Actualités :: Gaoua : Les scolaires apportent leur contribution à la cohésion nationale à (...)

Dans le cadre de la commémoration conjointe des journées internationales de la cohésion sociale et de la tolérance, édition 2022, dans la région du Sud-ouest, le ministère de la Justice a tenu le samedi 2 novembre dans la salle polyvalente de Gaoua, un concours de slam et de poésie au profit des scolaires. La cérémonie a été présidée par le gouverneur de la région du Sud-ouest, représenté par son conseiller technique chargé de la culture, Célestin Traoré.

Pour véhiculer des messages de paix et de tolérance dans un contexte de crise, plusieurs canaux sont utilisés. Et c’est dans cette dynamique que le ministère de la Justice a choisi le slam et la poésie pour intéresser les jeunes et les scolaires de la ville de Gaoua aux questions de cohésion sociale et de vivre ensemble.

Durant quelques heures, sept candidats en slam et neuf en poésie ont rivalisé de talents, afin de séduire le jury. Avec des messages engagés et des rimes, les candidats ont interpelé sur les valeurs de tolérance et de cohésion sociale pour la consolidation de la paix.

Le vainqueur en poésie, Djamila Woyolsé Sawadogo

Après délibération du jury, le premier prix en poésie est remporté par Djamila Woyolssé Sawadogo, élève en classe de 1ère, avec une moyenne de 16,90. Le secret de cet exploit selon elle : « j’ai essayé de glorifier mon Burkina qui était un pays de paix, mais qui a changé avec l’insécurité. A travers mon message j’ai motivé mes camarades à faire face à ce mal, afin de pouvoir nous épanouir ».

Dans la catégorie slam, le vainqueur est Valentin Kambou, élève en 1ère A4, avec une moyenne de 16,30. Pour lui, l’union et la solidarité entre Burkinabè est la seule voie pour sortir de cette crise sécuritaire, parce que les forces du mal sont au sein même des populations.

Le vainqueur en slam, Valentin Kambou

Pour le directeur général de la citoyenneté et de la promotion de la paix, Bénéwendé Camille Tapsoba le pari est gagné. « L’objectif était de permettre aux élèves, étudiants, aux jeunes de manière générale de réfléchir sur la thématique de la paix et de la réconciliation nationale. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGDA

Affaire LONAB : 11 ans de prison et 750 millions (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Burkina-Centre-nord : L’Organisation internationale pour (...)
Personnes déplacées internes au Burkina : La communauté (...)
Commune de Ouagadougou : Du 28 janvier au 5 février les (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Le personnel et (...)
Crise humanitaire au Burkina : Une campagne de collecte (...)
Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui (...)
Civisme fiscal au Burkina : Le directeur général des (...)
Burkina : Le Programme de développement d’urgence dresse (...)
Education des filles au Burkina : Le projet FASST en (...)
Audience : Le ministre de l’éducation échange avec des (...)
Tombola Paongo de UBA : Les clients reçoivent leurs lots (...)
Projet sésame au Burkina : Lutheran World Relief lance (...)
Entrepreneuriat : Les entreprises bénéficiaires du projet (...)
Loterie nationale burkinabè : Plus de 71 millions de (...)
Journée internationale des douanes : Le brassage (...)
Burkina Faso : Une stratégie de gestion durable des (...)
Promotion de l’entrepreneuriat résilient au Burkina : Les (...)
Programme officiel du Pèlerinage national au sanctuaire (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32361



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés