Actualités :: Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à mi-parcours

La Centrale d’approvisionnement en intrants et matériel (CAIMA) a tenu une conférence de presse ce jeudi 8 décembre 2022 à Ouagadougou. Cette conférence était axée sur les bilans exhaustifs et à mi-parcours des activités menées respectivement dans le cadre des campagnes agricoles 2021-2022 et 2022-2023 de la CAIMA.

La Centrale d’approvisionnement en Intrants et matériels agricoles (CAIMA) est une structure stratégique dont le rôle principal est de mettre à la disposition des agriculteurs, des intrants et matériels agricoles de qualité, en quantité, en temps opportun et à des prix accessibles.

Alors que l’année se termine, la CAIMA fait un bilan exhaustif et à mi-parcours des activités menées dans le cadre de sa campagne agricole 2021-2022 et 2022-2023. Dans sa déclaration liminaire le directeur général de la CAIMA Passam-manegré Zida a souligné que « la campagne agricole 2021-2022 s’est déroulée dans un contexte mondial marqué par la pandémie à covid-19. Dans un tel contexte, la CAIMA a fortement contribué à soulager les producteurs ». Il ajoute qu’en effet, la CAIMA a pu mettre à la disposition des producteurs près de 13 000 tonnes d’engrais NPK et urée de qualité afin d’accroitre leurs rendements.

Passam-manegré Zida. directeur général de la CAIMA

Pour la campagne agricole de saison humide 2022-2023, l’éclatement de la crise entre la Russie et l’Ukraine a impacté négativement le processus d’acquisition des intrants pour le Burkina Faso. Cette guerre a provoqué une surenchère doublée d’un manque généralisé des engrais minéraux sur le marché international. Pour aller plus loin Passam-manegré Zida le directeur général de la CAIMA explique que « de mars 2021 à mars 2022, le prix des intrants a connu une augmentation de plus de 100% dans le monde. La tonne d’engrais qui se négociait entre 350 000 et 400 000 francs CFA est passée à plus de 700.000 francs CFA ».

L’assistance

Malgré ce contexte économique difficile, la Centrale d’approvisionnement en intrants et matériel agricole soutenue par le gouvernement a pu mettre ces engrais de qualité à la disposition des producteurs au prix forfaitaire de 25000 francs CFA le sac de 50kg d’urée au lieu de 35 000 francs CFA.

Afin d’être protégé du contexte international actuel, la CAIMA projette de constituer un stock de sécurité d’au moins 100 000 tonnes d’engrais. La centrale lance un appel à tous les distributeurs d’intrants gros, demi-gros ainsi qu’aux gros consommateurs d’intrants de travailler en partenariat avec elle.

Marina Ouédraogo
Lefaso.net

Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Environ 70% des (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Koudougou : Naaba Saaga 1er célèbre le Nabasga 2023 sous (...)
Incendie du marché Sankar yaaré : Plusieurs centaines de (...)
Bobo-Dioulasso : Les acteurs de la filière anacarde (...)
Université Saint Thomas d’Aquin : Les étudiants célèbrent (...)
Gendarmerie de Boulmiougou : Eldaa Koama organise une (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés