Actualités :: 13e AG du Conseil national de la sécurité alimentaire : La 13e session valide (...)

Le Conseil national de la sécurité alimentaire (CNSA) tient, ce vendredi 9 décembre 2022, sa 13e session ordinaire de son assemblée générale. Elle vise à donner des orientations claires à même de renforcer les capacités techniques et institutionnelles du dispositif pour des réponses appropriées aux crises et pour une meilleure résilience des populations. Elle est placée sous le haut patronage du Premier ministre.

Au Burkina Faso, la situation sécuritaire difficile et son corolaire de déplacement interne des populations a touché 1 761 915 personnes en septembre 2022, selon les données du CONASUR. En plus, la survenue de la covid 19 ainsi que les crises multiples au niveau international ont impacté négativement la sécurité alimentaire et nutritionnelle, notamment à travers une réduction du pouvoir d’achat des ménages, l’augmentation des prix des denrées alimentaires et intrants de production, le ralentissement de l’activité des marchés tant ruraux qu’urbains.

Les membres du CNSA ont fait des propositions à même de venir à bout de l’insécurité alimentaire au Burkina Faso

Cette situation est interpellatrice. Elle appelle à la nécessité de développer en permanence des initiatives, en vue de renforcer la résilience des ménages face aux différents chocs. En effet, selon le ministre en charge de la sécurité, Boukaré Sawadogo, représentant le Premier ministre, la présente session de l’AG du CNSA, offre l’opportunité d’inviter l’ensemble des acteurs à mener des réflexions sur la mise en œuvre d’actions concrètes en vue de renforcer la résilience des populations surtout plus vulnérables. « En tout état de cause, ces actions pour être efficaces, devront s’inscrire dans une dynamique de coordination emprunte de complémentarité, de synergie et de subsidiarité », a préconisé le ministre en charge de la sécurité.

Le ministre en charge de la sécurité, représentant le Premier ministre, s’est réjoui de la validation des décisions au cours des cette session

Cette session, 13e du genre, vise à donner des orientations claires à même de renforcer les capacités techniques et institutionnelles du dispositif pour des réponses appropriées aux crises et pour une meilleure résilience des populations. C’est pourquoi le colonel Sawadogo a invité à réfléchir à des actions audacieuses et innovantes à entreprendre pour une meilleure résilience des populations. « Je vous exhorte à vous investir avec abnégation, à partir des réponses aux différentes crises, dans une réflexion prospective et ouverte, afin que les recommandations à la hauteur des attentes soient formulées », a-t-il souhaité.

Des décisions de l’AG du CNSA

Cette session du CNSA se tient sous le thème : « Réponses aux crises alimentaires et nutritionnelles dans un contexte climatique, sécuritaire et humanitaire difficile au Burkina Faso : quelles actions pour une meilleure résilience des populations ? ». Ce thème traduit l’engagement des acteurs du dispositif national de sécurité alimentaire de trouver des voies et moyens de renforcer la résilience des populations confrontées à diverses formes de vulnérabilités. Au-delà du cadre de dialogue qu’elle constitue, l’assemblée générale se veut un cadre d’orientation et de prise de décisions pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au Burkina Faso. Séance tenante, cinq décisions majeures ont été validées. L’AG-CNSA valide le projet de la charte des interventions en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle et décide de son introduction en conseil de ministre pour adoption.

Les Partenaires techniques, par la voix de leur représentant, Félix Compaoré, ont exprimé leur engagement à accompagner le processus

Elle a décidé de mener des plaidoyers auprès des partenaires techniques et financiers pour une flexibilité dans l’utilisation des ressources mobilisées dans le cadre des réponses aux crises alimentaire et nutritionnelle ; de mener le plaidoyer pour rehausser au niveau requis le stock physique et le stock financier respectivement de 126 000 tonnes de céréales et de 14 milliards de francs CFA. L’AG-CNSA a en outre instruit le comité technique de procéder au suivi de la mise en œuvre diligente des décisions et recommandations des précédentes sessions de l’AG-CNSA.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Environ 70% des (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Koudougou : Naaba Saaga 1er célèbre le Nabasga 2023 sous (...)
Incendie du marché Sankar yaaré : Plusieurs centaines de (...)
Bobo-Dioulasso : Les acteurs de la filière anacarde (...)
Université Saint Thomas d’Aquin : Les étudiants célèbrent (...)
Gendarmerie de Boulmiougou : Eldaa Koama organise une (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés