Actualités :: Service national pour le Développement : Il y a vingt ans arrivait la (...)

Le Service national pour le développement (SND) célèbre en ce mois de juillet 2004 son 20e anniversaire. Il est placé sous le thème : "Contribution du service national pour le développement à l’instauration d’une culture citoyenne au profit de la jeunesse".

En prélude à l’événement dont les activités débutent le 15 juillet prochain, un déjeuner de presse a été organisé le 9 juillet dernier à l’hôtel Indépendance à Ouagadougou. Il était animé par le colonel Antoine Sanou (DG du SND) entouré de ses plus proches collaborateurs.

Le Service national populaire (SNP), faut-il le rappeler, a été formellement créé par décret n°84272/CNR/PRES du 18 juillet 1984 et défini comme un service civique obligatoire pour tout Burkinabè âgé de 18 à 35 ans. Ses objectifs visaient à :
- la responsabilisation de la jeunesse ;
- la participation de la jeunesse par la production agro-pastorale à la résolution du problème de l’autosuffisance alimentaire ;
- la procuration à la jeunesse des rudiments de formation professionnelle ;
- le développement de l’esprit d’initiative des jeunes ;
- la participation à la résolution du crucial problème de l’enseignement ;
- la lutte contre l’analphabétisme ;
- l’inculcation à la jeunesse d’un esprit citoyen à travers la formation civique et patriotique.

De 1984 à 2004, 40 promotions ont vu le jour. Il y a eu 79867 appelés incorporés, 10 843 citoyens dispensés, 2 554 ajournés et plus d’un milliard deux cent mille (1 000 200 000) francs CFA de recettes pour l’Etat.

Le colonel Sanou confiant

Le colonel Antoine Sanou est très confiant quant au bien-fondé du Service national populaire (SNP), devenu Service national pour le développement (SND). Il a dans ses perspectives à court terme :
- l’ouverture du centre de formation et de production de Badala/Dédougou en octobre 2004 ;
- l’accroissement des effectifs (actuellement de 1 500 personnes l’an) ;
- l’augmentation du nombre de filières de formation ;
- l’amélioration des conditions de vie des appelés (pécule, santé, logement) ;
- l’orientation vers des actions d’actualité (lutte contre la désertification, protection de l’environnement, VIH/Sida) ;
- l’insertion et le suivi professionnel des appelés ;
- la recherche de partenariat ;
- l’allègement de la subvention de l’Etat ;
- l’accroissement des recettes propres.

A long terme, le SND entend former un mécanicien, un menuisier, un maçon et un soudeur pour chaque village burkinabè. Le déjeuner de presse du 9 juillet dernier nous a aussi appris que le 20e anniversaire du Service national pour le développement (SND) est placé sous le haut patronage de Son Excellence monsieur le Premier ministre Ernest Paramanga Yonli et sous le parrainage de M. Laurent Sedego, ministre de l’Environnement et du Cadre de vie, premier directeur du Service national populaire (SNP).

Pierre Tapsoba
L’Observateur Paalga

Burkina : Signature d’un protocole d’accord entre l’Etat (...)
Burkina : Un cyber-escroc mis aux arrêts et la somme de (...)
FIDA : Vers l’institutionnalisation de la foire aux (...)
Commune de Gomponsom : Des animaux et des équipements (...)
Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Fonds de soutien patriotique au Burkina : Voici les (...)
Burkina/Religion : Une cohorte de serviteurs pour (...)
Education : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Dédougou : 50 responsables de producteurs de coton (...)
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32466



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés