Actualités :: Mortalité maternelle : Un fléau toujours d’actualité

La Journée mondiale de la population (JMP) est célébrée le 11
juillet de chaque année. L’édition 2004 de la JMP est
commémorée autour de la problématique de la mortalité
maternelle. Au Burkina, le top départ des activités entrant dans
le cadre de cette journée a été donnée au cours d’un déjeuner
de presse animé le 9 juillet à Ouagadougou.

Le déjeuner de presse animé le 9 juillet à Ouagadougou est la
première activité des manifestations commémoratives de la
JMP 2004. Il a permis au ministre de l’Economie et du
Développement, Seydou Bouda, d’échanger avec les
journalistes autour du thème commémoratif de cette année.

Les
manifestations sont placées sous le thème "Conférence
internationale sur la population et le développement, dix ans
après : ensemble, faisons reculer la mortalité maternelle". Pour
parler des motivations qui ont motivé le choix de ce thème, le
ministre avait à ses côtés le secrétaire général du ministère de
la Santé, le docteur Gabriel Wango ; la représentante de
l’UNICEF, Johan French, la représentante du Fonds des Nations
Unies pour la population (UNFPA), Geneviève S. L. Ah-Sue et la
secrétaire permanente du Conseil national de la population
(CONAPO), Delphine Barry.

Occasion pour les animateurs du déjeuner de faire le bilan
d’une décennie de mise en oeuvre du Programme d’action sur
la population et le développement adopté au Caire en
septembre 1994 au cours de la Conférence internationale sur la
population et le développement. Ils ont mis en évidence ce qui, à
leur sens, constitue les progrès accomplis.

Mais, ils se sont
surtout appesantis sur les insuffisances des politiques de
population et de développement. L’une de ces insuffisances
notables constitue justement la problématique de la mortalité
maternelle qui se pose encore avec beaucoup d’acuité de nos
jours. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette question a été
retenue comme péoccupation centrale de la commémoration de
la JMP de cette année. Au Burkina Faso par exemple, le taux de
mortalité martenelle est estimé à 484 décès pour 100 mille
naissances vivantes. Les causes des forts taux sont multiples.

Ce sont entre autres les infections, les hémorragies, le manque
de consultations prénatales et le manque d’assistance de
personnel de santé qualifié au moment des accouchements. Le
ministre et ses collaborateurs ont insisté sur la nécessité et
l’urgence de faire baisser les taux de mortalité maternelle dans
les pays en développement où elle continue de faire des
ravages. Pour ce faire, ils ont appelé à une mobilisation
générale pour informer les populations sur les voies et moyens
pour y parvenir. Le ministre Seydou Bouda n’a pas manqué de
rappeler aux journalistes qu’en la matière, "la presse doit servir
de relais entre les pouvoirs publics et les communautés à la
base dans la transmission des informations, des conseils et
des meilleurs pratiques pour une maternité sans risque".

Dans
le cadre de la commémoration de la JMP 2004, une série
d’activités seront menées en vue de "porter l’information à tous
les niveaux sur l’ampleur du problème et susciter une alliance
dans la perspective d’une recherche de stratégies pour
l’amélioration de la santé maternelle", a indiqué le ministre de
l’Economie et du Développement. Ces activités prendront fin le
12 juillet par la cérémonie officielle commémorative qui sera
présidée par l’épouse du Premier ministre.

Par Mamadou OUATTARA
Le Pays

Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés