Actualités :: Burkina/Ouagadougou : Le miel et ses produits dérivés à l’honneur, du 24 au 27 (...)

Pour la troisième fois, les acteurs de la filière apicole tiennent le Salon national du miel (SANAM), dont l’ouverture officielle est intervenue ce jeudi 24 novembre 2022. « La labellisation, un levier de valorisation des produits de la ruche » ; c’est sous ce thème que se tient cette édition (et ce jusqu’au 27 novembre 2022) au pavillon du soleil levant du SIAO.

L’édition 2022 du SANAM, placée sous le patronage du ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, Serge Poda, est parrainée par l’ambassadeur chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina, Wolfram Vetter.

Ces personnalités ont félicité les acteurs pour la tenue de ce cadre d’échanges et de promotion des produits de la ruche, non seulement dans un contexte national difficile, mais également une situation mondiale de réchauffement climatique, de prolifération de parasites et de l’usage des pesticides.

L’ouverture officielle du SANAM, avec de g.vers la d. : Le parrain, le patron et le vice-président de la chambre de commerce, Idrissa Nassa.

Focus sur le thème de cette édition, le ministre et patron de l’évènement, Serge Poda, a soutenu que la labellisation est l’un des leviers pour accroître la compétitivité, la qualité, la valeur marchande du miel du Burkina et, partant, lutter efficacement contre la contrefaçon et la concurrence déloyale.

« C’est pourquoi, mon département, convaincu que la labellisation contribuerait à augmenter les revenus des différents acteurs de la filière, et à créer des emplois, engagera un processus participatif en vue de parvenir à la labellisation de ce produit dont l’importance n’est plus à démontrer », assure le ministre Poda.

Ici, Bernard Kéré et Marthe Tiendrébéogo, présentant le miel dans des steaks.

Il estime qu’à l’image de plusieurs autres produits, le label du miel du Burkina est à portée de main, pour peu que les acteurs en soient convaincus.

« Les deux premières éditions du SANAM ont connu un franc succès et ont permis, à travers les réflexions menées, de s’accorder sur les pistes d’actions à mettre en œuvre pour lever les goulots d’étranglement qui minent le développement de la filière », revisite le ministre Poda, pour qui, cette édition permet de consolider les acquis des deux précédentes éditions et d’approfondir les réflexions sur les enjeux de développement de ce secteur d’activité.

Parmi ces enjeux, il note l’accroissement de la production et l’amélioration de la qualité des produits du miel, afin de lui donner plus de valeur ajoutée à l’exploitation.

Un aperçu de produits dérivés du miel (pommades cosmétiques, savons, etc.)

« Je salue et félicite le Burkina Faso pour son maintien, pour la cinquième année consécutive, dans la liste des pays autorisés à exporter le miel en Europe », a loué l’ambassadeur chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina et parrain de l’édition, Wolfram Vetter.

Des acteurs de la filière ont également été encouragés.

L’Union européenne soutient le Burkina à travers le Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’ouest/ Burkina Faso (PACAO-BF). L’initiative vise trois filières à savoir, les huileries et dérivés du coton, le miel et dérivés et le solaire.

Un appui de l’Union européenne que le président de l’inter-professionnel miel, Désiré Yaméogo, a, jaugeant l’impact, salué avant d’indiquer que la tenue de cette édition se veut également une preuve de la résilience du pays.

Le ministre Serge Poda (à gauche) encourage les populations à la consommation du miel...

Pendant quatre jours, le public a droit à une exposition-vente du miel et de ses produits dérivés. Parmi les produits d’attraction, le miel en steaks Lino. Selon Marthe Tiendrébéogo et Bernard Kéré, cet emballage en steaks vise à répondre aux besoins à la fois qualitatif et pratique du consommateur.

Outre les produits, le 3e SANAM, ce sont aussi des conférences thématiques et master-class, des rencontres B to B.

O.L
Lefaso.net

Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés