active tant du point de vue économique que sexuel. Les aspects cliniques de la tuberculose restent dominés par les signes d’imprégnation tuberculose. La co-infection avec le virus de l’Immunodéficience Humaine en est une complication fréquente au Burkina Faso.

Pour l’étudiant en fin de cycle à l’UFR/SDS, la preuve bactériologique de l’infection tuberculeuse est établie le plus souvent avec une forte densité bacillaire à la microscopie directe. Cette confirmation bactériologique de la tuberculose pulmonaire s’est avérée le plus souvent vaine chez les patients séropositifs ou à la limite, ces derniers présentent un frottis pancibacillaire.

Peu de bacilles

Quant aux modalités évolutives, elles restent marquées par une forte létalité, une forte mortalité quel que soit le type mycobactérien et le statut sérologique des tuberculeux.

De l’avis de Lionel Wilfrid Ouédraogo, une bonne observance du traitement, partie intégrante de la stratégie de traitement de courte durée sous surveillance directe reste un atout pour l’évolution favorable de la tuberculose pulmonaire, malgré la forte prévalence de la co-infection VIH/tuberculose. Malheureusement "en apportant son lot complémentaire de tuberculose pulmonaire à microscopie négative et de mycobactérioses dans un pays où l’infection tuberculeuse est prévalente, l’infection à VIH constitue de toute évidence un défi supplémentaire au programme national de lutte contre la tuberculose’’ constate-t-il.

Au terme de son exposé, le jury, présidé par le Pr. agrégé Adama Traoré, après des observations et remarques, a jugé le travail recevable. Il a en outre décerné la mention très honorable avec félicitations du jury, au regard de la haute qualité scientifique sur la tuberculose pulmonaire au Burkina Faso. La prestation du serment d’Hippocrate a définitivement consacré Landaogo Soutongonoma Lionel Wilfrid Ouédraogo docteur en médecine.

Gabriel SAMA
Sidwaya

Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés