Actualités :: Fait divers : Des coupeurs de route et un escroc sous les verrous

Le commissariat central de police de Ouagadougou a mis la main sur cinq fauteurs, auteurs d’escroquerie, de vol aggravé et de vol simple. Le 29 avril 2004, ils ont été présentés à la presse.

L’affaire d’escroquerie met en cause le sieur Ouédraogo Idrissa, 22 ans qui du reste venait de quitter la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, rien que le 6 avril 2004 où il purgeait une peine de 8 mois fermes. Il a utilisé le nom d’un prêcheur sur une radio FM pour parvenir à ses fins.

En effet, Idrissa a été arrêté, samedi 24 avril dernier en possession d’une moto Yamaha qu’il venait d’escroquer le même jour. Comment s’y est-il pris ? Il s’est servi de Adama Aorèma pour aborder un vendeur de motocyclettes. Pour l’histoire, Idrissa avait eu besoin d’acquérir des cassettes audio de prêche à Bazar Musique pour une valeur de 144 000 francs CFA. Non seulement, ces cassettes seront escroquées, mais de fil en aiguille, il réussira à avoir la confiance du prêcheur. Le nom de celui-ci sera utilisé pour approcher le vendeur des motos. Mieux, le prêcheur déléguera un guide pour accompagner l’escroc. Une fois la moto entre ses mains, il convaincra ses interlocuteurs (un employé du commerçant, le guide) de faire le déplacement jusqu’à Sankariaré pour, dit-il, prendre langue avec une personne. C’est là que Idrissa se jouera de ses accompagnateurs pour prendre la poudre d’escampette avec la moto dont les clés étaient auparavant remises par l’employé de la maison de commerce.

Alertée, la police ne tarda pas à mettre la main sur lui pour retirer la Yamaha sur laquelle il circulait paisiblement dans la ville de Ouaga. Connu des services de police, il leur rétorquera de prime abord, que la moto appartient à son logeur.

Le commissaire central de police adjoint de Ouagadougou, Pascal Sindgo avertit que ce jeune est très fûté : "il a dans son carnet d’adresses, les noms de plusieurs gros bonnets de la place".

Et que, autrefois arrêté au commissariat de Bogodogo, il a fait le "débile" pour se faire relaxer.

Deux coupeurs de route

Il sont deux coupeurs de route et leurs receleurs ont été pris par la police. Il s’agit de Yaméogo Daniel (évadé de la MACO) et Soma Alassane (qui opéraient sur la route de Koudougou). A leur actif, le vol (aggravé) de 7 cyclomoteurs et un vélo que Ouédraogo Séni (démarcheur auprès de la Direction générale des Transports terrestres et maritimes (DTTM) recelait. Celui-ci s’occupait de revendre en confectionnant des cachets... Le commissaire adjoint dit d’eux qu’ils sont toujours armés et se postent sous les ponts, les virages à Sabou, Poa, Réo... Une de leurs victimes, une dame a eu le bras cassé et sa P50 retiré. Pour s’y prendre, alors que la dame refusait de céder son engin, ils ont retiré le bébé qu’elle portait au dos et ont menacé de l’égorger pour qu’elle cède.

Un étudiant voleur

La troisième affaire est relative à des vols en série de vélos VTT à l’université de Ouagadougou. Zanga Moumini alias Dollar, 27 ans, étudiant en 1ère année d’Anglais, puisque c’est de lui qu’il s’agit écumait les parkings sur le campus. Sa prédilection, le vélo tout terrain neufs. La police a pu retrouver 18 vélos sur 19 volés. Lui-même roulait sur une Yamaha qui lui aurait été donnée par ses parents. Moumini "opérait" pendant les heures de cours et est aidé en cela par le fait que certains parkings n’étaient sécurisés. Après ses forfaits, il s’attachait les services d’un mécanicien qui l’aidait à revendre les engins volés en utilisant un cachet sur lequel l’on peut lire : "livré, à bientôt...".

L’escroquerie, le vol aggravé sont punis par un emprisonnement de un à cinq ans de prison et/ou d’une amende de 300 000 à 1 500 000 FCFA.

Souleymane SAWADOGO
Sidwaya

Campagne de vaccination contre la poliomyélite : La (...)
Vente de dolo : Un commerce qui nourrit son homme, (...)
Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres (...)
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de (...)
Communication non-violente : 20 jeunes de l’arrondissement 8
24e anniversaire du décès de Norbert Zongo : Le collectif (...)
Projet de renforcement des capacités des agences de (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 48 heures pour la (...)
Burkina : Le délai de 30 novembre pour la publication de (...)
Centre-est du Burkina : Un réseau d’experts d’accompagnement
1ère édition du Forum économique et agricole du Faso : (...)
Projet d’aide d’urgence aux déplacés internes et aux (...)
Région du Sahel : L’interculturalité des communautés (...)
Dédougou : 153 jeunes formés reçoivent leurs attestations (...)
Région du Centre : La femme rurale célébrée pour sa (...)
Burkina Faso : Le gouvernement suspend jusqu’à nouvel (...)
Sud-ouest du Burkina : La société d’exploration Centamin (...)
Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour (...)
Phénomène de migration : Un « visage de plus en plus (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Les cadres (...)
Pouponnière Den-Kanu de Bobo-Dioulasso : Un centre de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés