Actualités :: Centres privés de formation professionnelle : Un cadre réglementaire en (...)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Jeunesse organise une rencontre avec ses partenaires, les 12 et 13 juillet 2004 à Ouagadougou. L’objectif est d’échanger sur le contenu du projet de cahier des charges applicables aux centres de formation professionnelle privés en vue de sa finalisation.

La présente rencontre s’inscrit dans le programme d’activité de la direction générale de l’Emploi et de la formation professionnelle. Elle se veut un cadre de réflexion, d’échanges fructueux et constructifs, dans le but de prendre en compte les préoccupations des partenaires de la formation professionnelle.

La cinquantaine de participants venus de toutes les provinces du Burkina, ont donc la mission d’examiner et d’amender les cahiers des charges applicables aux centres privés, afin de trouver un cadre réglementaire approprié.

Une évolution quantitative des Centres privés

Ces centres de formation professionnelle privés ont connu ces dernières années une évolution en rapport au contexte socio-économique. Selon le secrétaire général du ministère M. F. Albert Do, les changements liés à la mondialisation ont entraîné l’apparition de nouveaux emplois et de nouvelles exigences en terme de compétences. Il s’en est suivi la naissance et le renforcement de nouvelles filières.

En revanche, des déficits importants d’ordre normatif, organisationnel, technique et pédagogique subsistent. Il s’agit entre autres, de la vétusté des équipements, la multiplication des programmes de formation souvent inadaptés aux réalités économiques, l’insuffisance des ressources humaines. C’est pour relever ces défis et rendre le dispositif de formation professionnelle plus efficace, que le ministère a initié le projet de cahier des charges applicables aux centres privés de formation professionnelle. L’élaboration de ce document permettra également d’organiser et d’orienter le système de formation professionnelle, en perpétuelle mutation.

Aimée Florentine KABORE (kaborette@yahoo.fr)
Sidwaya

Burkina : Signature d’un protocole d’accord entre l’Etat (...)
Burkina : Un cyber-escroc mis aux arrêts et la somme de (...)
FIDA : Vers l’institutionnalisation de la foire aux (...)
Commune de Gomponsom : Des animaux et des équipements (...)
Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Fonds de soutien patriotique au Burkina : Voici les (...)
Burkina/Religion : Une cohorte de serviteurs pour (...)
Education : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Dédougou : 50 responsables de producteurs de coton (...)
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32466



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés