Actualités :: Dégradation route Sakoinsé-Koudougou : Le ministre des infrastructures veut (...)

Le ministre des infrastructures et du désenclavement, Adama Luc Sorgho, était sur la route Sakoinsé-Koudougou (RN14), longue de 42 km. Il est allé constater de visu l’état de dégradation de la voie dont les travaux ont débuté le 1er juillet 2020 et qui n’a pas encore été réceptionnée.

La route Sakoinsé-Koudougou sur la RN14 non encore réceptionnée, présente un état de dégradation avancé. Toute chose qui a amené le nouveau ministre des infrastructures et du désenclavement, Adama Luc Sorgho, à y effectuer sa première sortie terrain ce jeudi 17 novembre 2022 pour constater de visu cet état de dégradation. Le ministre et son service technique, accompagnés par la mission de contrôle et l’entreprise en charge des travaux, ont fait des arrêts à chaque nid de poule, chaque affaissement et à chaque fissuration du goudron.

Selon le chef de la mission de contrôle, Nassirou Iro, dès le début des dégradations un traitement provisoire pour stopper la dégradation a été entamé

Le constat est loin d’être reluisant. La situation est déplorée par le chef de la mission de contrôle GERMS/CETRI, Nassirou Iro. Il a soutenu qu’il ne peut pas, pour l’instant, donner les causes de cette situation. « Une mission a été diligentée, des investigations sont en cours pour comprendre précisément le phénomène de dégradation », a-t-il déclaré.

M. Iro a fait savoir qu’avant le démarrage des travaux, une étude a été faite et un plan mis en œuvre dans les règles de l’art. « Mais comme c’est une œuvre humaine, on ne peut rien dire. Dès le début des dégradations, nous avons tout de même, avec toutes les parties prenantes, entamé un traitement provisoire pour stopper la dégradation », a-t-il relativisé.

A certains endroits, un traitement provisoire a été effectué

A l’issue de cette visite, le ministre en charge des infrastructures a indiqué que des explications seront données après une expertise afin de situer les responsabilités. Une fois les résultats de cette enquête disponibles, M. Sorgho a fait savoir que des sanctions pourraient être prises conformément à la règlementation en vigueur. Parce que, selon son entendement, la situation est inconcevable. Il a expliqué que les techniciens du domaine, notamment l’ordre des ingénieurs, de génie civil, etc., ont été invités à être en veille dans tous les chantiers, attirer l’attention du ministère pour tout cas de manquement.

Le ministre M. Sorgho a fait savoir que des sanctions seront prises conformément à la règlementation en vigueur dès que les responsabilités seront situées

Pour rappel, les travaux de bitumage de la route Sakoinsé-Koudougou, longue de 42 km, ont démarré le 1er juillet 2020 pour un délai d’exécution de 17 mois. Les travaux sont assurés par le groupement SOROUBAT. Le montant du marché de base remonte à plus de 7 milliards de francs CFA.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Promotion immobilière au Burkina : Le comité ad hoc en (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés