Actualités :: Insécurité à Ouagadougou : La fin de règne de Massimbo alias Simba

La police a abattu lundi 5 juillet 2004 au secteur 30 de Ouagadougou, un bandit recherché depuis 3 mois. Massimbo alias Simba a trouvé la mort suite à une opération d’arrestation menée par les éléments de la police judiciaire de Ouagadougou.

Depuis trois mois, il ne se passe pas de jour selon le commissaire Elie Tiendrébéogo, chef du service régional de la police judiciaire de Ouagadougou, sans que ses éléments ne reçoivent des plaintes de victimes de vols à main armée.

Une bande de voleurs opérait dans les secteurs 28, 29, 30 et 15 de la commune de Ouagadougou et sur les axes routiers Ouaga-Saaba, Ouaga-Tanlarghin, Ouaga-Saponé.

Il s’agissait selon les renseignements de la police judiciaire, de deux jeunes opérant en motocyclette P50 Ninja, armés de pistolets et de calibres 9 mm. Ils retiraient les motocyclettes Yamaha V80 et les Ninja.

Les recherches entreprises depuis le mois d’avril ont permis de localiser les endroits fréquentés par les bandits. Ce lundi 5 juillet, les éléments de la police ont surpris un membre de la bande au secteur 30 à proximité d’un cabaret. Ils ont tenté de l’arrêter et une lutte s’est engagée puis une course-poursuite sur des centaines de mètres.

Massimbo armé de son pistolet a, selon la police, tenté de faire usage de son arme. Un élément de la police a été mordu par le bandit. L’ordonnance s’élève à 4 370 FCFA. C’est en tentant de s’échapper que les policiers ont fini par l’abattre.

Massimbo alias Simba, un repris de justice, était connu des fichiers de la police nationale.

Après cette opération, le commissaire Elie Tiendrébéogo déclare avoir informé le procureur, les autorités de la police. Une équipe de la police technique et scientifique s’est rendue sur le terrain pour des constatations. D’autres constatations à réaliser par un médecin légiste étaient attendues avant que le corps ne soit enlevé par les pompes funèbres pour un transfert à la morgue. "Maintenant la population sera tranquille", a conclu un élément de la police.

Sidgomdé
Sidwaya

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés