Actualités :: 5e Forum pharmaceutique international : S’engager plus dans la lutte contre (...)

Il s’ouvre ce soir dans la salle de conférences de Ouaga 2000, le 5e Forum pharmaceutique international. Placée sous le thème "Le pharmacien dans le contexte de lutte contre la pauvreté en Afrique", la rencontre de Ouagadougou va réunir jusqu’au 4 juin, 500 participants venus d’Afrique et d’ailleurs.

Après Cotonou en 2000, Dakar en 2001, Yaoundé en 2002 et Conakry en 2003, c’est Ouagadougou qui accueille cette année le 5e Forum pharmaceutique international. Organisé sous l’égide de l’Inter ordre des pharmaciens d’Afrique (IOPA), l’Intersyndicat des pharmaciens d’Afrique (ISPARMA) et la Centrale d’achat des médicaments génériques (CAMEG), le 5e Forum réunit les acteurs de la santé et du médicament d’Afrique . En retenant comme thème principal "le pharmacien dans le contexte de lutte contre la pauvreté en Afrique", le forum de Ouagadougou, les organisateurs veulent insister sur le fait que l’Afrique reste confrontée à d’énormes problèmes de santé.

La pauvreté constituant un des facteurs aggravant de la situation. Le pharmacien en tant qu’acteur de santé publique ne peut donc rester en marge de la lutte contre la pauvreté. Les travaux du forum vont ainsi insister sur 4 sous- thèmes, à savoir l’accessibilité et la disponibilité des médicaments : production et approvisionnement, la dispensation des ARV et la prise en charge des patients, la problématique de la résistance aux antipaludiques, l’éthique et la législation , la formation et la recherche.

"A travers ce thème, nous voulons rappeler que la santé est une composante très importante de la lutte contre la pauvreté et que le pharmacien en tant qu’agent de proximité peut beaucoup apporter dans cette lutte.

Au cours des travaux, nous allons poser les problèmes, les analyser afin de dégager des solutions avec des recommandations et des résolutions pour mieux faire comprendre le rôle du pharmacien. Le pharmacien ne doit plus être perçu comme celui qui vend seulement des médicaments mais plutôt comme celui qui peut aider beaucoup dans la résolution des problèmes de santé des populations", explique le Dr Victoire Bénao, la présidente de l’Ordre national des pharmaciens du Burkina et présidente du comité d’organisation du forum.

Le 5e Forum pharmaceutique international est placé sous le patronage de l’époux du chef de l’Etat, Mme Chantal Compaoré et sous le parrainage du ministre de la Santé, Alain Yoda.

H. NANA
Sidwaya

Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 (...)
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Sud-ouest : Le 3e plan d’action national pour un (...)
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du (...)
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la (...)
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent (...)
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite (...)
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé (...)
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour (...)
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de (...)
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les (...)
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des (...)
Enfance en difficultés : Hugues Fabrice Zango fait (...)
Circulation routière au Burkina : Ouagadougou, capitale (...)
Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Communications électroniques au Burkina : Les pratiques (...)
Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Le ministère renforce (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés