Actualités :: Burkina/Journée du tirailleur africain : La hiérarchie militaire (...)

Le ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants, le colonel-major Kassoum Coulibaly, a présidé, ce vendredi 18 novembre 2022 à Ouagadougou, la cérémonie marquant la journée d’hommage au tirailleur africain. Dépôt de gerbes et reconnaissance aux devanciers ont été l’essentiel de cette halte 2022.

Le devoir de reconnaissance a donc été manifesté cette année également par la hiérarchie militaire pour rendre hommage aux anciens combattants et anciens militaires tombés sur les champs de bataille.

C’est par une sobre cérémonie que, le ministre d’État, ministre de la défense et des anciens combattants, le colonel-major Kassoum Coulibaly, avec à ses côtés, le chef d’état-major général des armées, le colonel-major David Kabré, différents responsables de l’armée et des coopérants militaires, a déposé les gerbes de fleurs au pied du monument. Honneur militaire, sonorités aux morts militaires, puis speech du président de la cérémonie.

Le ministre d’État, colonel-major Kassoum Coulibaly, a exprimé la gratitude du gouvernement aux partenaires étrangers.

« Comme on le dit souvent, il faut savoir d’où nous venons, pour mieux avancer », a dit le ministre d’État, colonel-major Kassoum Coulibaly, pour qui, cette reconnaissance aux devanciers permet de « savoir comment poser les pieds, comment poser les pas ».

Photo de famille à la fin de la cérémonie.

Occasion également pour le ministre d’Etat Coulibaly de saluer l’élan de solidarité de ces aînés par leur contribution financière aux efforts de lutte contre l’insécurité. « Nous ne pouvons pas mener ce combat, sans nous rappeler ce qu’ils ont fait pour la liberté, pour la souveraineté… », loue-t-il avant d’exhorter tous les Burkinabè à agir main dans la main pour le meilleur du pays.

Le ministre d’État, Kassoum Coulibaly (au micro) avec à gauche, le Chef d’état-major général des Armées, David Kabré.

« On demande à tout le monde de s’impliquer dans la lutte contre le terrorisme. L’heure est à la mobilisation patriotique », renchérit le commandant à la retraite, Paul Tondé, président des anciens combattants et anciens militaires, avec une pensée pour tous ceux qui sont tombés pour la patrie.

« Ils ont défendu au moment où il le fallait, le territoire pour permettre aux gens de vivre en toute liberté, sinon on ne serait peut-être pas là en train d’organiser cette cérémonie », souligne Paul Tondé.

Paul Tondé

Yandé dit Anatole Yaméogo est de ces anciens combattants qui ont pris part au cérémonial. Distinguable par les nombreuses médailles à la poitrine, et malgré son âge, M. Yaméogo a la mémoire d’éléphant. De la classe 1955, le doyen Yaméogo se rappelle ce mois de décembre, à Bobo-Dioulasso, d’où tout est parti pour lui et ses camarades. Il va passer deux ans en Algérie, puis à Kouto, au nord de la Côte d’Ivoire, d’où il dit avoir convoyé le matériel militaire français dans l’atmosphère du refus de Maurice Yaméogo de voir une base militaire française en Haute-Volta. Il se souvient également des nombreuses réalisations faites par le contingent, dont la construction de certains camps militaires du pays.

Yandé dit Anatole Yaméogo demande aux Burkinabè d’éviter les comportements qui divisent.

Aujourd’hui, fondateur et promoteur d’établissements, Yandé dit Anatole Yaméogo encourage chaque Burkinabè, quelle que soit sa position sociale, à travailler en faveur de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

O.L.O

Lefaso.net

Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Promotion immobilière au Burkina : Le comité ad hoc en (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés