Actualités :: Maouloud 2004 : Des prières pour la paix

Samedi 1er mai, la ville de Ouagadougou a été bercée toute la nuit par des chants, incantations et louanges au prophète Mohammed. (P.S.L). Le Maouloud commémore la naissance du prophète et à cette occasion, les fidèles musulmans du Faso ont prié pour la paix au Burkina et dans le monde. Cette année, l’islam, religion de paix est le thème de cette célébration de la naissance du prophète (PSL).

"L’injustice est châtiée dans ce bas monde avant la vie future, tu subiras ce que tu as fait subir aux autres ; l’injustice que tu as commise à l’égard de ton frère, tu ne mourras point avant d’en subir autant. Il ne fait aucun doute que la victime sera vengée tôt ou tard au dépens du coupable. Si le châtiment est différé, c’est uniquement pour servir en temps voulu et avec des moyens adéquats... crains la plainte de la victime, il n’y a pas de voile entre elle et Dieu...’’. C’est à travers ces termes poignants que le Cheick Aboubacar Doukouré a exhorté les fidèles musulmans venus nombreux à Hamdalaye, à vivre dans la crainte de Dieu et à rechercher la justice à tout prix. Pour le guide spirituel, le prophète n’a pas fêté sa naissance (de son vivant), mais avec ce qu’il a fait dans sa vie, il a fallu fêter cette naissance et appeler les fidèles musulmans à vivre en communion. Il n’était donc pas étonnant de constater que les hauts lieux du culte musulman aient été pris d’assaut par des milliers de fidèles musulmans.

Il y en avait qui priaient, d’autres qui prêchaient sans oublier les historiens de l’islam qui à cette occasion, ont fait revivre le parcours du prophète (PSL), son enseignement qui ordonne de faire le bien et d’éviter le mal... Le Maouloud aura été une occasion qui a permis de définir la position de l’islam concernant l’injustice pour une meilleure entente avec les autres religions. 1500 ans après son avènement, près d’un milliard d’hommes et de femmes à travers le monde célèbrent avec une grande ferveur, le prophète Mohammed (PSL).

Fernando GUETABAMBA
Sidwaya

Promotion des droits humains : "Le MPDHD ne saurait être (...)
"Le combat de la foi" de Karambiri, pour exercer la foi (...)
SIDA : Un collectif d’associations au secours des (...)
Don de matériel : Des mécènes au secours de la santé (...)
Projet Amélioration de la qualité de l’alimentation de rue (...)
La LONAB soulage la population de Saaba
Mariage collectif à Boulmiougou : 122 unions en un (...)
Olympiades nationales de l’enseignement secondaire : (...)
Au palais de justice : La mairie de Ouaga
Condom féminin : Le comité de coordination fait le (...)
Concours directs de la Fonction publique : le parcours (...)
Les faits divers de Sacré : Pourquoi le maître n’est plus (...)
Comité National Catholique de Lutte contre le (...)
Affaire Juvénal Hien/Moussa Camara : La version du (...)
Les petites vendeuses ambulantes : De gros risques pour (...)
XVe Conférence sur le Sida
Forgérons du Yatenga : Les tout-petits, pour perpétuer (...)
Le gendarme qui s’était fait armurier
Les vendeurs de sable
Mariage forcé : SOS pour fille qui doit être "sacrifiée" (...)
Enseignement primaire : 58% des enseignants sont peu (...)

Pages : 0 | ... | 31290 | 31311 | 31332 | 31353 | 31374 | 31395 | 31416 | 31437 | 31458 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés