Actualités :: Koudougou : L’université Norbert Zongo accueille l’édition spéciale des Cafés (...)

L’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) a déposé ses valises à Koudougou le mardi 15 novembre 2022 pour une édition spéciale des Cafés littéraires du Faso (CaLiFa). L’académie souhaite à travers cette activité se rendre plus visible du monde universitaire de la cité du cavalier rouge.

C’est en collaboration avec le ministère de la Culture, des arts et du tourisme et de la Société des auteurs et des gens de l’écrit et du savoir (SAGES) que l’ANASAL-BF, à travers son collège science humaines, lettres, arts et culture a tenu sa première édition des Cafés littéraires du Faso (CaLiFa) dans la cité du cavalier rouge. Organisés le mardi 15 novembre à l’université Norbert Zongo, les CaLiFa sont des rencontres autour de la littérature qui visent à faire la promotion des auteurs burkinabés et de leurs œuvres.

Faire connaître l’académie au monde universitaire et scolaire, participer à l’animation de la vie littéraire, mais aussi rendre hommage aux trois membres de l’académie qui sont de l’université Norbert Zongo, sont là les objectifs de cette édition spéciale à Koudougou. Ces trois figures, bien connues des étudiants, ne sont autres que le Pr Issa Abdoul Moumoula, le Pr Afsata Paré qui relèvent du collège sciences humaines, lettres, arts et culture, et le Pr Frédéric Ouattara.

Les étudiants mobilisés pour cette première édition des CaLiFa

Tout comme eux, ce collège regroupe d’éminents chercheurs, enseignants choisi par leurs paires dans le domaine des sciences humaines, lettres arts et culture. « Nous avons décidé d’organiser cette manifestation à l’université Norbert Zongo de Koudougou afin d’honorer trois membres de cette académie et précisément deux membres du collège sciences humaines, lettres, arts et culture », affirme le Pr Alain Joseph Sissao, président dudit collège.

Pour le tout premier Café littéraire du Faso à Koudougou, le Pr Issa Abdoul Moumoula, président de l’université Norbert Zongo, s’est réjoui du choix porté sur son institution et de cette volonté d’honorer les trois membres issus de l’université dont il fait partie. « J’invite les étudiants à participer massivement à cette manifestation et à participer à l’éveil de leur conscience », a-t-il laissé entendre tout en saluant la forte mobilisation de ces derniers.

Pr Issa Abdoul Moumoula, président de l’université Norbert Zongo

Cette édition spéciale des CaLiFa vise aussi à s’intéresser à la littérature de la ville de Koudougou afin de révéler au grand public d’éminents écrivains qui y résident. Ainsi, Angelina Ki / Kantiono fut honorée lors de cette activité à travers ses œuvres. Aussi, les étudiants ont eu droit au lors de ce rendez-vous de la littérature a un panel et à des expositions d’œuvres de célèbres auteurs dont Baba Hama.

Toute chose qui réjouit le cœur de l’initiateur des Cafés littéraires Bama Hama. « Huit ans après avoir lancé l’idée des CaLiFa au ministère en charge de la culture, je suis particulièrement heureux de savoir que le projet continue son bonhomme de chemin et surtout que beaucoup d’acteurs du monde littéraire se sont appropriés ce projet ». Il poursuit en témoignant sa satisfaction devant la grande mobilisation des étudiants de l’université Norbert Zongo.

L’ex ministre de la culture Baba Hama recevant son attestation et le trophée

A noter que lors de cette édition spéciale des cafés littéraires, trois personnes ont été faits membres d’honneurs de la SAGES. Il s’agit du Pr Salaka Sanou, du Pr Alain Joseph Sissao et de l’ancien ministre de la culture Bama Hama.

En rappel, L’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso a été créée en juin 2013 dans le but de promouvoir le développement socio-économique à travers les sciences, les sciences humaines, les arts et la culture. Elle se compose de cinq collèges dont le collège sciences et technologies ; le collège sciences humaines, arts, lettres et culture ; le collège sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion ; le collège sciences de la santé humaine et animale et le collège des sciences naturelles et agricoles dont les membres burkinabè.

Prince Omar
LeFaso.net

Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Promotion immobilière au Burkina : Le comité ad hoc en (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés