Actualités :: Education inclusive au Burkina : Les élèves des Écoles Centre A et B de Péni (...)

A l’occasion de la 7e édition de la campagne « Tirer la sonnette d’alarme pour l’éducation inclusive » qui se tient dans les écoles des Hauts-Bassins, les Sœurs de l’annonciation de Bobo, à travers leur programme « Appui aux enfants handicapés » organisent ce mercredi 16 novembre 2022, cette campagne dans les Écoles Centre A et B de Péni, dans la province du Houet.

Cette 7e édition est placée sous le thème ‘’scolarisation des enfants handicapés et crise sécuritaire’’.

« Tirer la sonnette d’alarme pour une éducation inclusive » est une manifestation de plaidoyer pour la promotion de l’éducation des enfants vivant avec un handicap et implique en premier lieu les élèves. C’est une action d’interpellation par les élèves qui plaident en faveur de l’éducation de leurs camarades handicapés. Ainsi, les élèves censés être conscients et soucieux pour leurs camarades font beaucoup de bruit durant une minute, un bruit symboliquement fort pour être entendu des autorités en charge de l’éducation et de tous les décideurs à tous les niveaux afin qu’ils prennent des mesures adéquates et rapides pour favoriser l’accès des enfants handicapés à l’école publique.

Vue des autorités

Par conséquent, ils utilisent tous les moyens à leur portée pour produire ce bruit à l’adresse des autorités et de l’opinion publique. Il peut s’agir de cloches, de sifflets, de tam-tams, de djembés, de sirènes, de boîtes vides…

L’activité « Tirer la sonnette d’alarme pour une éducation inclusive » est par ailleurs une action mondiale initiée par la fondation Liliane, une ONG de droit néerlandais œuvrant pour la promotion de l’inclusion en concert avec toutes les Organisations partenaires stratégiques (OPS) dans le monde.

Au Burkina Faso, en particulier dans les Hauts-Bassins, c’est l’ODDS (Organisation pour le développement social) qui a initié cette activité depuis 2016. Pour 2022, elle a retenu la date du 16 novembre.

Vue des invités

Ainsi au Burkina Faso, « Tirer la sonnette d’alarme pour une éducation inclusive » s’inscrit dans cette dynamique de l’action mondiale visant à faire un plaidoyer pour la prise de décisions politiques et d’actions politiques en faveur de la scolarisation des enfants et jeunes en situation de handicap. Cela, à travers l’opérationnalisation de l’éducation inclusive au Burkina Faso. L’opération se tient chaque 16 mars.
C’est dans cette optique que les Sœurs de l’annonciation de Bobo, à travers leur Programme appui aux enfants handicapés, veulent s’engager avec l’ODDS et la fondation Liliane pour que l’inclusion des enfants handicapés soit une réalité au Burkina Faso et spécifiquement dans la région des Hauts-Bassins.

L’éducation inclusive, selon l’Unesco, est un processus visant à tenir compte de la diversité des besoins de tous les apprenants et à y répondre par une participation croissante à l’apprentissage, aux cultures, aux collectivités et à réduire l’exclusion qui se manifeste dans l’éducation.

Vue d’élèves

Cependant au Burkina Faso, malgré les efforts consentis par l’Etat central, ses démembrements, les ONG et autres organismes œuvrant dans le sens d’assurer à tous une éducation équitable inclusive et de qualité et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie (objectif N°4 du développement durable) la situation de la scolarisation des enfants handicapés demeure préoccupante. Selon une étude de la Banque mondiale, en 2020, trois enfants handicapés sur dix n’ont jamais été scolarisés.

Bernard S.O Sanou, chef de la CEB de Péni

Selon Sœur Marceline Soulama, responsable de l’institut SAB du Programme appui aux enfants handicapés, les parents des enfants handicapés ont un grand rôle à jouer. Elle souligne que si les parents ne sont pas sensibilisés, ils ne vont pas scolariser ces enfants parce qu’ils concluent souvent qu’il ne sert à rien de scolariser des enfants handicapés. Par exemple si c’est un enfant aveugle, son parent au fond du village ne sait pas qu’il y a des écoles spécialisées pour ces enfants et qu’avec le temps il peut intégrer les classes ordinaires. Il faut donc les sensibiliser. Elle ajoute que les enseignants ont également un rôle capital à jouer et qu’ils doivent faire connaître leurs difficultés avec ces enfants au niveau hiérarchique pour pouvoir se faire former.

Abdoulaye Traoré, président de la CORAH/HBS

Selon Bernard S.O Sanou, chef de Circonscription d’éducation de base (CEB) de Péni, sa CEB compte plus de 60 élèves handicapés dans les classes. Cependant, il s’estime convaincu que d’autres enfants handicapés n’ont pas eu cette chance. Aussi, il a invité les élèves, les parents d’élèves, les enseignants, les encadreurs pédagogiques, les leaders coutumiers et religieux et les autorités à œuvrer pour le maintien de ces élèves dans le système éducatif et que ceux qui n’y ont pas accès puissent y parvenir pour un monde plus juste et plus humain.

Sœur Marceline Soulama, responsable de l’institut SAB du Programme appui aux enfants handicapés

Abdoulaye Traoré, président de la Coordination régionale des associations pour la promotion des personnes handicapées des Hauts-Bassins, (CORAH/HBS), a pour son part souhaité que la loi 012 qui prône l’éducation pour tous soit une réalité au Burkina Faso. Il a invité les enfants à accepter leurs camarades handicapés car, dit-il, le handicap n’est pas contagieux. Il a également invité les enseignants à accepter ces élèves et à se faire former pour mieux accompagner ces élèves handicapés.

Haoua Touré
Lefaso.net

High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché (...)
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés