Actualités :: Instituteurs adjoints certifiés : Le refus de l’oubli

Décidément, les Instituteurs adjoints certifiés (IAC) des promotions 2001-2003 et 2002-2003 des ENEP (Ecoles nationales des enseignants du primaire) refusent de sombrer dans les oubliettes. Ils l’ont encore prouvé le samedi 3 juillet 2004 en organisant une conférence de presse au siège du MBDHP. Celle-ci a été animée par la Coordination nationale représentée par M. Adama Gango et M. Zanna Nana, président de la Coordination régionale du Centre-Ouest.

En plus de la presse, cette conférence a connu la présence de représentant d’organisations de la société civile et de syndicats d’enseignants. La déclaration liminaire s’est articulée autour de la situation actuelle des IAC des promotions 2001 et 2002, du bilan de la lutte, des acquis et du recul du gouvernement par rapport à sa tentative d’imposition du système PPTE, les perspectives de combat...

M. Adama Gango a fait cas de la persistance de la crise qui les oppose à leur ministère de tutelle (le MEBA) et à celui de la Fonction publique, du chômage qui frappe les jeunes, de la formation jugée précipitée, bâclée et escamotée par les conférenciers des instituteurs de la promotion 2003.

Ils ont bossé la situation sombre et de misère dans laquelle vivent leurs camarades admis au test de septembre 2003 dans leurs postes. La situation des IAC est d’autant plus alarmante que les conférenciers ont fait cas de la mort de six (6) d’entre eux.

Ils ont au regard de tout ceci appelé le gouvernement et les bonnes volontés à œuvrer pour qu’une issue heureuse soit trouvée à la situation. Ils ont fini en rappelant leurs revendications, qui se résument à leur intégration à la Fonction publique.

La conférence s’est poursuivie avec les questions que les journalistes n’ont pas manqué de poser notamment concernant ceux des admis qui ont commencé à être mandatés par le gouvernement. Ce qui constitue un début de sortie du long tunnel dans lequel ils étaient plongés.

Cyrille Zoma
L’Observateur

Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)
Développement endogène : Le SPONG réaffirme son engagement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés