Actualités :: Journée mondiale de l’alimentation : La 42e édition célébrée pour une (...)

Le représentant du chef du gouvernement, Bassolma Bazié, a présidé dans la matinée de ce jeudi 17 novembre 2022 à Ouagadougou, la cérémonie de la célébration en différé de la 42e édition de la journée mondiale de l’alimentation. Cette célébration en différé a été organisée par le ministère en charge de l’agriculture, en collaboration avec l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en présence de son représentant, Dauda Sau. La cérémonie a aussi connu la présence des ministres en charge de l’agriculture, Dr Dénis Ouédraogo, du commerce Serge Poda, de l’éducation nationale, Joseph A. Ouédraogo et du gouverneur de la région du Centre, Abdoulaye Bassinga.

« Ne laisser personne de côté. Améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie », c’est sous ce thème que la 42e édition de la journée mondiale de l’alimentation (JMA) a été célébrée en différé au Burkina ce 17 novembre 2022.

La célébration a connu la mobilisation de plusieurs membres du gouvernement, dont les ministres en charges de l’agriculture, Dr. Dénis Ouédraogo, du commerce, Serge Poda, de l’éducation nationale, Joseph A. Ouédraogo et celui d’Etat, représentant le Premier ministre, Bassolma Bazié.

Bassolma Bazié, ministre en charge de la fonction publique, représentant le chef du gouvernement

Présidant cette cérémonie, le ministre de la fonction publique a fait savoir qu’au regard de la noblesse des objectifs de la JMA, le Burkina Faso a toujours tenu à marquer d’une pierre blanche cette célébration. Lesquels objectifs permettent, entre autres, de renforcer la sensibilisation et l’action en faveur des personnes victimes de la faim dans le monde et à garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi qu’une alimentation saine pour tous. A cela s’ajoutent l’amélioration de la compréhension des problèmes liés à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le renforcement et la mise en œuvre des actions permettant l’atteinte de la faim zéro d’ici à 2030.

Revenant de ce fait sur le thème choisi, Bassolma Bazié a fait savoir qu’il appelle à une solidarité mondiale et à des actions collectives pour garantir que personne ne soit laissée de côté. Tout en invitant à une transformation de nos systèmes alimentaires pour les rendre plus efficaces, inclusifs, durables et résilients pour une amélioration de la production, de la nutrition, de l’environnement et des conditions de vie.

Dauda Sau, représentant de la FAO au Burkina

Renforcer le cadre institutionnel pour favoriser l’éclosion des filières agricoles
Car, dit-il, l’analyse du cadre harmonisé de mars 2022 au Burkina montre que l’insécurité alimentaire a touché durant la période de soudure 3,5 millions de personnes, soit 16% de la population avec un indice de faim de 25% en 2021et une prévalence de la sous-alimentation de 19,2%. Et cela est dû aux effets combinés de l’insécurité dans la majeure partie du territoire, de la dégradation des ressources naturelles et du changement climatique », a-t-il expliqué.

Remise symbolique de kits scolaires aux élèves de l’école Sakoula de l’arr. 4 de Ouagadougou

C’est pourquoi, le gouvernement veillera au renforcement du cadre institutionnel favorable à l’éclosion et au développement des unités socio-économiques intervenant dans les maillons des filières agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques, rassure le ministre. Tout en précisant que les investissements structurants dans le secteur seront intensifiés à cet effet.

Toujours concernant les statistiques au plan national, le représentant de la FAO, Dauda Sau, a rappelé que 83,5% des femmes en âge de procréer n’ont pas accès à une alimentation adéquatement diversifiée, 77, 1% des enfants de 6-24 mois n’ont pas accès à une alimentation acceptable et 21,6%, soit plus d’un million d’enfants de moins de 5 ans, sont atteints de retard de croissance.

Visite des stands d’exposition de produits locaux

En plus de cela, il a ajouté que 9,7%, soit plus de 700 000 enfants souffraient d’émaciation. Face à un tel tableau, Dauda Sau a souligné qu’il faut impérativement contrer et inverser cette tendance négative afin de concrétiser la vision d’un monde libéré de la faim et de la malnutrition en changeant les modes de production, d’approvisionnement et de consommation.

La cérémonie s’est achevée par une remise de kits scolaires aux enfants de l’école Sakoula de l’arrondissement 4 de Ouagadougou et une visite guidée des stands au sein desquels, les exposantes et exposants ont saisi l’occasion pour parler leurs produits aux autorités.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Crédit photo Primature

Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Promotion immobilière au Burkina : Le comité ad hoc en (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés