Actualités :: Burkina : « Le chantier de la réconciliation nationale requiert un engagement (...)

« L’aboutissement du chantier de la réconciliation nationale requiert un engagement fort des fils et filles du Burkina Faso, appuyé par des actions hardies, inclusives et consensuelles ». C’est ce que pense la ministre en charge de la solidarité, de l’action humanitaire, et de la réconciliation nationale, Nandy Somé/Diallo. Elle a procédé à la clôture des ateliers régionaux sur la réconciliation nationale, ce jeudi 8 décembre 2022 à Ouagadougou (région du Centre).

Depuis mi-septembre 2022, se tiennent au Burkina Faso, des ateliers régionaux de restitution des concertations communales et d’appropriation des stratégies nationales de réconciliation. Mais aussi de cohésion sociale, de prévention de la radicalisation, de lutte contre l’extrémisme violent et pour le pacte du vivre-ensemble.
Le présent atelier de la région du Centre qui se tient à Ouagadougou, vient ainsi clore la série d’ateliers tenus respectivement à Bobo-Dioulasso, Koudougou, Tenkodogo et Kaya.

Au terme de ces rencontres, le contenu des concertations communales sur la base desquelles, la stratégie nationale de la réconciliation a été élaborée, a été restitué aux différents acteurs des régions.

« Une véritable réconciliation nationale est la condition sine qua non à la cohésion sociale et à une paix véritable et durable », croit Nandy Somé/Diallo, ministre en charge de la réconciliation nationale

« Nous avons à ces occasions, diffusé et échangé sur les autres stratégies corrélatives afin de recueillir des avis et recommandations des populations. Il s’agit de la stratégie de cohésion sociale et son plan d’action, la stratégie de prévention de la radicalisation et de lutte contre l’extrémisme violent. Sans oublier le pacte du vivre-ensemble et son plan d’ancrage et de vulgarisation », a spécifié la ministre en charge de la réconciliation nationale, Nandy Somé/Diallo.

Au regard de l’assiduité, la participation active et l’intérêt manifeste porté aux différentes communications par les participants de toutes les régions, la ministre a traduit toute sa satisfaction. Madame Nandy Somé/Diallo a salué la disponibilité et l’engagement de tous ces acteurs qui ont pris part à ces ateliers qui préparent ainsi les esprits à une véritable réconciliation.

L’ensemble de ces ateliers régionaux ont été réalisés avec le soutien financier du système des nations unies, à travers le Programme des nations unies pour le développement (PNUD). « Notre attente, c’est qu’il y ait un retour de la cohésion sociale au Burkina Faso. Et cela ne peut se faire si on ne permet pas aux communautés de pouvoir discuter et dialoguer », Elsie Laurence-Chounoune, représentante résidente du PNUD.

Un gouvernement conscient des enjeux de la réconciliation nationale

Le gouvernement du Burkina Faso pour sa part, est conscient que le développement socio-économique passe nécessairement par la restauration de la paix. Aussi, la réconciliation de tous les fils et filles, et la jouissance effective des droits humains, des libertés individuelles et collectives. Pour ce faire, il entend mettre tout en œuvre pour que le vivre-ensemble harmonieux soit une réalité. C’est ce qu’a laissé entendre la ministre de la réconciliation nationale.

Elle soutient par conséquent, que les actions fortes inscrites dans les différents plans d’action permettront d’y parvenir. Selon elle, l’arrimage entre solidarité, action humanitaire et réconciliation nationale, traduit bien la nouvelle vision dynamique et intégrée, qui permettra de répondre aux défis sécuritaires et humanitaires actuels.

Elsie Laurence-Chounoune, représentante résidente du PNUD au Burkina Faso

Des actions basées sur des valeurs endogènes

Du point de vue de la ministre, l’aboutissement de ce chantier requiert un engagement fort des fils et filles du pays, appuyé par des actions hardies, inclusives et consensuelles. Des actions basées sur des valeurs endogènes qui garantissent la non répétition des faits créateurs de besoins de réconciliation.

Avant de clore son allocution, madame Nandy Somé/Diallo a témoigné sa reconnaissance aux Partenaires techniques et financiers (PTF) à travers le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) pour leurs soutiens multiformes.

Elle a également invité toutes les composantes de la société burkinabè à s’engager résolument dans la mise en œuvre de cette stratégie. Ce, en vue de permettre de relever les défis de la restauration de la paix et de la stabilité du pays.

Lire aussi Réconciliation nationale au Burkina : Vers un consensus sur la démarche appropriée

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Environ 70% des (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Koudougou : Naaba Saaga 1er célèbre le Nabasga 2023 sous (...)
Incendie du marché Sankar yaaré : Plusieurs centaines de (...)
Bobo-Dioulasso : Les acteurs de la filière anacarde (...)
Université Saint Thomas d’Aquin : Les étudiants célèbrent (...)
Gendarmerie de Boulmiougou : Eldaa Koama organise une (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés