Actualités :: Séminaire régional de la CNSS à Gourcy : Travailleurs, employeurs et (...)

Le public burkinabè connaît très peu la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et ses missions tant sur le plan social, politique et économique. C’est ce que révèlent les dernières enquêtes réalisées à ce sujet. Cette situation est assez préoccupante et les premiers responsables de la CNSS ont pris le problème à bras le corps. A cet effet, des séminaires régionaux sont organisés dans les cinq régions afin d’inverser la tendance.

Ce jeudi 24 novembre 2022, la salle de réunion de la mairie de Gourcy a abrité le séminaire régional de la CNSS. Cette rencontre fut une occasion très attendue par les travailleurs, les employeurs et les potentiels adhérents. Des participants de différents domaines d’activités sont venus de différentes localités pour se laisser sensibiliser. Cette journée était rythmée par des communications sur la philosophie, les attributions et les missions de la CNSS.

M. Edmond Norbert Savadogo, DR de la CNSS/Nord

A entendre Edmond Norbert Savadogo, directeur régional de la CNSS/Nord, sa structure n’est pas bien connue des Burkinabè alors qu’elle contribue considérablement à l’amélioration du niveau de vie de ses assurés. Il y a donc nécessité de rapprocher la CNSS de ses partenaires et adhérents potentiels. C’est dans cette dynamique que le choix a été porté sur la ville de Gourcy pour animer le présent séminaire. Ainsi, cette occasion a permis de présenter l’institution et les prestations qui y sont servies. Ces prestations sont entre autres, la branche pension, la branche des prestations familiales et celle des risques professionnels. Aussi, le recouvrement des charges sociales constitue le moyen qui permet de financer le régime selon le directeur régional. Les employeurs ont été outillés sur leurs droits et devoirs en matière de sécurité sociale.

Fatogoma Sanon, directeur régional du travail et de la protection sociale du Nord

Fatogoma Sanon, directeur régional du travail et de la protection sociale du Nord a fait le déplacement sur Gourcy pour épauler la CNSS dans la dynamique de vulgarisation de ses prestations et services. Il a vivement salué l’initiative car, dit-il, un tel échange entre partenaires, employeurs et travailleurs est souhaitable. Il permet de lever les équivoques et de regarder dans la même direction. « La prévoyance sociale nous tient à cœur et relève quelque peu de notre domaine. Aujourd’hui nous avons la chance de voir les experts de la question à l’œuvre et c’est une satisfaction. Nous avons d’ailleurs l’habitude d’inviter la CNSS à des ateliers de ce genre et c’est toujours un plaisir pour nous d’accompagner toute activité relevant de la protection ou de la prévoyance sociale », soutient M. Sanon.

Les participants au séminaire écoutant avec intérêt la communication du directeur régional

Ainsi, la CNSS envisage à travers ce séminaire, de sensibiliser ses partenaires sur leurs droits et obligations. Elle entend également expliquer aux participants les procédures qui encadrent les recouvrements des cotisations sociales. Ces échanges pourront améliorer les recouvrements des cotisations sociales, améliorer la qualité des prestations sociales des assurés car plus de 90% des Burkinabè ne sont pas assurés. Par ailleurs, la CNSS espère pouvoir recueillir les préoccupations et inquiétudes légitimes de ses partenaires afin de s’améliorer. Comme toute communication d’entreprise, ce séminaire vise également à susciter massivement les souscriptions à l’assurance volontaire et faire grandir l’image de marque de la CNSS. Tout cela a été possible grâce aux différentes communications tenues à ce sujet et les échanges directs et francs qui ont animé ce rendez-vous assez concluant.

Madame Fatimata Ouédraogo, promotrice de boutique de transfert d’argent à Gourcy, cheffe d’entreprise

Fatimata Ouédraogo est une patronne ayant déclaré ses employés à la CNSS. Elle nous raconte son histoire très particulière avec la CNSS et les bienfaits qu’elle en tire aujourd’hui. « Ma relation avec la CNSS n’a pas été si tendre au début. Alors que j’ai créé ma boîte et monté mon business en employant quelques personnes, elle vient me dire que je dois venir déclarer ces employés à leur niveau. Je trouvais cela assez déplacé et injuste car c’est tout de même moi qui ai engagé ces gens et personne ne peut me dire comment faire leur bonheur. J’étais vraiment outrée et j’avais le sentiment qu’on me forçait la main. Mais quand les agents de la CNSS m’ont approchée pour mieux expliquer la situation et ses implications, je me suis rendue compte que la déclaration de mes employés me protégeait avec mes employés. Alors j’ai franchi le pas et depuis lors je me sens bien. J’invite ceux qui traînent toujours le pas, à se mettre à l’abri de lendemains douloureux ».

La photo de famille du séminaire régional du Nord de la CNSS à Gourcy

Les participantes et participants ont trouvé ce cadre d’échanges très bénéfique et ont avoué avoir ignoré pendant longtemps les bienfaits de la CNSS. Bien de participants à l’image de dame Ouédraogo ont reconnu après les échanges que leur appréhension au sujet de la CNSS était quelque peu erronée. Ils s’engagent alors à porter le message de la Caisse à leurs relations en posant l’acte utile et en montrant la voie par l’exemple. C’est dans l’après-midi de ce 24 novembre que les séminaristes ont quitté les locaux de la mairie sur une note de satisfaction qui se lisait aisément à travers les visages des uns et des autres.

Abdou-Azize TAO
Lefaso.net

Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)
Développement endogène : Le SPONG réaffirme son engagement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés