Actualités :: Exploitation et trafic des enfants : Des jeunes se concertent

La salle de conférences du stade du 4-Août abrite du 14 au 19 juin 2004 la première rencontre nationale des Associations des enfants et jeunes travailleurs du Burkina Faso (AEJTB). 40 participants venus de 10 villes prennent part à la rencontre.

En novembre 2003 s’était tenue à Ouagadougou une rencontre sur le trafic des enfants qui avait débouché sur un plan d’action. Le présent atelier de formation des associations des enfants et jeunes travailleurs du Burkina Faso (AEJTB) fait suite aux conclusions du séminaire de 2003 qui avait décrit la réalité du trafic et de l’exploitation des enfants dans notre pays. Pour le président national des associations des enfants et jeunes travailleurs, Claude François Ouédraogo "le trafic des enfants se manifeste au niveau interne et externe. Il se fait surtout sur la base de fausses promesses faites aux enfants ou à leurs parents par des personnes mal intentionnées appelées intermédiaires. Il a pour but l’exploitation économique ou sexuelle des enfants’’

M. Ouédraogo explique ensuite qu’une fois à destination, les enfants se retrouvent dans des plantations de café ou de cacao, des champs de coton, de canne à sucre ou sur les sites aurifères. Leurs droits les plus élémentaires étant alors bafoués. Ils ne mangent pas à leur faim et n’ont accès ni à l’éducation, ni à la formation.

La première rencontre nationale doit donc permettre de "faire le point sur la situation que les enfants et jeunes travailleurs observent dans les différentes villes et surtout de réfléchir sur les actions à mener pour faire de leur association un outil efficace pour lutter contre le trafic des enfants’’.

Le représentant de l’UNICEF à la cérémonie d’ouverture du séminaire a invité les enfants participants à être très actifs dans la sensibilisation de leurs camarades et de leurs parents. La présente rencontre de l’AEJTB a reçu un appui de l’UNICEF pour sa tenue. La cérémonie d’ouverture du séminaire s’est déroulée en présence d’un représentant de l’UNICEF et du chef de service de l’AEMO (Action éducative en milieu ouvert.

L’association des enfants et jeunes travailleurs du Burkina Faso est accompagné dans ses activités par les ministères de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, du Travail, de l’Emploi et de la Jeunesse.

H. NANA
Sidwaya

Pèlerinage à Yagma : « Nous devons abattre les murs de (...)
Cancer du sein : Un million cinq cent mille francs CFA (...)
Régions du Centre-Nord et du Sahel : Des infrastructures (...)
Ouagadougou : Ces compteurs de la SONABEL dans des (...)
Bobo-Dioulasso : Des délégués syndicaux dénoncent des (...)
Mali : Les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués (...)
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au (...)
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse (...)
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de (...)
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour (...)
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : (...)
Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en (...)
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et (...)
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur (...)
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31059

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés