Actualités :: Sud ouest : le projet fonds enfants vole au secours des enfants (...)

Le projet Fonds enfant et jeunes a procédé ce jeudi 8 décembre 2022 à Gaoua, à la remise officielle des investissements réalisés au profit de cinq collectivités territoriales, et à quelques services techniques déconcentrés partenaires. La cérémonie a été présidée par le gouverneur de la région du Sud-ouest, Boureima Sawadogo.

Pour une meilleure promotion et protection des droits de l’enfant dans la région du Sud-ouest, et suite à des requêtes de ses partenaires, le projet fonds enfants et jeunes, dans sa 6e phase soulage une couche vulnérable de la population.

Les investissements réalisés se composent entre autres de : trois services sociaux communaux (Batié, Kampti et Gaoua), un centre de transit construit et équipé au profit de la commune de Ouéssa, un dortoir équipé et un château d’eau au profit de l’Association espoir des malvoyants et aveugles de Gaoua, quatre cantines scolaires, un lot d’équipement et de matière d’œuvre pour l’Agence nationale pour la formation professionnelle de Gaoua et de Diébougou, un atelier de menuiserie bois construit et équipé au profit du centre de formation de la maison d’arrêt et de correction de Gaoua. Le coût de ces investissements est estimé à 439 880 162 FCFA.

Visite des ateliers de l’ANPE Gaoua

Pour le directeur général des études et des statistiques sectorielles du ministère en charge du genre et de la famille, Ousmane Belem, « nous apprécions positivement les différentes réalisations qui entrent en droite ligne avec la politique du gouvernement, notamment la promotion et la protection des enfants. Notre vœu est que le projet puisse se poursuivre dans cette lancée et que pour les phases à venir, on puisse l’étendre à d’autres zones et d’autres régions. Aux bénéficiaires, nous les exhortons à une utilisation rationnelle des investissements pour le bonheur de tous ».

Coordonnateur du projet fonds enfants et jeunes, Hamidou Séoné

Le gouverneur de la région du Sud-ouest, représentant le ministre du genre et de la famille, n’a pas manqué de traduire sa reconnaissance à la coopération allemande pour son appui constant à plusieurs secteurs stratégiques de développement du Burkina Faso. « Notre appel auprès des enfants, c’est une fréquentation assidue de ces centres de formation pour renforcer leurs capacités, toute chose qui va leur permettre de s’auto-employer, d’éviter le désœuvrement, afin de les éloigner de différents vices de la société ».

Aicha Palenfo

Pour faire face efficacement à la thématique de la violence faite sur les enfants et les jeunes, il faut adopter une approche holistique, la sensibilisation seule ne suffit pas, nous rappelle le coordonnateur du projet fonds enfant et jeunes, Hamidou Séoné. « Cette approche nous oblige à prendre en charge ces thématiques sur tous les plans et volets. Nous avions beaucoup insisté sur les projets structurants qui outillent directement les jeunes. Nous sommes véritablement dans le concret, ce qui nous a amené au-delà des attentes et des indicateurs du projet », ajoute-t-il.

Les bénéficiaires expriment leur reconnaissance au projet et promettent de se rendre utiles à leur communauté et à toute la nation, rassure Aicha Palenfo, la seule fille en 2e année d’électricité bâtiment et énergie solaire à l’ANPE de Gaoua. « Nous sommes contents du projet Fonds enfant, grâce à eux, nous avons du matériel pour bien se former. Moi particulièrement je compte aller le plus loin possible dans mon domaine, si j’ai du soutien de bonnes volontés comme ce projet. Souvent on veut aller loin dans les études, mais les moyens font souvent défaut aux parents…Je veux montrer aux autres filles que l’électricité n’est pas uniquement un métier d’hommes », nous confie-t-elle.

La cérémonie s’est achevée par une visite des apprenants de l’ANPE Gaoua.
En rappel le projet fonds enfants et jeunes intervient dans les régions de l’Est, du Centre-est et le Sud-ouest, et pour des besoins spécifiques à Bobo-Dioulasso et Ouagadougou.

Boubacar TARNAGDA

Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Environ 70% des (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Koudougou : Naaba Saaga 1er célèbre le Nabasga 2023 sous (...)
Incendie du marché Sankar yaaré : Plusieurs centaines de (...)
Bobo-Dioulasso : Les acteurs de la filière anacarde (...)
Université Saint Thomas d’Aquin : Les étudiants célèbrent (...)
Gendarmerie de Boulmiougou : Eldaa Koama organise une (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés