Actualités :: Résistance aux antimicrobiens : L’association « Share your medication » tire (...)

L’association « Share your medication » a organisé, le 19 novembre 2022, une conférence sur la résistance aux antimicrobiens. Cette activité, qui a été ponctuée par deux communications animées par les docteurs Arsène Ouédraogo et Natinwendé Sawadogo, s’est tenue dans le cadre de la Semaine mondiale de la résistance aux antimicrobiens.

Les antimicrobiens (antibiotiques, antifongiques, antiviraux) sont des médicaments utilisés pour traiter et prévenir les infections chez les humains et les animaux. La résistance aux antimicrobiens, est donc cette capacité des bactéries à résister aux antibiotiques censés les exterminer.

Selon Dr Arsène Ouédraogo, infectiologue, la résistance aux antimicrobiens peut être causée par la surconsommation ou le métissage des antibiotiques, ou encore par le non-respect des mesures d’hygiène en milieu hospitalier ou en milieu communautaire. Cette résistance, poursuit-il, entraîne un lourd fardeau pour les patients qui présentent des résistances, puisque la durée de leur séjour à l’hôpital se trouve prolongée avec un impact sur le coût de leur traitement.

Dr Arsène Ouédraogo, infectiologue.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la résistance aux antimicrobiens va, dans moins de 20 ans, tuer plus que le cancer et le Sida. Et d’ici 2050, on va enregistrer dix millions de morts supplémentaires par an. C’est donc un problème de santé publique qui mérite qu’une attention particulière y soit accordée. Dr Arsène Ouédraogo propose à cet effet une meilleure formation des agents de santé à un bon usage des antibiotiques, et que ceux-ci se réfèrent à un spécialiste avant de prescrire un antibiotique à un patient. Il ajoute que chaque citoyen peut aussi jouer sa partition, à travers le respect de l’hygiène des mains, en ne consommant pas les antibiotiques sans un avis médical et en ne conseillant pas des antibiotiques à quelqu’un sans être médecin.

Dr Natinwendé Sawadogo, sociologue.

A en croire Dr Natinwendé Sawadogo, sociologue, le comportement des individus dans la société peut soit freiner, soit contribuer à la propagation des microbes et engendrer une résistance aux antimicrobiens. En effet, explique-t-il, il y a plusieurs facteurs comme la connaissance des antimicrobiens, car la non-connaissance va conduire à une utilisation abusive. A cela s’ajoutent les pratiques d’élevage et de ferme. « Si vous avez des animaux infectés et que vous les mélangez avec des animaux non-infectés, ce sont des pratiques d’élevage qui peuvent contribuer à la propagation des microbes. Il y a aussi le fait que les propriétaires des fermes ne prennent pas les mesures d’hygiène nécessaires », fait-il savoir.

Yves Ouédraogo, président de l’association « Share your medication ».

La conférence sur la résistance aux antimicrobiens est portée par l’association Share your medication, dont l’objectif est de contribuer à réduire l’automédication et à lutter contre la résistance aux antimicrobiens et la pollution chimique liée aux déchets des produits.

L’association envisage, à long terme, de créer un centre de traitement social des déchets pour les ménages, indique son président Yves Ouédraogo. Mais déjà, il est prévu, du 21 au 26 novembre, un porte-à-porte pour sensibiliser les populations du quartier Wemtenga de Ouagadougou sur la problématique de la résistance aux antimicrobiens et les bons comportements à adopter. Des données seront collectées à l’issue de la sensibilisation et rendues publiques.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées (...)
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des (...)
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour (...)
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e (...)
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché (...)
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés