Actualités :: Police nationale du Burkina Faso : A cœur ouvert avec les journalistes

La Direction générale de la police nationale a organisé une journée d’échanges avec les hommes et femmes de médias, le samedi 26 novembre 2022 à Ouagadougou. Il s’est agi de renforcer la connaissance de cette institution qui assure la sécurité des personnes et des biens.

« Pour comprendre quelqu’un, il faut d’abord le connaître », convainc le commissaire divisionnaire Apollinaire Kafando, responsable de la communication et relations publiques à la Direction générale de la police nationale (DGPN). Pour ce faire, la police nationale a organisé un cadre d’échanges pour mieux se faire connaître. « Désormais, nous faisons de la communication une action de la police nationale », affiche l’institution.

Selon le directeur général de la police nationale, le contrôleur général de police Roger Ouédraogo, ce cadre d’échanges avec les hommes de médias doit s’inscrire dans la durée. Il va permettre de mettre en lumière les actions des agents de sécurité dans leur mission régalienne. « La police nationale n’est pas seulement une institution républicaine, elle est aussi une institution citoyenne », a-t-il laissé entendre.

D’après les textes, la police nationale du Burkina Faso a pour mission de sécuriser les personnes et les biens. C’est pour cette raison que les forces de sécurité ont jugé nécessaire que leurs actions sur le terrain soient désormais de plus en plus relayées.

Le directeur général de la police nationale, Roger Ouédraogo, a salué cette initiative qui va leur permettre de se rapprocher davantage des citoyens.

« Ne donnez rien à un policier sur la route »

L’occasion a permis à la police de présenter, plus en détails, ses missions, son organisation, ses corps cadres, ses effectifs, ses domaines d’intervention et sa formation. Les échanges ont été axés autour de cette présentation. En plus des questions, la direction a également reçu des suggestions pour une bonne collaboration avec les journalistes. Le cas de la couverture médiatique des manifestations est l’une des illustrations.

Comme il fallait s’y attendre, la question de la corruption s’est invitée dans les débats. La police nationale occupe généralement les premiers rangs dans le classement sur la perception de la corruption du REN-LAC (Réseau national de lutte anti-corruption).

Une photo de groupe a marqué la fin de la rencontre.

Le directeur général de la police nationale invite les citoyens à continuer de dénoncer les actes contraires aux règles de l’art. « Il n’y a plus rien à faire en route lorsque la police arrête votre engin. Allez au commissariat pour payer la contravention. Vous n’avez pas à donner quoi que ce soit ! Ne donnez rien à un policier sur la route », a insisté Roger Ouédraogo.

Première du genre, cette rencontre s’est terminée sur une note positive pour les organisateurs. D’autres actions sont prévues pour renforcer cette dynamique avec les journalistes.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés