Actualités :: Enseignants des écoles catholiques : Pour annoncer l’évangile

Les élèves-maîtres du Centre de formation pédagogique et pastorale (CFPP) ont officiellement clos leur année scolaire par la sortie de la 3e promotion. C’était le samedi 19 juin 2004, dans l’enceinte de l’établissement. Dénommée Espoir, cette promotion de 82 nouveaux maîtres a, comme parrain, l’évêque de Kaya, Mgr. Thomas Kaboré.

C’est l’habitude de la maison, nous a-t-on dit au CFPP de Sâaba, de fêter la sortie des promotions d’élèves-maîtres en fin de formation, au cours d’une célébration eucharistique. Qu’à cela ne tienne, l’esprit et la lettre de la cérémonie ont été scrupuleusement respectés le samedi 19 juin dernier au Centre de formation pédagogique et pastorale.

L’on se serait cru dans une maison de formation religieuse, classique (où l’on forme des religieux, des prêtres) comme au juvénat de Sâaba, ou au petit séminaire de Pabré ou encore au scolasticat de St Camille. Bref, la préséance du religieux transparaît à première vue lorsqu’on arrive sur les lieux. La croix de la chapelle que l’on aperçoit depuis le bout de la route qui mène au Centre, en dit long sur le caractère religieux du CFPP.

Cependant, on n’y forme pas des religieux, ni des prêtres, mais des futurs maîtres et maîtresses pour les écoles catholiques. On le sait, depuis que l’église catholique du Burkina a repris en main ses écoles primaires, les responsables de l’enseignement catholique se sont organisés pour gérer ces structures. C’est pourquoi, le CFPP a vu le jour. Et aujourd’hui, il en est à la troisième promotion d’élèves-maîtres formés.

La célébration eucharistique au centre de l’événement

La spécificité de cette « ENEP », version religieuse et surtout catholique, tient au fait qu’on y enseigne aux élèves-maîtres, outre la pédagogie, des cours sur la pastorale : la christologie, l’histoire de l’Eglise, comment enseigner la parole de Dieu. Ces cours sont dispensés, nous a-t-on dit, en dehors des heures normales du programme de formation pédagogique. On comprend aisément pourquoi toute l’atmosphère de ce samedi était empreinte de spiritualité.

La couleur de cette fête, qui coïncide avec la célébration par l’Eglise du Cœur immaculé de Marie, a été annoncée par une procession, marquant le début de la messe. Cette messe a été dite par l’évêque du diocèse de Kaya, Monseigneur Thomas Kaboré, parrain de la 3e promotion qui porte comme nom de guerre Espoir. Celui-ci avait à ses côtés comme concélébrant, Mgr. Wenceslas Compaoré, évêque du diocèse de Manga, président de la commission épiscopale pour l’enseignement catholique, ainsi que d’autres prêtres dont le directeur du centre, Abbé Pascal W. Ramdé.

Un envoi en mission L’un des moments forts de la cérémonie officielle de sortie de la promotion Espoir est le rituel d’envoi en mission. Un acte qui a consisté pour le parrain Thomas Kaboré à demander solennellement à ses filleuls s’ils acceptaient d’aller aider les parents à éduquer leurs enfants ; ce à quoi ces 51 futurs maîtres et 31 maîtresses ont répondu par l’affirmatif, devant Dieu et devant les hommes, cierge allumé en main. L’on procéda ensuite à la remise des diplômes de Certificat d’aptitude professionnelle (CAP), de ceux de formation élémentaire d’aptitude pédagogique de pastorale (FEAPP) et des Nouveaux Testaments, en français fondamental.

Des mots d’encouragement ont été aussi prononcés à l’endroit des lauréats venus des diocèses de : Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koupéla, Diébougou, Dédougou, Koudougou, Ouahigouya, Fada N’Gourma, Kaya, Nouna, Banfora et Manga. Mgr. Thomas Kaboré dans son homélie a dit qu’il confiait à Marie cette troisième promotion d’élèves-maîtres. Il leur a demandé de donner ce qu’ils ont de meilleur aux enfants ; de leur transmettre la foi ; d’être une sécurité pour eux ; de tout faire dans la perspective chrétienne. Le représentant du ministre de l’Enseignement de base et de l’Alphabétisation, Jean Paul Bazié, conseiller technique, a demandé, dans un esprit tout à fait biblique, d’être sel, lumière, et de faire en sorte qu’il y ait toujours l’espoir.

On notait la présence à cette cérémonie des évêques de Koupéla, Mgr. Séraphin Rouamba, de Ouahigouya, Mgr. Philippe Ouédraogo, président de la Conférence épiscopale Burkina/Niger. Nantis de leurs diplômes, ces 82 nouveaux maîtres des écoles catholiques vont pouvoir à la rentrée prochaine mettre en pratique ce qu’ils ont appris en deux ans de formation. C’est du reste l’engagement qu’ils ont pris. D’ici à la fin du mois de juillet prochain ils auront reçu leur affectation. « Allez dans le monde entier, de tous les peuples, faites des disciples ».

Agnan Kayorgo
Sidwaya

Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour (...)
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : (...)
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et (...)
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur (...)
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les (...)
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 (...)
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une (...)
Identification unique de base au Burkina : Vers (...)
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du (...)
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la (...)
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent (...)
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite (...)
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé (...)
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour (...)
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de (...)
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés