Actualités :: Retour de Génève : "Syndicat dignité" de Côte d’Ivoire sur la sellette

Cinq (5) centrales syndicales du Burkina Faso ont organisé une conférence de presse le mercredi 7 juillet 2004 à partir de 9 heures à la Bourse du travail à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur les travaux de la 92e conférence internationale du travail dont l’incident provoqué par la diffusion du film intitulé : "Le cri du sang innocent" à l’initiative du Syndicat dignité de la Côte d’Ivoire et sur le relèvement de l’âge de la retraite.

Cette conférence de presse a été organisée par la CNTB, la CSB, la FO/UNSL, l’ONSL et l’USTB. Ce sont les secrétaires généraux de l’Union syndicale des travailleurs du Burkina (USTB), Mamadou Nama, et de la Confédération des travailleurs du Burkina (CNTB) et président du mois, Laurent Ouédraogo, qui ont animé les débats.

Dans leur déclaration liminaire, les centrales syndicales ont fait le point de la participation aux travaux de la 92e session de la conférence internationale du travail tenue à Genève du 1er au 17 juin 2004 et à laquelle a pris activement part le groupe "travailleurs" composé du délégué titulaire, de Mamadou Nama, de Laurent Ouédraogo et de Tolé Sagnon.

Ceux-ci se sont respectivement inscrits dans les trois commissions prévues par la conférence, à savoir : la commission des ressources humaines, la commission des travailleurs migrants et enfin celle de l’application des normes. Entre autres travaux menés à travers ces différentes commissions, on peut citer une séance spéciale pour l’examen des faits nouveaux concernant l’exécution par le gouvernement du Myammar de la Convention n° 29 sur le travail forcé et l’adoption d’une résolution concernant une approche équitable pour les travailleurs migrants dans une économie mondialisée.

La conférence a aussi formulé des recommandations dont l’élaboration et la mise en place des politiques d’éducation et formation, et la formation en vue d’un travail décent et de l’insertion sociale.

La fausse note de la rencontre

Selon les représentants des travailleurs à la 92e conférence internationale des travailleurs (CIT), celle-ci a connu un incident malheureux, suite à la projection d’un film intitulé : "Le cri du sang innocent" sur les atrocités de la guerre en Côte d’Ivoire, et présente notre pays et le Mali comme des marchands de mercenaires, commanditaires de cette guerre intestine.

Selon Mamadou Nama, les auteurs de cette activité, menée illégalement en marge de la CIT, qu’est le Syndicat dignité, voulaient ainsi entamer l’image de notre pays dont le président a été présenté en grandeur nature sur l’écran sur fond de commentaire pour le moins mensonger.

A travers une lettre datée du 15 juin 2004 et adressée aux instances de l’OIT, le groupe "travailleurs" du Burkina Faso s’est dit : "Très préoccupé et indigné et élève une vive protestation contre une telle pratique, qui n’est habituellement consacrée dans cette tribune tripartite qu’est l’OIT", et les travailleurs de poursuivre : "Nous vous serons reconnaissants de toute procédure que vous jugez utile dans cette situation afin de donner une suite à notre préoccupation".

Monsieur Nama ne doute pas que la tenue en septembre prochain du Sommet africain sur l’emploi et la lutte contre la pauvreté, et en prélude à cet événement, la tenue du Forum des partenaires sociaux ne peut que faire des jaloux qui s’illustrent dans de tels agissements.

Un autre sujet abordé par les centrales syndicales a été le relèvement de l’âge de la retraite par décret présidentiel, dont elles dénoncent certains points, par exemple sa non-application aux travailleurs ayant cessé toute activité salariale au 31 décembre 2003, et l’abattement de 5% par an X 2 = 10% pour ceux qui bénéficient de la pension anticipée à 55 ans.

Abdou Karim Sawadogo
Sidwaya

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés